Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par citaro le Mer 15 Mar 2017 - 19:12

Pauvre Hervé Morin: pour aller de Rouen à Lyon on prend le TGV direct ou à partir de Paris.
prendre sa vouture ou aller à Paris pour prendre un avion, voilà bien la réflexion d'un élu qui connaît mal son territoire et qui décrit ses propres réflexes...anti cop21

citaro
Passionné(e)s

Nombre de messages : 1039
Date d'inscription : 18/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par Auriom le Mer 15 Mar 2017 - 19:15

Still76 a écrit:A part faire plaisir, ces investissements sans but concret risquent de relever de la lutherie mictionnelle Mr. Green .
C'est joli. Wink
Et malheureusement sans doute vrai.
avatar
Auriom
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1396
Date de naissance : 05/09/1981
Age : 37
Localisation :
Date d'inscription : 28/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par Geo le Mer 15 Mar 2017 - 19:24

La coopération aura le seul avantage de pouvoir peut être mutualiser les lignes en faisant des escales (gérer les lignes aériennes comme on gère le réseau TGV) et de supprimer toute concurrence idiote (a défaut d'avoir fait le choix d'un aéroport unique à Deauville).

Exemple, relancer la ligne Le Havre / Rouen / Lyon en collaboration, plutôt qu'en concurrence (ca fonctionnait très bien à l'époque Air France). Imaginer aussi un possible developpement d'un Caen / Le Havre / Amsterdam... ou Caen / Rouen / Bruxelles...  

Avoir une bannière commune des horaires communs, un plan de developpement marketing commun, un nom commun.

A défaut d'être l'aéroport unique, Deauville (qui vit à plus de 60% de la clientèle havraise) sera probablement dédié au tourisme et LowCost. Lorsqu'on est en vacances, on a le temps de rejoindre Deauville depuis Caen ou Le Havre ! Les aéroport des 3 métropoles doivent être dédiés, aux lignes régulières et d'affaire (+ trafic de niche). Lorsqu'on travail ou lorsqu'on a besoin d'aller vite, autant partir des centres-urbains (idée développée par Caen).

Les aéroports sont un moyen de désenclaver nos territoires sans attendre une hypothétique LNPN. L'essentiel et de connecter nos 3 villes à un Hub international car aujourd'hui l'accès à la Normandie, de porte à porte, en train ou en voiture, est beaucoup trop long. N'oubliez pas que bientôt il sera plus rapide de faire Roissy / Rennes en TGV que St Lazare / Caen - Le Havre en IC !   La Normandie (et plus particulièrement nos 3 métropoles) sont unies dans la concurrence avec les autres métropoles françaises.
avatar
Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 7049
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 31
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par Still76 le Ven 17 Mar 2017 - 20:32

Exemple, relancer la ligne Le Havre / Rouen / Lyon en collaboration, plutôt qu'en concurrence (ca fonctionnait très bien à l'époque Air France). Imaginer aussi un possible developpement d'un Caen / Le Havre / Amsterdam... ou Caen / Rouen / Bruxelles...  

Sauf que ce genre de saute puce coûte assez cher à réaliser, et ne laisse pas envisager des liaisons aériennes compétitives. D'ailleurs, on sait ce qu'il est advenu de ces relations et de la compagnie qui les exploitait Mr. Green .

A défaut d'être l'aéroport unique, Deauville (qui vit à plus de 60% de la clientèle havraise) sera probablement dédié au tourisme et LowCost. Lorsqu'on est en vacances, on a le temps de rejoindre Deauville depuis Caen ou Le Havre ! Les aéroport des 3 métropoles doivent être dédiés, aux lignes régulières et d'affaire (+ trafic de niche). Lorsqu'on travail ou lorsqu'on a besoin d'aller vite, autant partir des centres-urbains (idée développée par Caen).

Bah oui, mais la spécialisation, ça marche quand il y a des trafics significatifs. Le meilleur exemple, c'est le Havre - Octeville et les activités de sécurité civile, qui n'y sont pas extra-ordinaires et n'iront pas croissant dans les années à venir. Et surtout, qui pourraient être intégralement accueillies à Saint-Gatien.

En résumé, si on ne veut pas saupoudrer, il faudra forcément fermer. Fermer Octeville en rebaptisant Saint-Gatien "Le Havre - Deauville" me semblerait être une solution évitant de perdre la face aux édiles de la Porte Océane. Ensuite, on fera du saupoudrage à 3, mais ça ne pourra que donner de meilleurs résultats que le saupoudrage à 4 Mr. Green .

