Le tram du Mans

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par Auriom le Jeu 29 Mar 2007 - 19:42

Geo a écrit:On voit bien grâce à cet article qu'un tramway n'est pas seulement un outils de transport. C'est un formidable outils de réamménagement urbain. Le tram unifie la ville.

Oui, c'est vrai. Mais il n'y a rien d'automatique. Tram ne veut pas forcément dire réaménagement urbain. C'est la volonté de repenser la ville autour du tram qui fait ça.
Et ça peut aussi être valable pour le métro : ainsi, à Rennes, avec un moyen de transport souterrain, l'agglomération a quand même réussi à faire un grand travail urbanistique en surface.

Auriom
Administrateur

Nombre de messages : 1339
Date d'inscription : 28/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par heuliez14 le Mer 23 Mai 2007 - 10:23

Salut à tous,
Les essais ce poursuivre tranquillement pour le Tram Manceaux, celui-ci arrivera petit à petit dans le centre ville du Mans à partir de ce vendredi. Voici tout les détails de cette entrée progressivement dans le paysage urbains Manceaux, dans cette article tiré du quotidien Ouest-France éditions du Mans, Je vous souhaite Bonne lecture à tous. study

Vendredi, le tram croisera ses premières autos

L'arrivée du tramway sur l'avenue Jaurès, vendredi, est une double première. Avec cette ouverture de ligne, le tram entre en ville... et croisera désormais le chemin de voitures.


Vendredi, 11 h. Ce vendredi 25 mai, le tram entre en ville. Pour de vrai. Depuis le 23 février, date des premiers essais, seule une toute petite portion, au sud de la ligne, voit circuler des tramways. En mars, l'aire de jeu des rames s'est un peu étendue, mais restait cantonnée aux trajets compris entre le terminus Sud (Antarès) et le centre de maintenance (route de Tours), ou l'avenue Georges-Durand, entre le boulevard Chapalain (sortie de la ville par la route de Tours) et le boulevard des Glonnières (centre commercial Sud). Vendredi, à 11 h, une rame ira du centre de maintenance jusqu'à Saint-Martin, après la lune de Pontlieue et le pont sur l'Huisne.
Cinq kilomètres ouverts. Le voyage de vendredi se fera à toute petite allure (moins de 5 km/h) et dans les mêmes conditions que la toute première sortie d'un tramway manceau, en février. Sauf que là, il va parcourir près de 5 km d'un coup. Et croisera le chemin des voitures, ce qu'il ne faisait pas jusqu'à aujourd'hui. « Jusqu'à maintenant, le tram en essais sur Durand est entouré de barrières, explique Arnaud Laviolette, le responsable communication tramway à la Sem. Quand un tram sort, on ouvre et on ferme manuellement les barrières qui délimitent le périmètre des essais. Et quand il les fait, il ne croise ni voitures, ni vélos, ni piétons. »
C'est le moment d'apprendre à lire les panneaux... A partir de vendredi, donc, tout change. La rame qui va rejoindre Saint-Martin traversera le gros rond-point du centre commercial Sud, le boulevard Clémenceau équipé de sa nouvelle trémie spéciale rocade, et la grosse « lune » de Pontlieue (la place Adrien-Tironneau). Autant de points chauds désormais équipés de toutes sortes de feux et panneaux, qu'il va falloir apprendre à décoder. Ils ont tous été posés sur ces 5 km sensibles. Attention, le feu tramway est planté très bas, gros, rond et tout rouge. Il ne comporte ni vert, ni orange, et pas question de « tenter sa chance » : y'a pas de passage à niveaux. Quand c'est rouge, on s'arrête. Point.
La pub est déjà là. Quarante panneaux d'avertissement jaunes et noir hurlant « Tramways en essai, soyez prudents » à la face des passants ont été posés tout le long de la ligne, du carrefour avenue Durand/boulevard Chapalain (sortie sud de la ville, route de Tours) au carrefour avenue Jaurès/rue du Préau (juste après Saint-Martin de Pontlieue). Les lignes électriques sont posées et sous tension, du terminus jusqu'à ce point précis. Et les stations ont commencé à pousser. Les abris et les armoires de relais électriques (encore emballées dans des caisses en bois) sont déjà en place aux arrêts Antarès, Guetteloup, Jules-Raimu et Glonnières. Ne manquent que les vitres et les sièges... Les pubs, elles, sont déjà en service !
De plus en plus vite. Après « l'ouverture de la ligne » à petite vitesse, vendredi, toutes sortes de tests seront conduits sur le secteur. Sur les aiguillages de Saint-Martin, sur le fonctionnement des feux... On verra donc des rames se rendre régulièrement du centre de maintenance jusqu'à Pontlieue. « En juin, le tram va prendre ses repères, prévient Anne-sophie Lange, chargée de communication à la Sem. Ce sera aussi l'occasion de s'habituer à sa présence pour les riverains, les piétons et les automobilistes. Fin juin, tous les systèmes seront mis en marche pour simuler le parcours d'une rame depuis le centre maintenance jusqu'à la station Jules-Raimu », située au niveau du centre commercial Sud. Ces essais-là se feront « à vitesse de croisière » (entre 25 et 30 km/h) en « marquant les arrêts aux stations » pour pouvoir « confirmer les évaluations de temps de parcours » sur cette portion de la ligne.
Ensuite, cap au Nord ! Pendant que le trafic se développera au Sud, des rames seront transportées au Nord, pour une ouverture de ligne entre les futures stations université et Lafayette. Prévue fin juin, elle ajoutera 4 km aux 5 km mis en service au Sud. Resteront 2,5 petits kilomètres à boucler en centre-ville. La « jonction » (comme dans les westerns sur les pionniers du cheval de fer américain) est envisagée « dans le courant de l'été » et ne devrait souffrir aucun retard, le parvis nord de la gare, le « maillon faible » du chantier, étant toujours « parfaitement dans les temps ».
Stéphane VERNAY.
Ouest-France

Voici le clichés qui accompagne cette article…

    Il va falloir s'habituer à ces nouveaux panneaux et feux de signalisation. Celui-ci va s'allumer « pour de vrai », pour la première fois, vendredi.
avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par Geo le Mer 23 Mai 2007 - 10:28

Ca va faire combien de temps que le chantier à débuté ??? Est-ce qu'il y'a une particularité à ce tramway tel un tunnel, un pont ???
avatar
Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 6973
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 29
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par heuliez14 le Mer 23 Mai 2007 - 10:35

Lis bien les différents articles éditer sur ce topic, tu verra déjà que le secteur de la Gare du Mans à connu de profond travaux avec l'arrivée du futur Tramway, tu trouvera pas mal de réponse à certaines de tes questions Geo.

Je peut inviter également à aller visiter ce lien Ouest-France entièrement consacrée au futur tramway Manceaux.
http://www.lemans.maville.com/actu/tramway_accueil.php
avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par heuliez14 le Ven 8 Juin 2007 - 11:14

Salut à tous,
Voici un nouvelle article tiré du quotidien Ouest-France sur le Futur Tramway du Mans. Bonne lecture à tous…

Et si vous choisissiez le nom des rames du tram?