Still76
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 561
Date de naissance : 14/10/1984
Age : 34
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 21/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par Geo le Sam 18 Mar 2017 - 0:16

Still76 a écrit:
Sauf que ce genre de saute puce coûte assez cher à réaliser, et ne laisse pas envisager des liaisons aériennes compétitives. D'ailleurs, on sait ce qu'il est advenu de ces relations et de la compagnie qui les exploitait Mr. Green .


Je ne suis pas sur que c’est le mode d'exploitation qui a fait que la compagnie ai été rachetée.

Je rappel que cette ligne Le Havre / rouen  / Lyon, qui fonctionnait très bien a cessé de fonctionné lorsque la région Haute Normandie à décidé de faire de Deauville l'aéroport unique. C'est aussi le moment ou Rouen a arrêté de subventionner.

Sur les liaisons vers les capitales européennes, une liaison aérienne (même en saut de puce) sera toujours BEAUCOUP plus rapide que n'importe quel train au départ de la Normandie (de porte à porte).



En résumé, si on ne veut pas saupoudrer, il faudra forcément fermer. Fermer Octeville en rebaptisant Saint-Gatien "Le Havre - Deauville" me semblerait être une solution évitant de perdre la face aux édiles de la Porte Océane. Ensuite, on fera du saupoudrage à 3, mais ça ne pourra que donner de meilleurs résultats que le saupoudrage à 4 Mr. Green .

Ou fermer Deauville et récupérer les plus de 60% de trafic havrais. Au Havre, les infrastructures sont en meilleur état et l’aéroport est connecté à la rocade Nord, a la ligne A du Tramway...la bassin économique est ici et non dans le pays d'Auge.
Deauville était valable si Caen et Le Havre (et dans une moindre mesure Rouen) fermaient tous leurs plate-formes. Vu que certains n'ont pas joué le jeu, il faut oublier Deauville.

En gros il n'y a qu'une seule chose à faire (tout le reste pourrait être supprimé), c'est créer une ligne Normandie (Caen / Le Havre) vers le Hub d'Amsterdam. S'il y'a bien une chose à faire et a éventuellement subventionner c'est ca.  le lien vers le Hub d'Amsterdam, c'est tout simplement connecter la Normandie au Monde entier (sans parler du trafic hollandais à proprement parlé, qui existe avec la Normandie).
avatar
Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 7049
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 31
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

L'hydravion à Honfleur

Message par Auriom le Sam 1 Avr 2017 - 22:03

Paris-Normandie a écrit:Hervé Morin veut des hydravions dans l'estuaire de la Seine


Ce moyen de transport qu'on avait oublié pourrait regagner ses lettres de noblesse dans l'estuaire de la Seine.

La Région cherche à gagner en attractivité. Elle a des atouts évidents mais ne fait pas la différence. Pour jouer dans la cour des grands, il lui manque une attraction phare. C'est du moins le raisonnement de son président.

Hervé Morin pense avoir trouvé son Graal. Ses services envisagent la mise en place d'une base internationale... d'hydravions, qui s'installerait à Honfleur.

Concrètement, les passagers embarqueraient à Honfleur (où le train reviendrait pour l'occasion, permettant d'acheminer des voyageurs de Paris) et s'envoleraient ensuite sur la Seine en direction de Londres, Amsterdam mais aussi New York, en hommage aux transatlantiques qui jusqu'à il y a quelques décennies partaient du Havre. La portée des appareils modernes, plus puissants que leurs prédécesseurs de l'après-guerre, le permet.

Et pour rendre l'expérience réellement inoubliable, Hervé Morin souhaite corser le tout : la trajectoire de décollage et d'amerrissage devra passer... sous le pont de Normandie. "Vous imaginez la carte postale ?", s'enthousiasme le président de région qui imagine les appareils lâcher les gaz juste sous les haubans de l'ouvrage. "Le risque d'accident existe, bien sûr, mais les avantages l'emportent largement en termes de notoriété. La Région envisage carrément d'installer des tribunes en bord de Seine, où les spectateurs paieraient par milliers pour assister aux décollages et amerrissages là où la Seine rejoint la mer.

Premier vol prévu dans un an, jour pour jour.

Colin Fish
avatar
Auriom
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1396
Date de naissance : 05/09/1981
Age : 37
Localisation :
Date d'inscription : 28/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par citaro le Sam 1 Avr 2017 - 22:58

Come 1er avril...c'est bien !
avatar
citaro
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 1039
Date de naissance : 16/02/1946
Age : 72
Localisation : Louviers
Signature : brunocanivet
Date d'inscription : 18/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par gavatx76 le Dim 2 Avr 2017 - 0:05

Il était temps, Auriom! lol!

gavatx76
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 121
Date de naissance : 26/02/1970
Age : 48
Localisation : Catalunya
Date d'inscription : 06/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par Auriom le Dim 2 Avr 2017 - 17:34

Oui, il était tellement tard que j'ai failli ne pas le faire. Mais bon, ça fait toujours plaisir quand même. ;-)
avatar
Auriom
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1396
Date de naissance : 05/09/1981
Age : 37
Localisation :
Date d'inscription : 28/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

La région ne croit plus en l'aéroport unique.

Message par Auriom le Lun 30 Oct 2017 - 10:06

Dans l'article cité par Phil14 sur l'arrêt des subventions de la région à Ryanair pour les vols Deauville-Londres, je retiens aussi ceci :

actu.fr a écrit:La Région croit en la pérennité de ses quatre aéroports. « Même si Ryanair quitte Deauville, cela ne remet pas du tout en cause l’équilibre économique de cet aéroport, assure Vincent Breteau. D’ailleurs, la Région pourra financer l’installation de nouvelles compagnies, selon le système d’aides qui aura été décidé en concertation avec les autre plateformes. »

L’ambition de la Région est de développer les atouts de chacun de ces aéroports. « Ils ont tous leur propre fonctionnement et leurs spécificités. Que Caen et Rouen développent des lignes régulières, cela semble logique. Deauville peut encore accroître les vols loisirs et VIP et Le Havre, avec sa zone industrielle, a aussi un réel potentiel. »

La Région Normandie croit sérieusement en la croissance de son réseau aérien.
(Source : ici.)

Changement d'axe, donc : la région ne promeut plus l'aéroport unique.
avatar
Auriom
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1396
Date de naissance : 05/09/1981
Age : 37
Localisation :
Date d'inscription : 28/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

Rôle de Deauville

Message par Geo le Mar 31 Oct 2017 - 18:50

Auriom a écrit:Si ça peut être au profit d'une compagnie plus responsable...

Que Deauville ne soit plus l'aéroport unique de la Normandie cela semble acquis (pour le moment).

Deauville ,aujourd'hui fonctionne à plus des 2/3 avec de la clientèle havraise. Que le choses soient claires maintenant. Réservons Deauville aux vols loisirs et relançons la plate-forme aéroportuaire du Havre. Des mutualisations sont possibles comme par exemple le prolongement de la ligne Rouen / Lyon jusqu'au Havre, pourquoi pas un Caen / Le Havre / Deauville (partant du principe que 2/3 du trafic de Ryannair provient du Havre vers Londres, autant mutualiser les trafics Caen / Le Havre vers Londres avec le même avion.

La Région doit avoir une compétence en matière d'organisation / mutualisation des lignes (ce qui fonctionnait très bien à l'époque de BritAir et régional). Caen et Le Havre devrait s'accorder pour attirer une compagnie qui pourrait assurer des vols Caen / Le Havre / Amsterdam.

Ce qu'il n'est pas possible de faire au départ d'un seul aéroport (Deauville) il faut essayer de le faire via des sauts de puces. Un saut de puce Caen / Le Havre a du sens et pourrait être utile au trafic régional (un TER aérien ?). Les aéroports de Caen et du Havre sont très bien desservis par les réseaux routiers et transports urbains.
avatar
Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 7049
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 31
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par Vince-S le Jeu 2 Nov 2017 - 21:15

Geo a écrit:Un saut de puce Caen / Le Havre a du sens et pourrait être utile au trafic régional (un TER aérien ?).

D'un point de vue usager, un arrêt de train, ça nécessite de faire ralentir le train, de laisser quelques minutes aux voyageurs pour monter / descendre, et de faire repartir le train. Pour du TER, le coût en temps est de l'ordre de quelques minutes.

Un avion, pour le faire s'arrêter et se poser, ça prend déjà une dizaine de minutes. Il faut qu'il se mette dans l'axe de la piste : 13/31 à Caen, 04/22 au Havre, donc même pas la peine d'envisager une longue finale directe qui commencerait... dès le décollage, vu la distance très faible. Avec QFU 224 préférentiel pour procédure IFR, c'est-à-dire atterrissage vers l'ouest, ce qui implique de faire tout le tour. Viennent ensuite roulage, ouverture des portes et tout ce que ça implique en termes de sécurité, embarquement des nouveaux passagers, donc encore une dizaine de minutes en étant optimiste. Clôture de l'embarquement, fermeture des portes, manœuvre pour remettre l'avion dans le bon sens, roulage, alignement, décollage (vers l'ouest normalement), et on rechange de cap pour l'aller vers le nord-est... Ton arrêt au Havre t'a coûté environ 1 heure, et je ne parle qu'en termes de temps. Pour un vol Caen - Amsterdam qui prendrait à la louche entre 1h et 1h30 selon le type d'appareil. Et je suis optimiste en disant une heure. Le charter Deauville - Fuerteventura (îles Canaries) cet été faisait une escale à Brest au retour, qui durait près de 2 heures de plus que l'aller.