Il reste une dizaine de rames à baptiser. Le Mans Métropole a bien quelques idées pour les prochaines livraisons, mais rien n'est arrêté. On attend vos suggestions...
• Proposez des noms pour les futures rames du tram en Cliquant ici !


Donner un nom aux rames, ça vous dit ? Vous pouvez, il reste une flopée de voitures à baptiser. Le maire, « toujours prêt à [s']inspirer des bonnes idées », st disposé à étudier celles que pourraient lui soumettre les lecteurs de Ouest-France.
De l'utilité du baptême. A quoi ça sert, au juste, de baptiser une rame ? En vrai, à rien. Le président de Le Mans Métropole est le premier à l'admettre :« Il y a une rame du TGV qui porte le nom du Mans et je serai bien incapable de vous dire où elle se trouve. Une fois le train mis en service, tout le monde l'a oubliée rigole Jean-Claude Boulard Mais le moment du baptême lui-même est très utile. C'est un bon support de communication, qui permet de s'approprier l'outil. » C'est pour ça que les premières rames reçoivent systématiquement les noms des villes qui composent l'agglomération mancelle : A chaque fois, le maire de la commune concernée se déplace, on en parle... Ça marche. »

Dis-moi où tu vas, je te dirai comment je t'appellerai. Autre piste pour l'attribution de noms : « Les lieux desservis ». Puisque le tram ira jusqu'à Antarès, la salle du MSB, à deux pas du circuit des 24 Heures et du futur nouveau stade, « il y aura une rame 24 Heures du Mans, une rame MSB et une rame MUC72 ». On peut pas dire que ce soit d'une originalité folle, mais là aussi, ça devrait donner lieu à un peu plus de pub pour le tramway. En appelant 24 Heures du Mans la rame attendue mardi prochain, la ville espère que les journalistes étrangers présents au Mans pour la course s'en feront l'écho. Pareil pour les rames MSB et MUC72 : « On réunira quelques joueurs en début de saison sportive, pour la photo ».

Le maire fait la règle... et la change ! Les trois sobriquets sportifs (24 Heures, MSB et MUC72) constituent une nouveauté. Il faut dire qu'une fois que la règle en matière d'appellation des rames a été fixée par le maire lui-même, ce dernier n'a pas arrêté d'y déroger. La première rame aurait dû s'appeler Le Mans Métropole et les neuf suivantes auraient dû recevoir le nom d'une des neuf communes de la communauté de communes. Surprise ! Le maire a décidé de rebaptiser la première rame Désir quelques heures seulement avant son inauguration. C'est la deuxième rame livrée qui s'appelle donc Le Mans Métropole, la troisième Allonnes et ainsi de suite, en suivant l'ordre alphabétique.

Neuf noms à trouver. La dernière rame arrivée, la n° 9, a débarqué mercredi et porte le doux nom de Rouillon. La suivante (n° 10) devait s'appeler Sargé-lès-Le-Mans, mais « la commune a accepté de passer son tour » au profit de 24 Heures du Mans. Sargé sera donc la rame n° 11, Yvré-l'Évêque la n° 12... Plus MSB et MUC72 qui nous font quatorze : restent neuf noms à trouver.

Que des morts. Pour la suite, Jean-Claude Boulard veut « des noms de personnages historiques ». D'après lui, « quelques-uns s'imposent, comme Bérengère, Richard Coeur de Lion, Bollée ou Wilbur... Après, c'est beaucoup moins évident ». D'où le petit coup de pouce attendu des lecteurs de Ouest-France. Le « seul interdit » existant en la matière étant qu'on « ne peut pas choisir le nom d'une personnalité vivante », une règle élémentaire de bienséance. Pour voir un jour une rame François Fillon croiser une rame Jean-Claude Boulard, il va donc falloir attendre un prochain renouvellement du matériel roulant, prévu tous les trente ans.

Un nom sur l'oreille. Et tout ça, ça se verra bien, au-delà du coup de pub du baptême ? Ben, en fait... non. Pas question de faire rouler des rames portant « Arnage », « Coulaines » ou « La Chapelle Saint-Aubin » sur le front, sinon, bonjour la confusion ! En fait, « les noms des rames seront placés sur l'oreille ». L'oreille ? « Sur le côté. Devant, c'est la destination qui apparaîtra », précise le maire. A l'arrivée d'une rame en station, c'est « Antarès », « Université » ou « Sablons » qui sera affiché au-dessus du conducteur. N'empêche. Si vous êtes le premier à avoir suggéré le nom qu'elle aura « sur l'oreille », la rame, vous auriez quand même de quoi être un tout petit peu fier, non ?

Stéphane VERNAY. Ouest-France


    La première rame livrée, telle que présentée le 11 janvier dernier, jour de l'inauguration du centre de maintenance du tramway, porte en fait le nom de... « Désir » ! Rebaptisée à la dernière minute sur une foucade du maire, les techniciens n'avaient pas eu le temps d'en modifier l'affichage avant de la dévoiler au public.

    :Archives Ouest-France.


avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par heuliez14 le Sam 14 Juil 2007 - 10:15

Salut à tous,
Les essais du Tram avance petit à petit vers le nord de l'agglo du Mans… le Tramway traversera l'ensemble de la ville pour rentrée petit à petit dans le paysage quotidien des Manceaux.
Voici un article tiré du quotidien Ouest-France de ce matin sur la poursuite de ces essais vers le nord de l'agglomération du Mans, et avec la généralisation de ces essais, le stationnement qui était jusqu'à présent autoriser sur les rails du Tram deviendra interdit à partir du 16 Juillet prochains. Bonne lecture à tous…

Stationnement sur les rails du tram : c'est fini !

Le tram arrive au nord et traverse donc toute la ville. Du coup, à partir de lundi 16, plus question de stationner sur les rails. Sinon, c'est la fourrière !


D'Antarès à Jean-Jaurès, le tram roule régulièrement pour les essais. Maintenant, c'est au nord de la ligne qu'il va faire ses premiers tours de roue : entre l'Université et le square Lafayette, l'autre partie électrifiée de la ligne. La rame va y être amenée dans la nuit de lundi à mardi, entre minuit et une heure du matin. Pour cela, elle va devoir traverser toute la ville, y compris la partie non encore électrifiée (1) entre Jaurès et le square Lafayette. Sur cette portion-là, la rame sera tractée par le rail-route. A Lafayette, elle se débrouillera toute seule pour rejoindre le terminus de Bartholdi. Et ce sera son terrain de jeu pour les semaines qui viennent.
A l'occasion de cette nouvelle étape du chantier, la tolérance affichée jusqu'ici pour les voitures stationnées sur les rails dans les secteurs Gambetta, Levasseur et Leclerc, c'est ter-mi-né! Pas question qu'un véhicule garé là empêche le tram de passer. C'est la fourrière assurée. Vendredi, les agents de la Mission tram ont distribué des petits papillons jaune fluo sur toute cette partie de la ligne. En les glissant sous les essuie-glaces ou en les confiant aux commerçants chargés de les afficher en vitrine.