Maintenant, du point de vue de la compagnie aérienne. Ajouter un arrêt au Havre coûte en carburant, en taxe d'atterrissage, en personnel au sol, et en personnel navigant qui travaillent une bonne heure de plus. Tout ça pour les quelques passagers qui monteraient. Ça ne serait pas rentable.

Et on ne parle même pas des autres contraintes.

Vince-S
Intéressé

Masculin Nombre de messages : 20
Date de naissance : 01/01/1994
Age : 24
Localisation : Caen
Date d'inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par Geo le Jeu 2 Nov 2017 - 23:08

Vince-S a écrit:
Geo a écrit:Un saut de puce Caen / Le Havre a du sens et pourrait être utile au trafic régional (un TER aérien ?).  

D'un point de vue usager, un arrêt de train, ça nécessite de faire ralentir le train, de laisser quelques minutes aux voyageurs pour monter / descendre, et de faire repartir le train. Pour du TER, le coût en temps est de l'ordre de quelques minutes.

Un avion, pour le faire s'arrêter et se poser, ça prend déjà une dizaine de minutes. Il faut qu'il se mette dans l'axe de la piste : 13/31 à Caen, 04/22 au Havre, donc même pas la peine d'envisager une longue finale directe qui commencerait... dès le décollage, vu la distance très faible. Avec QFU 224 préférentiel pour procédure IFR, c'est-à-dire atterrissage vers l'ouest, ce qui implique de faire tout le tour. Viennent ensuite roulage, ouverture des portes et tout ce que ça implique en termes de sécurité, embarquement des nouveaux passagers, donc encore une dizaine de minutes en étant optimiste. Clôture de l'embarquement, fermeture des portes, manœuvre pour remettre l'avion dans le bon sens, roulage, alignement, décollage (vers l'ouest normalement), et on rechange de cap pour l'aller vers le nord-est... Ton arrêt au Havre t'a coûté environ 1 heure, et je ne parle qu'en termes de temps. Pour un vol Caen - Amsterdam qui prendrait à la louche entre 1h et 1h30 selon le type d'appareil. Et je suis optimiste en disant une heure. Le charter Deauville - Fuerteventura (îles Canaries) cet été faisait une escale à Brest au retour, qui durait près de 2 heures de plus que l'aller.

Maintenant, du point de vue de la compagnie aérienne. Ajouter un arrêt au Havre coûte en carburant, en taxe d'atterrissage, en personnel au sol, et en personnel navigant qui travaillent une bonne heure de plus. Tout ça pour les quelques passagers qui monteraient. Ça ne serait pas rentable.

Et on ne parle même pas des autres contraintes.


Il faut arrêter. Ce ne sont pas des A380 non plus.

A l'époque de BritAir la ligne Le Havre / Caen / Lyon et Caen / Le Havre / Amsterdam faisait l'escale en 15 minutes maximum.

Si ca peut permettre de remplir un avion et de pérenniser une ligne, alors il ne faut pas hésiter. C'est en cela que la région doit agir, pour organiser les dessertes (a défaut d'aéroport unique, qui était beaucoup plus économique à la base).

C'est ce qui est fait sur la ligne La Rochelle / Poitiers / Lyon. L'avion ne met pas 1h de plus !

Le personnel d'escale dans les aéroports du Havre et de Caen (mais c'est valable dans bon nombre d'aéroport) est du personnel aéroportuaire et non rattaché à la compagnie.
avatar
Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 7049
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 31
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par Vince-S le Lun 6 Nov 2017 - 21:02

Geo a écrit:Il faut arrêter.
Oh oui, je t'en prie. Ça fait 10 ans que ça dure et c'est pour ça que je craque. Je ne cherche même pas à te convaincre, je ne peux juste pas laisser passer certaines inepties.

Discutes-en avec les acteurs concernés si tu n'as pas peur d'être contredit par la réalité des choses. Ce n'est pas ici que tu vas réhabiliter l'aéroport du Havre, malgré tous tes efforts louables.

Vince-S
Intéressé

Masculin Nombre de messages : 20
Date de naissance : 01/01/1994
Age : 24
Localisation : Caen
Date d'inscription : 12/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par Geo le Mar 7 Nov 2017 - 20:58

Vince-S a écrit:
Geo a écrit:Il faut arrêter.
Oh oui, je t'en prie. Ça fait 10 ans que ça dure et c'est pour ça que je craque. Je ne cherche même pas à te convaincre, je ne peux juste pas laisser passer certaines inepties.

Discutes-en avec les acteurs concernés si tu n'as pas peur d'être contredit par la réalité des choses. Ce n'est pas ici que tu vas réhabiliter l'aéroport du Havre, malgré tous tes efforts louables.

Rassure toi, je ne me contente pas d'intervenir sur ce forum... les élus sont au courant. Tout est question de volonté politique car de toute façon même avec 300 000 voy. an un aéroport n'est pas rentable.

Et je te confirme que des professionnels de l'aviation ont démontré qu'il y'avait un intérêt à faire des escales ou sauts de puces a condition d'avoir le soutien des collectivités.

Enfin, visiblement le débat n'a pas lieu d'être ici. Donc bonne discussion avec toi même...

avatar
Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 7049
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 31
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par gubic le Ven 13 Avr 2018 - 11:24

avatar
gubic
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 50
Date de naissance : 22/02/1991
Age : 27
Localisation : le havre
Date d'inscription : 26/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par Phil14 le Lun 16 Avr 2018 - 15:14

Tant que ça reste une "association".... Le président Morin rêve d'Amsterdam, il peut....toujours: cet aéroport est complétement saturé et ne dispose quasiment plus de "créneaux", de plus KLM fait partie du groupe Air-France, si liaison il devait y avoir elle serait probablement assurée par Hop comme à Rennes et probablement au départ de Caen.
Cela dit que cette association permette aux aéroports de se développer harmonieusement est positif. A noter cependant que chaque plate-forme continuera de pratiquer la politique commerciale qu'elle veut. On entérine donc le schéma suivant: Caen (premier aéroport de Normandie), lignes régulières, Deauville, vols vacances et charters, Rouen, lignes régulières avec un objectif très limité. De toute façon ce sont les compagnies et les passagers qui choisissent.
avatar
Phil14
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 453
Date de naissance : 09/06/1973
Age : 45
Localisation : Caen
Date d'inscription : 08/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par citaro le Lun 16 Avr 2018 - 19:03

Oui mais c'est le contribuable qui paie pour qu'une poignée de voyageurs ne veulent pas faires un peu de route pour centraliser les vols sur un aéroport densifié.
avatar
citaro
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 1039
Date de naissance : 16/02/1946
Age : 72
Localisation : Louviers
Signature : brunocanivet
Date d'inscription : 18/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Politique aéroportuaire

Message par citaro le Sam 20 Oct 2018 - 10:21

Message déplacé (ainsi que les suivants) depuis le sujet sur l'aéroport de Caen-Carpiquet, partant d'un message indiquant 200.000 passagers pour les 9 premiers mois de l'année.

Avec Deauville à plus de 130 000 il pourrait y avoir un aéroport à plus de 350 000, centré sur Deauville quoiqu’on en dise au prix de quelque temps par la route (mais moins que pour Paris) pour s'y rendre.
avatar
citaro
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 1039
Date de naissance : 16/02/1946
Age : 72
Localisation : Louviers
Signature : brunocanivet
Date d'inscription : 18/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par Phil14 le Sam 20 Oct 2018 - 15:04

citaro a écrit:Avec Deauville à plus de 130 000 il pourrait y avoir un aéroport à plus de 350 000, centré sur Deauville quoiqu’on en dise au prix de quelque temps par la route (mais moins que pour Paris) pour s'y rendre.
Deauville pour les vols vacances, Caen pour les lignes régulières. Une évidence confirmée par les chiffres de fréquentation. S'il ne doit rester qu'un aéroport c'est Caen et non Deauville. Les compagnies aériennes et les clients ont fait leur choix, basé sur la facilité d'accès et le potentiel de trafic. Inutile donc de ressortir ce genre d'argument d'un autre temps.
avatar
Phil14
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 453
Date de naissance : 09/06/1973
Age : 45
Localisation : Caen
Date d'inscription : 08/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par j-francoise le Sam 20 Oct 2018 - 17:22

citaro a écrit:Avec Deauville à plus de 130 000 il pourrait y avoir un aéroport à plus de 350 000, centré sur Deauville quoiqu’on en dise au prix de quelque temps par la route (mais moins que pour Paris) pour s'y rendre.

euh ? quitte à prendre position, je préfererais qu'il reste l'aéroport de Carpiquet. Certes Carpiquet et Deauville sont proches d'une liaison ferroviaire vers Paris.
Carpiquet dispose d'une desserte très fréquente de bus tous les jours de la semaine. Deauville en a certainement moins.
Carpiquet est au milieu du Calvados, tout près de Caen et de tous équipements. Il est proche des ports de Cherbourg et Granville.

Les sites du Débarquement, sacrés pour beaucoup de touristes étrangers, sont plus près de Carpiquet. La batterie de Merville et Ranville sont accessibles par la ligne 20 des Bus Verts au départ de Caen. Arromanches par la 74 au départ de Bayeux (moyennant le train entre Caen et Bayeux). Le cimetière de Colleville sur Mer par la 70 au départ de Bayeux. Bénouville par la 61 urbaine de Caen.