Ça fait un moment que les panneaux de stationnement interdit sont posés, mais en raison de la « gêne subie par les riverains et les commerçants durant le chantier, on laissait faire », reconnaît-on à la Mission tramway. C'est aussi pour ça qu'on a laissé bars et restaurants installer leur terrasse sur les voies. A partir de lundi, c'est fini, on remballe ! Même si objectivement, après le passage nocturne du tram, il n'y aura pas de circulation. Mais autant prendre les bonnes habitudes dès maintenant.

La police a été briefée, les carnets à souche sont prêts. Rappelons qu'un stationnement gênant coûte 35 €. Si la voiture est embarquée par la fourrière (sur réquisition de la police) il en coûtera 96,11€ à son propriétaire pour la récupérer. Et à chaque jour qui passe, la facture s'alourdira de 4,60€...

(1) L'électrification de la ligne se poursuivra à partir du 20 août.

Ouest-France
avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par heuliez14 le Mer 18 Juil 2007 - 10:17

Salut à tous,
Le tronçon nord du Tramway Manceau est ouvert depuis hier !!!!! j'en profite pour vous faire passés un article tiré du quotidien Ouest-France édition du Mans sur l'ouverture de ce nouveaux tronçons… Bonne lecture à tous.

Tramway : le tronçon nord est ouvert

Hier, la Setram a procédé à l'ouverture de la section nord de la ligne de tramway : Lafayette-Université. Comme d'habitude, il y a avait du monde pour admirer le spectacle.


Lafayette - Université, c'est le nouveau tronçon de la ligne de tram. La Setram a procédé à son ouverture hier après-midi. Mais tout a commencé lundi. À 17 h, la rame baptisée Désir, quittait le dépôt situé près d'Antarès. Une heure plus tard, elle faisait une pause à Jean-Jaurès. À 21 h 30, Désir prenait la direction de l'université. Et plus précisément de Bartholdi, le terminus de la ligne. Arrivée à minuit et demi, la rame a passé la nuit sur place. Hier à midi, elle prenait son « envol » pour ouvrir officiellement le nouveau tronçon de la ligne.
« Dès demain, les techniciens vont tester le tram sur la section Lafayette-Université », explique Anne-Sophie Lange chargée de mission tram à la mairie. Pendant toute la semaine, des tests vont se dérouler. Objectif, voir si le tram passe bien au niveau des arrêts, s'il n'emporte rien dans son sillage lorsqu'il tourne et si toutes les fonctions sont opérationnelles. Durant cette période d'essais, il tram roulera à la vitesse de 5 km/h. « Et puis, ça fera un nouveau terrain de jeu pour les conducteurs », précise en souriant Anne-Sophie Lange.
Toujours du monde pour admirer le spectacle
Beaucoup de gens se sont déplacés, hier. « Ce tram ça fait longtemps qu'on l'attend. Il est enfin là. Alors on vient voir, par curiosité », indique un riverain. Si, dans l'ensemble, les Manceaux et plus particulièrement les riverains sont contents que le tram soit enfin là, certains montrent du doigt quelques problèmes. George Lecomte vice-président de l'association Saint-Pavin - Gambetta est de ceux-là. « Bien sûr, nous sommes contents de l'arrivé du tram après plus de trois ans de travaux. Mais il est clair qu'il y a eu une mauvaise gestion des travaux et un certain mépris des riverains. Nombre d'entre eux ont été privés de la jouissance de leur garage pendant des mois. » Autre problème, « deux armoires électriques ont été posées devant des fenêtres de maison. Cela a été fait sans consultation. »
Autre son de cloche du côté des officiels lors de la « cérémonie officielle » d'ouverture de la section. Pour Jean-Claude Boulard, « ce jour est un moment de bonheur. Tous les éléments du puzzle s'emboîtent parfaitement ». Michel Camux, le préfet de la Sarthe a également voulu féliciter tous les acteurs qui ont participé à la réalisation de ce projet. Il a également lancé un avertissement. « Nous avons un nouvel acteur dans la ville. Nous devons l'intégrer. »
Prochain rendez-vous avec le tramway le 20 août. La dernière section sera ouverte, le tramway traversera alors toute la ville.
Benoit DOISY.

Ouest-France


    Le tramway, au pas sur le pont Gambetta. :Photos Philippe Blondel©.
avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par Geo le Mer 18 Juil 2007 - 16:59

C'est le moment le plus interressant pendant le chantier d'une ligne de tram. Celui du Mans à un très beau design.
De nos jours les tramways ressemblent de plus en plus à des rames de métro !
avatar
Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 6973
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 29
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par heuliez14 le Sam 21 Juil 2007 - 11:10

Salut à tous,
Les essais du tram ce déplace vers le nord de l'agglo, dans le même temps les dernières soudures s'effectue au terminus nord des sablons… voici un article tiré du quotidien Ouest-France d'aujourd'hui sur ces derniers travaux de soudures du rails du Tram Manceau.

La dernière soudure sur les rails du tram

On a fait la dernière soudure sur la ligne du tram, jeudi, aux Sablons. Après la pose de 3 600 rails et quelque 45 000 traverses.


Benoît Petit, le chef de chantier du tram exulte, en observant, comme de nombreux Manceaux son soudeur Sylvio. Ce dernier prépare les deux rails pour mettre la dernière soudure du tramway. On est au niveau de l'Espal, aux Sablons. « Dans quelques minutes ce sera la der des dernières soudures de ce tram, explique Benoît Petit. Il ne restera qu'à revêtir les rails et à mettre sous tension les lignes. Ce sont quand même 3 600 rails et quelque 45 000 traverses qu'on a mis en place depuis le début », rappelle-t-il.
Sous les nombreux regards rivés sur lui, Sylvio s'affaire à installer entre deux rails le moule de sable et de résine préfabriquée qui recevra l'ultime soudure, et à l'étanchéifier. Méthodique et très concentré, il préchauffe à près de 2 300 °C les rails et dresse le creuset. « Bravo Sylvio, bravo Sylvio, bravo », entend-on. « Il faudra maintenant laisser préchauffer environ huit minutes, le temps que le maire arrive pour assister au spectacle », glisse tout sourire un des bâtisseurs du tram.
Vers 17 h, Sylvio effectue l'ultime soudure sous les applaudissements de Jean-Claude Boulard, tout heureux, et de la cinquantaine de personnes, travailleurs et riverains venus assister à ce moment important de la vie du tramway manceau. Pour enlever les résidus de la soudure, le soudeur en chef passe la trancheuse. Ne restera qu'à passer quelques coups de ponceuse un peu plus tard, quand le fer aura refroidi. « Mission accomplie au Mans, déclare Benoît Petit, dans quelques jours, on remet ça à Nantes pour une nouvelle ligne de tam. »

Ouest-France


    C'est au niveau de l'Espal, aux Sablons que l'ultime soudure du tramway manceau a été réalisée en présence de nombreuses personnes.

avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par heuliez14 le Mar 21 Aoû 2007 - 14:29

Salut à tous,
Voici un article tiré du quotidien Ouest-France sur les premier essais dynamique sur l'ensemble de la ligne pour le Tram manceaux.
Bonne lecture à tous… study

Essai réussi... sur toute la ligne !