Deauville me semble au milieu de nulle part paumé dans les collines à la limite de la cote fleurie et du Pays d'Auge. Il pourrait cependant convenir à une partie de la clientèle de l'ex-Haute Normandie. Cependant, ils disposent aussi de l'aéroport de Rouen Boos.

j-francoise
Passionné(e)s

Féminin Nombre de messages : 324
Date de naissance : 22/07/1987
Age : 31
Localisation : Falaise
Signature : angelfrancoise61
Date d'inscription : 17/08/2011

https://angele-trains-61.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par Geo le Dim 21 Oct 2018 - 23:06

Une chose est certaine, Deauville est en concurrence avec tout le Monde (Le Havre, Rouen et Caen) ce qui prouve que sa position est centrale en Normandie.

Caen Carpiquet, Le Havre Octeville et Rouen Boos ne peuvent tout simplement pas être en concurrence entre eux. Ex, pour faire Rouen ou Le Havre vers Caen Carpiquet, il faut au minimum 1h30 de route. A 30 mn près les ex Hauts Normands ont accès à l'offre d'Orly bien plus attrayante en terme d'horaires et de prix. Caen est de facto le seul aéroport de Normandie à proposer autant de lignes régulières, mais ne pourra jamais être L'Aéroport unique tant espéré. Ca restera un petit aéroport régional pour besoins locaux spécifiques à Caen et à l'Ouest Normand, loin d'avoir le destin prévu pour Deauville (un Nantes Atlantique bis) pour lequel ont aurait pu concentrer les investissement et les dessertes routières et TC.

Que va t-il se passer ? A défaut d'offre aérienne régionale, chacun va recréer son propre trafic de désenclavement. Rouen a commencé, Le Havre y songe sérieusement d'après mes sources. Edouard Philippe et Antoine Rufenacht ont d'ailleurs été très mauvais sur ce coup là, préférant se reposer sur l'avenir de Deauville plutôt que de continuer une politique aérienne dynamique à Octeville (170 000 passagers par an dans les années 2000).

Que dire de l'association Aéroport de Normandie ? Une vaste plaisanterie. C'est purement politique pour faire avaler à la pilule à Caen de ne plus avoir l'exclusivité des fonctions régionales...sans oublier l'amitié entre la directrice de l'Aéroport de Caen et le Président de région pour laquelle cette association est censée préserver les intérêts de Caen. On se retrouve avec la situation ubuesque d'un aéroport de Deauville-Normandie possédé par la CCI du Havre, mais géré par la directrice de l'Aéroport de Caen, qui n'a bien entendu aucun intérêt à développer Deauville.

Les compagnies ont besoin de visibilité pour venir. Il est vrai que seul Caen à continué d'avoir une politique aérienne dynamique pour contrer l'aéroport unique à tout prix…(une façon aussi de s'opposer à l'ex Haute Normandie). Il est vrai aussi, que si la région avait montré un signe fort au sujet de l'aéroport unique à Deauville, avec sa zone de chalandise 3X supérieure à Carpiquet, la Normandie serait beaucoup mieux desservie qu'aujourd'hui. Par rapport aux autres régions française, l'offre aérienne en Normandie est absolument minable. On ne peux pas se satisfaire de dépasser les 200 000 passagers par an, alors que l'aéroport unique au cœur du triangle Le Havre / Rouen / Caen aurait drainé a minima 3X plus de trafic.

Ainsi est la politique régionale au services des intérêts particuliers et de la camaraderie contre l'intérêt général de toute une région. Souhaitons désormais qu'on prenne une décision franche sur Deauville. Arrêter le gaspillage sur cet aéroport et relancer les aéroports de Rouen-Boos et du Havre-Octeville puisque la nouvelle donne régionale semble promouvoir un aéroport par agglomération… a moins qu'un prochain président de région prenne une toute autre décision. Les Normands sont vraiment des nuls avec leur vision à court terme. Ils ne savent absolument pas chasser en meute, chacun se recroquevillant sur sa petite paroisse. Pas étonnant qu'une région aussi bien placée sur le plan géographique soit aussi à la traine sur le plan économique.
avatar
Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 7049
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 31
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par Phil14 le Lun 22 Oct 2018 - 15:22

Geo a écrit:Une chose est certaine, Deauville est en concurrence avec tout le Monde (Le Havre, Rouen et Caen) ce qui prouve que sa position est centrale en Normandie.