Vous l'avez vu vous filer sous le nez hier ? Normal. Durant trois heures, le tramway a procédé à son premier grand essai sur toute la longueur de la ligne, d'Antarès à l'université.


Certes, depuis le printemps, quelques rames avaient déjà arpenté des portions de ligne. Des petits bouts par ci, des petits bouts par là... mais l'intégralité de la ligne, jamais !
Pas question en tout cas de s'élancer à vive allure sur des rails fraîchement installés. De Saint-Martin-de-Pontlieue au square Lafayette (la portion encore vierge), le tramway y est allé pépère. 5 km/h dans un sens, 5 km/h dans l'autre... Puis enfin, l'autorisation de pousser jusqu'à 15 km/h. Décoiffant.
Le tout sous haute surveillance : une flopée de techniciens ouvraient la marche, à pied, pour s'assurer que la ligne était bien dégagée. Idem aux stations. A chaque arrêt, équerre en main, les spécialistes ont vérifié les « lacunes ». Quèsaco ? « C'est la différence de niveau qu'il peut y avoir entre les quais des stations et les portes des voitures », explique Olivier Jacques, chef de projet du tramway chez Alstom. Alors ? Le tram est-il d'équerre ? « C'est bon. » Ouf.

Ouest-France


avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par heuliez14 le Mar 21 Aoû 2007 - 14:35

Salut à tous,
Voici un second article sur le Tramway Manceaux…


Le tram en exclusivité pour Yvette la poinçonneuse

Il y a 60 ans, elle fut la dernière poinçonneuse du vieux tramway du Mans. Hier, elle était l'invitée « vedette » de la première traversée de la ville... en tram.


Yvette et sa copine, Marcelle, pouffent comme deux gamines. « C'est quand même quelque chose de vivre ça. » Sur les sièges flambant neufs du tramway du Mans, ces dames savourent : ce lundi, c'est la première fois que l'engin s'aventure à parcourir ses onze kilomètres de ligne. Les Manceaux devront encore patienter jusqu'à mi-novembre pour grimper à bord. Yvette Brillant, 82 ans, est déjà du voyage d'essai.
Et les souvenirs ne manquent pas de ressurgir. En 1947, elle était receveuse dans le tout dernier tram de la ville. « J'étais poinçonneuse, comme celle des Lilas, vous savez... Et dès que tout le monde était monté, je tirais sur le fil de la sonnette et hop, on pouvait partir ! » Ding, ding, ding. Il est 14 h, à Antarès. Le tramway se met en branle : « Vous avez entendu · C'est la même cloche qu'autrefois... » En version numérisée, certes, mais Yvette et Marcelle ont de la mémoire.
Le pilote de Formule 1 à 5 km/h
Le visage rivé contre la vitre embuée du nouveau tramway, Yvette ne cache pas son émotion : « Si on m'avait dit que je remonterais là-dedans ! Avec Marcelle, dès le mois de novembre, on prendra le tramway tous les jours, c'est sûr... » Et tant pis si le tram orange profilé n'a plus grand-chose à voir avec « les tramways massifs » d'antan. « Ça faisait un bruit... Vous n'imaginez pas ! A l'arrière, la plateforme était ouverte. » Plutôt frisquet, en plein hiver. « Monter en marche comme on voit dans les films, c'était interdit, se souvient Yvette. Mais les jeunes ne se privaient pas pour le faire ! »
Voilà un interdit révolu. Désormais, le tramway ne s'élance qu'une fois les portes hermétiquement closes. Et pas question de transiger sur la sécurité. Pas même pour les ingénieurs d'Alstom, les techniciens du tram ou les élus du Mans venus participer au grand essai : dans le micro, la voix sans appel d'un agent rappelle les invités à l'ordre : « Tout le monde s'assoit ! Et tout de suite ! Je vous rappelle que nous sommes en essais : nous pouvons être amenés à freiner brusquement... » Le danger semble pourtant bien mince : pour faire ses premiers « pas » sur la voie, le tram est bridé à... 5 km/h.
5 km/h. Pas de quoi ébouriffer Sébastien Bourdais ? « Je trouve ça très émouvant de voir à quel point ce tramway a changé le visage du Mans », souffle le futur pilote de Formule 1. Yvette se trémousse. Décidément, c'est sa journée : « Je vous adore Monsieur Bourdais. Je vous regarde à la télé, même à 4 h du matin ! Il fallait que je monte dans le tramway pour vous voir ! »

Cécile RÉTO.

Ouest-France

    Crédit photo de Ouest-France
avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par heuliez14 le Jeu 6 Sep 2007 - 11:57

Salut à tous,
Voici un article du quotidien Ouest-France sur l'embellissement de la ville du Mans avec l'arrivée du Tram… après ce grand chantier d'une durée de trois ans, une petite pause sera marquée, le temps pour le Monsieur Le Maire de travailler sur les secteurs quelques peut oublier de ville.

La ville sera belle grâce au tram... après la pause

Le tramway nous a changé la ville. Le maire est prêt à travailler les secteurs oubliés par la ligne. Mais pas tout de suite.
Notre dossier spécial tramway, cliquez ici !
« C'est bien, ce que vous avez fait là, Monsieur le maire, c'est très bien. Et pour ma rue · C'est quand que vous la refaites · »


Ça, c'est la petite phrase à la mode qui commence à venir aux oreilles du maire. Normal. Le long de la ligne du tram, entre l'avant et l'après, il n'y a plus photo. Le neuf, c'est beau. Le reste... c'est bof.
Jean-Claude Boulard l'avait dit, au plus fort de la grogne des riverains, embêtés par les trois années de travaux du tramway : « Après, on refera les trottoirs ». Après, c'est déjà demain. La ligne principale sera inaugurée le week-end du 17 et 18 novembre, la branche annexe des Sablons au printemps. Et les trottoirs, c'est pour quand alors ?
« On attend un an »
Après la place de la République, flambant neuve, il faudra refaire celle des Jacobins. C'est prévu, mais dans le cadre de la construction du centre culturel, toujours dans les tiroirs (lire ci-dessous). La place des Comtes du Maine ? Avec le ravalement des façades de la percée centrale, projet également en attente. La rue des Minimes ? « On ne peut pas la laisser dans cet état, c'est évident. On a un projet. On attend un an. » Rue Nationale ? Pareil...
Pourquoi attendre ? « On va faire une pause, répond Jean-Claude Boulard. Avant de commencer des projets nouveaux, on doit boucler toute une série de chantiers. »
A commencer par la piétonisation du coeur de ville, comme promis. Des bornes ont été posées, elles attendent l'arrivée du tramway pour entrer en service. Et puis « septembre, octobre et novembre seront marqués par l'inauguration d'équipements structurants ».
La piscine des Ardriers, refaite à neuf, inaugurée hier, qui ouvre ses portes aujourd'hui (lire en page 9). Ce sera ensuite au tour de la maison de quartier Barbara le 22 septembre. Puis de l'anneau cycliste, le 6 octobre, suivi du pôle BMX. Avant le fameux week-end tramway, en novembre...
Objectif : ramener les Sarthois en ville
« On va valoriser le tramway, c'est l'enjeu majeur de cette année, insiste le maire. Il faut effacer l'idée que le coeur de ville est inaccessible. Les Manceaux le savent, mais il reste à convaincre les gens qui vivent dans un rayon de 20 à 30 km autour du Mans. »
Lassés par trois années de travaux, ils auraient changé leurs habitudes, renonçant à venir flâner en ville. Le discours n'est pas nouveau.
Comment faire revenir ces automobilistes ? En tramway ! Le maire compte sur l'attrait de la nouveauté pour ramener du monde en ville. Et de ne plus les faire fuir. D'où l'idée d'une pause. « Par pause, j'entends l'arrêt des travaux en coeur de ville, précise Jean-Claude Boulard. On en refera, mais on prendra le temps de bien communiquer avant, histoire de ne plus tomber dans la psychose. »
Avec cette nouvelle méthode, c'est au moins un an de répit que le maire offre à ses concitoyens du centre-ville. Le temps de souffler. Une respiration plutôt bienvenue à six mois des prochaines élections, non ?

Stéphane VERNAY.
Ouest-France
avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par heuliez14 le Ven 5 Oct 2007 - 9:34

Salut à tous,
Voici quelques vidéo des premiers essais du Tramway Manceaux… Oh qu'il est JolIIIIIIII !!!!!!




Tramway Le Mans - Rue Gambetta - Fonderie
envoyé par JFProd
avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par heuliez14 le Dim 14 Oct 2007 - 17:43

Salut à tous,
Voici un article du quotidien Ouest-France, sur la marche à blanc qui va commencer ce lundi sur l'ensemble de la ligne tram ! Bonne lecture à tous.

Dès lundi, le tram prend sa vitesse de croisière

Un mois avant l'accueil de ses premiers voyageurs, le tramway entame sa « marche à blanc ». Attendez-vous certains jours à croiser des rames toutes les trois ou quatre minutes.


Pour « de vrai » ou presque. Le tramway comme si on y était. Dès lundi, le tram engage sa « marche à blanc ». Kezako ? « Tous les jours pendant cinq semaines, nous allons simuler différentes situations de circulation », explique Christophe Couture, le responsable marketing du tramway. Quand tout marche comme sur des roulettes... mais aussi quand des pépins surviennent sur la voie.
Une manif ? Pas de souci. Pour parer à tous les imprévus, le tramway va donc en profiter pour imaginer le pire. « Certains jours, on simulera un accident sur un carrefour ou encore une manifestation sur la place de la République. » Pas de quoi anéantir le trafic. En cas d'invasions de manifestants sur la voie, le tram a tout prévu : il divise sa voie en deux tronçons, puis appelle en renfort un bus pour contourner la manifestation et assurer la liaison entre les deux rames de tramway.

Quand tout roule. Certains jours, les techniciens feront aussi « comme si » tout allait bien. « Là, il s'agira de rouler du matin au soir à un rythme normal, explique Christophe Couture. La totalité des 17 rames sera alors mise en circulation. » Voilà qui promet des allers-retours incessants, de 5 h à 22 h. En moyenne toutes les 7 minutes sur chaque côté de la voie.

3 000 km pour se mettre en roue. La « marche à blanc » a surtout pour vocation de valider les derniers tests de circulation du tramway et de boucler les 3 000 km nécessaires à sa mise en service. « Si tout se passe comme prévu, le préfet délivrera son arrêté le 15 novembre. » Le tramway sera alors autorisé à embarquer ses premiers « vrais » voyageurs dès le 17 pour son inauguration.

Le dimanche aussi... Une fois élancé, plus question de l'arrêter. A partir de la semaine prochaine, le tramway est susceptible de rouler aussi le week-end. Son premier « dimanche » en ligne s'effectuera le 28 octobre. Que les badauds du marché de Pontlieue se le tiennent pour dit ! Plus question de se garer au beau milieu des voies... même le dimanche.

C'est le moment de l'adopter ! Autant s'y faire tout de suite. En voiture, à vélo ou à pied, cette période de « marche à blanc » aura le mérite de mettre tous les usagers au parfum. « Des agents de la Setram interviendront sur les carrefours « sensibles » », prévient Christophe Couture. Rue Gambetta, près du parc Monod ; mais aussi place Roosevelt, près de la trémie de Pontlieue, à Saint-Martin-de-Pontlieue, etc. « Ce sera l'occasion de faire de la prévention auprès de tous les passants. Les agents seront là pour répondre à leurs questions, distribuer des petits fascicules sur la sécurité et sensibiliser les automobilistes qui continuent à se garer sur la ligne. »

Cécile RÉTO.Ouest-France
avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par lionel91 le Lun 15 Oct 2007 - 9:43

Effectivement, il a l'air super joli . Et ça c'est une bonne initiative , mais en réalité il y aura toujours des nouveaux imprévus .

lionel91
Bavard

Masculin Nombre de messages : 18
Date de naissance : 26/12/1987
Age : 29
Localisation : fleury sur orne
Date d'inscription : 14/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par heuliez14 le Ven 19 Oct 2007 - 11:16

Salut à tous,
Voici un article du quotidien Ouest-France sur les finitions qui n'en finissent pas pour le chantier du tramway Manceaux… bonne lecture à tous. Smile

Sur le chantier du tram, les finitions n'en finissent pas

Un trou pas rebouché par-ci, des pavés « oubliés » par-là... Des Manceaux s'agacent de la lenteur des finitions sur le chantier du tram. Explications.