Caen Carpiquet, Le Havre Octeville et Rouen Boos ne peuvent tout simplement pas être en concurrence entre eux. Ex, pour faire Rouen ou Le Havre vers Caen Carpiquet, il faut au minimum 1h30 de route. A 30 mn près les ex Hauts Normands ont accès à l'offre d'Orly bien plus attrayante en terme d'horaires et de prix. Caen est de facto le seul aéroport de Normandie à proposer autant de lignes régulières, mais ne pourra jamais être L'Aéroport unique tant espéré. Ca restera un petit aéroport régional pour besoins locaux spécifiques à Caen et à l'Ouest Normand, loin d'avoir le destin prévu pour Deauville (un Nantes Atlantique bis) pour lequel ont aurait pu concentrer les investissement et les dessertes routières et TC.

Que va t-il se passer ? A défaut d'offre aérienne régionale, chacun va recréer son propre trafic de désenclavement. Rouen a commencé, Le Havre y songe sérieusement d'après mes sources. Edouard Philippe et Antoine Rufenacht ont d'ailleurs été très mauvais sur ce coup là, préférant se reposer sur l'avenir de Deauville plutôt que de continuer une politique aérienne dynamique à Octeville (170 000 passagers par an dans les années 2000).

Que dire de l'association Aéroport de Normandie ? Une vaste plaisanterie. C'est purement politique pour faire avaler à la pilule à Caen de ne plus avoir l'exclusivité des fonctions régionales...sans oublier l'amitié entre la directrice de l'Aéroport de Caen et le Président de région pour laquelle cette association est censée préserver les intérêts de Caen. On se retrouve avec la situation ubuesque d'un aéroport de Deauville-Normandie possédé par la CCI du Havre, mais géré par la directrice de l'Aéroport de Caen, qui n'a bien entendu aucun intérêt à développer Deauville.

Les compagnies ont besoin de visibilité pour venir. Il est vrai que seul Caen à continué d'avoir une politique aérienne dynamique pour contrer l'aéroport unique à tout prix…(une façon aussi de s'opposer à l'ex Haute Normandie). Il est vrai aussi, que si la région avait montré un signe fort au sujet de l'aéroport unique à Deauville, avec sa zone de chalandise 3X supérieure à Carpiquet, la Normandie serait beaucoup mieux desservie qu'aujourd'hui. Par rapport aux autres régions française, l'offre aérienne en Normandie est absolument minable. On ne peux pas se satisfaire de dépasser les 200 000 passagers par an, alors que l'aéroport unique au cœur du triangle Le Havre / Rouen / Caen aurait drainé a minima 3X plus de trafic.

Ainsi est la politique régionale au services des intérêts particuliers et de la camaraderie contre l'intérêt général de toute une région. Souhaitons désormais qu'on prenne une décision franche sur Deauville. Arrêter le gaspillage sur cet aéroport et relancer les aéroports de Rouen-Boos et du Havre-Octeville puisque la nouvelle donne régionale semble promouvoir un aéroport par agglomération… a moins qu'un prochain président de région prenne une toute autre décision. Les Normands sont vraiment des nuls avec leur vision à court terme. Ils ne savent absolument pas chasser en meute, chacun se recroquevillant sur sa petite paroisse. Pas étonnant qu'une région aussi bien placée sur le plan géographique soit aussi à la traine sur le plan économique.
Cela faisait longtemps qu'on n'avait pas eu droit à ce type de logorrhée digne d'une conversation de bistro avec des arguments sans fondements teintés de détestation pour l'aéroport de Caen, et pour Caen généralement.
avatar
Phil14
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 453
Date de naissance : 09/06/1973
Age : 45
Localisation : Caen
Date d'inscription : 08/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par Jemala le Mar 23 Oct 2018 - 20:38

[quote="Phil14"]Flybe à destination de Londres-Southend vient de mettre en ligne son programme pour l'été 2019:

du 01.03.2019 au 22.07.2019 : 5 vols hebdomadaires(1 4 5 6 7)
du 24.07.2019 au 02.09.2019 : 6 vols hebdomadaires (1 3 4 5 6 7)
du 05.09.2019 au 08.09.2019 : 4 vols hebdomadaires (4 5 6 7).

Excellente nouvelle, d'autant plus au moment où des travaux de mise en conformité des postes de douanes sont en cours à l'aéroport.
L'aéroport de Caen va terminer avec environ 250 000 passagers cette année, ce qui le fait quand même changer de dimension (j'ai connu l'aéroport avec moins de 20 000 pax/an) n'en déplaise aux grincheux nostalgiques de l'aéroport unique à Deauville. Les expériences passées de ligne régulière à Deauville n'ont pas été un grand succès. Pourquoi l'agglomération caennaise et l'ouest de la Normandie devraient se priver d'un aéroport, au final ce sont quand même les clients qui décident et il semble qu'à Caen ils soient satisfaits de l'offre étoffée et diversifiée proposée par les compagnies.