Nathalie Corbion en a marre. Comme beaucoup de commerçants, la fleuriste en a soupé des travaux. Mais c'était pour la bonne cause. Désormais, la rue est refaite à neuf, les rames de tram glissent devant sa boutique, à l'angle des rues Gambetta et Pasteur. Seulement voilà, il y a ces 10 m2 de trottoir complètement défoncés devant sa vitrine, côté rue Pasteur. « Fin août, on m'avait dit que ce serait fait dans les quinze jours. On est le 18 octobre et j'attends toujours ! Je comprends que ça ne soit pas une priorité par rapport à la mise en route du tramway. Mais, à force, c'est usant. »
Pavés « oubliés », joints mal posés, carré de bitume attendu depuis des semaines, îlot entouré de plots rouge et blanc au milieu de la place Roosevelt... La liste des finitions qui n'en finissent pas est infinie. À chaque fois, ce n'est pas grand-chose. Rien qui remette en cause l'ouverture au public du tram le 17 novembre. Mais pour les commerçants, les riverains, les passants, à la longue, c'est énervant. Du côté de Le Mans Métropole, on ne minimise pas cet agacement. Mais Didier Bahin, directeur général des services, relativise : « Ce genre de problèmes est inévitable sur un chantier qui s'étend sur 20 km de long, soit 200 000 m2. »
Chaque « anomalie » a son explication. Pour le cauchemar de la fleuriste Nathalie Corbion, la présence, à cet endroit, de fourreaux protégeant des liaisons électriques ou informatiques souterraines, a retardé la pose des pavés. En plus, une partie du trottoir ne dépend pas de la mission tramway. C'est au service voirie de la ville de faire intervenir une entreprise... Place de l'Éperon, devant l'agence immobilière Citya, un pépin technique explique qu'un vaste espace piéton a été neutralisé et « oublié » pendant des mois. « Il y avait un mât d'éclairage à poser dans un sous-sol encombré de réseau. Les plans ne collaient pas au terrain. Il a fallu refaire une étude », explique Philippe Louveau, de la mission tram. À la clé, des semaines de retard.
Grosse pression
Autre explication pour ces petites pièces du puzzle qui manquent un peu partout : les entreprises qui se partagent la construction de la ligne ont subi une grosse pression. « Pour Razel, qui gère le tronçon entre Gambetta et la gare, la priorité était clairement de permettre au tramway de démarrer ses essais à la date prévue », explique Philippe Louveau. Sinon, c'était la mise en route qui aurait dû être décalée. Et là, bonjour la grogne générale. Et les pénalités de paiement pour Razel !
Conséquence : à certains endroits, on est allé un peu trop vite. D'où des malfaçons, des oublis plus ou moins volontaires avec l'idée qu'on y reviendra plus tard. Reste une interrogation : Razel et les autres entreprises arriveront-elles à tout boucler pour l'inauguration ? Non, répond Philippe Louviau : « Il y aura des choses à reprendre, des finitions à faire après le 17 novembre. »

Patrick ANGEVIN.
Ouest-France

    Le tram roule. Les pavés ont été posés depuis bien longtemps, dans cette portion de la rue Gambetta. Mais il reste encore à tailler des pavés sur mesure pour les adapter au poteau des feux de signalisation.
avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par heuliez14 le Ven 2 Nov 2007 - 10:12

Salut à tous,
Le quotidien Ouest-France édition du Mans, nous détails toutes les animations qui auront lieu en différents point de la métropole Mancelles, les 17 et 18 Novembre prochains pour l'inauguration du tram. Bonne lecture à tous.

Inauguration du tram : le programme du nord au sud

Les 17 et 18 novembre, la ville célèbre l'arrivée du tramway et la transformation des quartiers. Voici les animations en détail.


« Un air de tram » : c'est le nom de baptême du week-end des 17 et 18 novembre, date de l'inauguration officielle du tramway. Après plusieurs années de travaux, de déviations et de trafics perturbés, les Manceaux ont envie de souffler. Et de célébrer en grande pompe l'événement, qui attend près de 200 000 visiteurs sur les deux jours.
Pas question d'assister passivement au spectacle : chacun est invité à emprunter le réseau tramway et bus, gratuit samedi et dimanche, et à ajouter à sa tenue vestimentaire une pointe d'orangé, assortie aux couleurs des rames.

Université - Campus Ribay :

Le tram loisirs

Déambulatoires musicaux avec, entre autres, le groupe Zéphyrologie. Portes ouvertes à Cityglace, Jim and Jump et au skatepark Le Spot. Au Spot, scène electro samedi de 13 h 30 à 19 h et plateau de DJ's en tout genre, dimanche de 14 h à 18 heures

« 10 minutes pour découvrir le campus » à travers quelques événements : visites des équipements, animations et concerts sur le parvis de la Maison de l'université, samedi et dimanche de 14 h à 17 h. Portes ouvertes à Le Mans Créapolis, samedi de 10 h à 17 h.

Hôpital

Exposition « d'hier et d'aujourd'hui » à l'hôpital samedi et dimanche. Accueil musical par l'association Divertimento, samedi. Portes ouvertes à l'IRM, dimanche de 14 h à 18 h.

Monod - Gambetta :

Le tram cabaret 1900

Ambiance cabaret, rue Gambetta : spectacles et musique de rues. Cabaret : chant, magie, jonglage, cinéma muet avec pianiste, par le Pâtis - Quai de scène. Musique : jazz New Orleans, orgue de barbarie. Manège de chevaux de bois.

Exposition sur l'ancien tram du Mans, salle Paul-Courboulay avec le Club des Modélistes ferroviaires.

Animation et exposition autour du Flyer par le comité du centenaire Le Mans Sarthe Wright et Le Mans Sarthe Aéro Rétro.

République « Grande Image »

Samedi, à partir de 18 h, les richesses de la ville sont mises en scène sur les quatre façades de la place de la République, à travers la projection d'images géantes, fixes ou animées. Deux créations, une des élèves de l'École supérieure des Beaux-Arts du Mans et l'autre d'un artiste manceau, Nicolas Boutruche de l'agence Numéro 7, mettent en lumière, entre autres thèmes, les gisants du futur musée d'archéologie et d'histoire, des scènes de marchés « façon Arcimboldo », des clins d'oeil à l'Arche de la Nature, et bien sûr le tram ! Une animation qui se poursuivra dès le dimanche 18 et jusqu'aux fêtes de fin d'année, de 18 h à 20 h.

Leclerc - Gares : Le tram durable

Installation d'un univers déambulatoire « durable », du bd Levavasseur à la rue Nationale et dans le quartier des Gares. Spectacle de Picto Facto et ses coquecigrues, oiseaux à ressorts surprenants. L'association Cyclamaine propose le marquage des vélos. Manège à pédales pour les enfants. Animation et exposition autour du rail du 12 au 19 novembre, dans le hall de la CCI, par le club des modélistes ferroviaires du Maine et les archives nationales de la SNCF.

Jaurès - Pontlieue :

Le tram cirque

Déambulatoire avec entre autres la troupe Bugelnoz, espace d'initiation au cirque, sculpture sur ballon, magie, stand de maquillage... De nombreuses animations au fil de l'avenue.

Portes ouvertes au musée Vert, qui propose un jeu mystère. Samedi de 14 h à 18 h, dimanche de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

À Jaurès, l'ACIJ accueillera le tram avec une exposition samedi et dimanche. Dégustation d'une soupe aux couleurs du tram, dimanche, et lâcher de ballon, à 16 h, sur le parking de Speedy.

Centre Sud - Carrefour :

Le tram famille

Des animations pour tous rythment les deux journées d'inauguration : animations commerciales et jeux organisés en lien avec les associations des quartiers Sud (sbires du grand Lavanrac, MJC Plaine-du-Ronceray, Maison pour tous Jean-Moulin, Petits débrouillards..), la Setram, la Mission socio-éducative de la Ville du Mans, Carrefour, le centre sud et la Mutualité française.

Sur scène : Krêposuk (rock), Rimes Sud (Rap) et Béton Armé (Rap/R'n'B).

Antarès : Le tram sportif

Le MUC 72, le MSB, l'Etrier sarthois et l'ACO célèbrent l'événement en musique avec le groupe Kombo (breakdance), des DJ et des animations Graph's.

Critérium du jeune conducteur ACO. Prévention et sécurité routière pour les enfants. Exposition de véhicules mythiques.

Séance de dédicaces de joueurs du MUC 72 (samedi), présence du Bus boutique, vente de produits dérivés, stands et animations autour du football. Cinq joueurs du MSB seront présents le dimanche après-midi pour des démonstrations et des animations avec les jeunes.

Baptêmes de poney (2 €), démonstration de horse-ball, courses de poneys à l'américaine, démonstration de saut d'obstacles par l'Étrier sarthois (samedi et dimanche).

Sablons : Le tram Saveurs

et musiques du monde

Le quartier fête l'arrivée du tram avec une rame exposée à la station des Atlantides, place du Marché.

Les associations organisent un « Palais des saveurs du monde » en musique, sous un chapiteau, promenade Newton, restauration sur place. Sur scène : Alfa Zayos, Fred Ka et Alpha Bêtes.

Aux Altantides, les plus sportifs peuvent participer à un cours d'aquagym (le samedi à 14 h 30, 16 h et 17 h 30, le dimanche à 10 h 30, 12 h, 14 h 30, 16 h).

Entraînez-vous avec Endurance 72, dimanche matin, départ de la place des Sablons à 9 h 30.

Ouest-France


    Après l'avoir vu circuler ces derniers mois, les Manceaux et les Sarthois pourront profiter de leur tramway gratuitement le week-end prochain.
    :Franck Dubray


Message…
avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par heuliez14 le Mer 7 Nov 2007 - 10:00

Salut à tous,
Voici un nouvelle article du quotidien Ouest-France "édition du Mans" sur le Tramway, bonne lecture à tous…

L'arrivée du tram ravive l'ardeur des commerçants

Ils ont souffert et ils l'ont dit. Mais l'heure n'est plus aux regrets. Le tram arrive, les visiteurs s'annoncent : les devantures se font accueillantes. Retrouvez notre dossier sur le tramway en cliquant ici « 200 000 personnes attendues sur deux jours, rendez-vous compte c'est l'équivalent des 24 Heures du Mans ! »


Bernard Warain, président de la chambre de commerce, a vite fait le calcul : 200 000 visiteurs pour l'inauguration du tramway les 17 et 18 novembre, ce sont 200 000 clients potentiels. De quoi réjouir les unions de commerçants manceaux qui, jadis épuisés par des mois interminables de travaux, synonymes de baisse d'activité, commencent à relever la tête.

Près de 500 vitrines ont prévu d'ouvrir leurs portes le dimanche 18, le long de la ligne de tramway mais pas seulement. Rue Nationale, « 65 % des commerçants travailleront ce jour-là, affiche dans un sourire William Laurent, président de l'union des commerçants du quartier. Le tram passe en haut et en bas de la rue, et c'est l'occasion pour nous de se refaire connaître. » Avec à la clé un jeu concours (lire ci-dessous) qui permettra au gagnant de se faire rembourser le montant de ses achats rue Nationale. Quartier Saint-Nicolas, un apéritif « aux couleurs du tram » sera offert aux clients des boutiques ouvertes. Quartier Jaurès, on mangera aussi de l'orange avec une soupe-hommage à la couleur des rames.
Le Mans Métropole a des arguments pour convaincre les commerçants les plus réticents : la distribution, dans 1 200 commerces, d'un kit de décoration, affiche et drapeau : une invitation à pousser plus loin l'ornementation des devantures. Et à laisser s'envoler les mauvaises pensées, puisque la répartition des kits suit celle de la commission d'indemnisation. Toujours chez les commerçants, un jeu concours mettra en jeu 10 baptêmes de l'air pour trois personnes, de quoi donner de la hauteur au slogan du week-end « Un air de tram »...
La chambre de commerce, dont les fenêtres donnent sur le coeur des animations, place de la République, ne pouvait pas rester en marge. Du 12 au 18 novembre, une exposition sur le thème du rail y retracera plus d'un siècle d'histoire des transports ferroviaires en Sarthe. Archives SCNF, maquettes, expositions photo sur le train touristique de Semur-en-Vallon et sur les travaux menés au Mans pour la construction du tramway... Un ultime coup d'oeil vers le passé. « C'est la fin des travaux. On est sur Le Mans nouveau. »
La liste des animations et des commerçants participants est disponible sur :

www.commercialemanstram.com
Ouest-France

avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par heuliez14 le Jeu 8 Nov 2007 - 12:36

Salut à tous,
Ceci allait bien arrivée un jour aux l'autres et bien depuis hier matin 11h20 le Tram manceau percuter ça première voiture… voici l'article du Ouest-France concernant cette accident, bonne lecture à tous.

Le tramway percute sa première voiture

L'automobiliste a grillé le feu rouge clignotant. Sa voiture a été percutée par une rame de tramway près du centre Sud. Il n'y a pas de blessé.


C'était inévitable. C'est fait. La première collision entre une voiture et une rame de tramway a eu lieu hier, vers 11 h 20, au rond-point qui règle l'intersection entre l'avenue Georges-Durand et la rue Robert-Collet, à proximité de l'hypermarché Carrefour. Le tram arrivait d'Antarès. Il s'apprêtait à franchir le rond-point. Les feux clignotants rouges se sont mis en marche automatiquement. Plusieurs voitures ont d'ailleurs marqué l'arrêt. Pas une Opel Vectra. Conduite par une femme d'une quarantaine d'années, la voiture a grillé le « rouge clignotant » qui indique pour l'automobiliste « un arrêt absolu ». Malgré un freinage d'urgence, le tramway a percuté la voiture par la droite.
L'accident n'a pas fait de blessé. Appelés pour prendre en charge l'enfant qui se trouvait à bord de l'Opel accidentée, les pompiers n'ont finalement pas eu à le faire. Les dégâts matériels sont en revanche importants. Le nez de la rame de tramway devra être entièrement changé.
Du côté de la Setram, on veut relativiser l'événement « A partir du moment où on roule, en voiture, en bus ou en tramway, il y a des accidents », commente Jean-Paul Sénac. Mais le responsable du service exploitation de la Setram ne cache pas son inquiétude. « Il y a encore beaucoup trop d'automobilistes et même de piétons aux comportements dangereux. Je monte régulièrement dans les rames. Parfois, c'est surréaliste. » Feux rouges grillés volontairement, par inattention ou méconnaissance des signaux, piétons déambulant sur les voies ou traversant sous le nez du tram...
Or, depuis trois jours, le tramway est quasiment en configuration d'exploitation, avec 17 rames sur le pont ! « Les conducteurs abordent maintenant les carrefours à 30 km/h, comme prévu », précise Jean-Paul Sénac qui pointe un autre travers des automobilistes : s'engager sur les voies sans être sûr de pouvoir les libérer. « Jamais les gens ne feraient cela sur une voie de chemin de fer, de peur d'être coincés entre les barrières », relève Jean-François Soulard, élu du Mans Métropole et président de la Setram. « Je suis inquiet. Il faut vraiment que les comportements changent. »

Ouest-France


C'est ce feu que la conductrice d'une Opel a grillé hier matin. Le tramway, qui arrivait de la droite, a percuté la voiture.
avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par heuliez14 le Sam 10 Nov 2007 - 11:10

Salut à tous,
Voici un nouvelle article du quotidien Ouest-France édition du Mans, sur les modifications a effectuer dans l'urgence sur certains panneaux d'indication des stations Tram dans le centre-ville du Mans et ceux à quelques jours de l'inauguration de ce dernier Confused, Bonne lecture à tous… Smile
Les panneaux du tramway modifiés dans l'urgence

C'est le branle-bas de combat dans les services de la mairie. À quelques jours de l'inauguration du tramway, les panneaux de signalétique doivent être refaits.



Rappel. Chaque station du tramway sera bordée d'un panneau comprenant d'un côté un plan, de l'autre un texte sur chaque quartier accompagné d'une illustration. Ces panneaux devaient être installés pour l'inauguration. Un délai difficile à tenir : la mairie a procédé à des révisions dans l'urgence.
Les illustrations ont changé. « Les modifications éventuelles que nous sommes en train de faire se situent sur la partie illustration des panneaux, indique avec prudence Dominique Niederkorn, vice-présidente de la Communauté d'agglomération du Mans en charge des transports. On ne touche pas aux textes ni aux plans ». Tout n'est donc pas à refaire... Exit les visuels sortis des archives qui font place nette pour des illustrations contemporaines.
« Après révision, il a été souhaité qu'on puisse montrer l'esprit récent de la ville », souligne Dominique Niederkorn. Qui préfère passer à d'autres la patate chaude de cette décision : « La révision ? J'imagine qu'elle a été prise par le maire en concertation avec les élus ». Les images d'archives n'ont pas déclenché l'enthousiasme des élus. « Le parti pris de départ était de montrer uniquement des images patrimoniales et anciennes. Pour montrer l'évolution de la ville. Désormais, on retravaille sur les aspects modernes de la ville ».
Huit jours pour mettre en place les nouvelles affiches. Du côté de JC Decaux, la société chargée du mobilier urbain, on se dégage de toute responsabilité : « On a tenu nos délais. La mairie doit nous fournir les affiches. On ne sait pas quand elles seront fournies ». Une solution de secours a été préparée : « Tous les plans du réseau sont prêts : dans un premier temps, on en mettra un de chaque côté des panneaux ». Dominique Niederkorn tempère : « Les panneaux pourraient rester vides une semaine. Mais ce n'est pas dramatique, je ne vais pas me jeter dans la Sarthe. Par rapport au tramway, ce n'est vraiment pas un problème. Remettons les choses à leur place. »

Gabriel THIERRY.
Ouest-France

    Les panneaux du tramway, tels que les Manceaux ne les verront pas. Les illustrations d'archives n'ont pas plu à l'équipe municipale. Crédit photo de Heuliez14©
Je profite de ce même post, pour faire passée quelques clichés du Tramway Manceaux…


    Voici le Tram (n°02 le Mans Métropoles) arrivant sur la place de la Républiques en provenance de l'Université et à direction d'Antarès…


    Tram (n°1 Désir) sur le boulevard Emile Zola arrivant sur la station Viaduc en direction de l'Université du Maine pour les deux première photos, la troisième photo nous montrent cette même rame nommé Désir en direction d'Antarès cette fois-ci.


    Toujours sur le Boulevard Emile Zola, on peut remarqué que le Tram suit les voies SNCF de la Gare du Mans, sans tout fois atteindre la même vitesse que les TGV qui l'empreinte… Wink Crédit photo de Heuliez14©
avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par heuliez14 le Mer 14 Nov 2007 - 11:48

Salut à tous,
Voici un article du quotidien Ouest-France (Edition du Mans) sur ces 48 petits chanceaux qui ont testés le tram en avant première hier matin, bonne lecture à tous.


Quarante-huit petits chanceux ont testé le tram

Les écoles Philippeaux et Mauboussin sont situées sur la ligne du tram. Hier, 48 élèves de CM2 ont pu embarquer en avant-première !


9 h 30, station Saint-Martin, avenue Jean-Jaurès. Les 26 enfants de la classe de CM2 de l'école Pierre-Philippeaux attendent impatiemment l'arrivée du tram. Le voilà enfin qui pointe son nez orange. « Il arrive !!! » lancent en coeur les enfants. Le directeur et instituteur de la classe, Dominique Deslis, souffle. « On a eu un peu peur que ce soit annulé, à cause de l'avis de grève de la Setram pour aujourd'hui. » Les portes à peine ouverte, les enfants s'engouffrent dans les wagons et s'éparpillent.
« C'est grand ! », « Y'a pas de ceinture ! », « Ah, la liste des arrêts en haut, c'est comme dans les métros à Paris ! », « J'adore la fresque au plafond ! »... Les réactions fusent.

Au premier arrêt, la voix enregistrée indiquant le nom de la station provoque quelques rires. Un tram qui passe en sens inverse leur fait pousser des cris : « Y'a personne dans le tram ! » « Il est inauguré que ce week-end, mais nous, on est des stars ! ». Méthodiques, Cindy et Charlotte notent leurs impressions dans un calepin. Le long du trajet qui les mène jusqu'à l'arrêt Lafayette (avenue de la Libération), les enfants, curieux, interrogent l'agent de la Setam qui les accompagne, Frédérique Menu, et collectent une multitude d'informations : fonctionnement des feux de signalisation, aiguillage, nombre de places... « Maintenant je vais prendre le tram pour aller à mes matchs de basket ! », témoigne Tarik, convaincu.

14 h, station Pontlieue. Même scénario, pour les 22 CM2 de l'école Mauboussin et leur institutrice, accompagnés cette fois du maire, Jean-Claude Boulard. Très organisé, Romain a prévu l'appareil photo jetable. Dylan, lui, fait des photos avec son téléphone portable, « pour montrer à mes parents. » Confortablement