Jemala
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 44
Date de naissance : 12/10/1964
Age : 54
Localisation : Caen
Date d'inscription : 21/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par Geo le Mer 24 Oct 2018 - 10:06

Phil14 a écrit:
Cela faisait longtemps qu'on n'avait pas eu droit à ce type de logorrhée digne d'une conversation de bistro avec des arguments sans fondements teintés de détestation pour l'aéroport de Caen, et pour Caen généralement.

Pour le coup j'ai un bon "pote de comptoir" pour en parler.

Qui parle de détestation pour l'aéroport de Caen ? J'ai surtout l'impression que l'attitude de Caen ressemble à une guérilla de clocher, qui finalement dessert tout le Monde. C'est cependant bien représentatif de la mentalité Normande. Au passage, Caen oublie totalement qu'elle n'est plus le centre de la demi-région basse Normandie. Le centre de la région a migré vers l'Est.

Si ca peut te rassurer, même si je prêche pour un redeveloppement du Havre-Octeville, ce qui correspond à la stratégie politique du moment, je reste convaincu que pour la grande Normandie, la multiplication des plate-formes n'est pas une solution. C'est aberrant, économiquement parlant. Pour que Deauville se développe, il ne peux pas y avoir une concurrence à 35 mn au Nord et 35 mn à l'Ouest.

Il y'a 2 stratégies aéroportuaires liées à la géographie régionale :

1/ la vision régionale : Deauville est au cœur de la zone de Chalandise de Rouen, Le Havre et Caen. Dans ce cas, les aéroports de Rouen, Le Havre et Caen n'ont pas leur place. Comme on le sait, Caen n'à pas joué le jeu pour des raisons politiques (la peur de se faire manger par l'ex haute-Normandie ce qui pouvait se comprendre à l'époque).

2/ la vision locale ou chacun prêche pour sa petite paroisse : Chaque ville développe son petit trafic. Dans un bassin de vie comme la Normandie, nous devrions avoir un aéroport avec le trafic équivalent de Nantes Atlantique.
Le chacun pour soit semble être la stratégie du moment, mais dans ce cas il faut montrer un signe fort comme quoi Deauville n'à plus sa place. Ca sera bénéfique à Caen et au Havre (et à Rouen dans une moindre mesure).

Bref, il faut faire un choix. Dans la stratégie "brouillon" actuelle de Morin, Deauville est l'aéroport de trop. La plupart des milieux économiques et politiques en ex Haute Normandie croient encore à Deauville comme aéroport unique... (bien mal informés). En revanche personne ne parle de Caen qui reste géographiquement trop loin du cœur économique normand.


Voila j'espère que mon commentaire ne sera pas pris comme une agressivité à l'encontre de Caen, mais force est de constater qu'il manque à Caen une vision régionale de la problématique. Tant mieux pour eux, tant pis pour la Grande Normandie pour qui les aéroports parisiens restent la seule solution crédible.
avatar
Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 7049
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 31
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par Geo le Mer 24 Oct 2018 - 10:12

Jemala a écrit:Pourquoi l'agglomération caennaise et l'ouest de la Normandie devraient se priver d'un aéroport, au final ce sont quand même les clients qui décident et il semble qu'à Caen ils soient satisfaits de l'offre étoffée et diversifiée proposée par les compagnies.


Forcement, un havrais va préférer décoller du Havre, un rouennais à Rouen et un caennais à Caen.

Les compagnies ont surtout besoin d'une vision stratégique pour poser leurs ailes. Hors force est de constater que seul Caen à maintenu une stratégie aéroportuaire tandis que Le Havre et Rouen ont parié sur Deauville de gré ou de force.

Ce ne sont pas les clients qui décident de l'implantation d'un aéroport. Au contraire, un aéroport unique clarifie les chose. Un Cherbourgeois aura toujours plus intérêt à prendre l'avion à Deauville qu'à Paris... par contre une offre à Deauville à plus de chance d'attirer un rouennais. Le potentiel est quand même plus en ex Haute Normandie qu'au bout du Cotentin...


Mais encore une fois, on peut avoir une vision stratégique "petit joueur" ou chacun développe son petit trafic dans son coin, avec 3 lignes Normandie / Lyon. D'ailleurs existe-t-il une concurrence entre 3 aéroports éloignés à 1h30 chacun (Rouen, Le Havre, Caen) ? Peut-on parler de concurrence entre une ligne Rouen / Lyon, Le Havre / Lyon, Caen / Lyon ?   NON. certainement pas, mais contrairement à une ligne unique Deauville / Lyon, on se prive d'une densité d'offre et de prix plus attractifs qui puisse détourner les normands de l'offre parisienne.
avatar
Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 7049
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 31
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique aéroportuaire de Normandie (et rôle de Deauville)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum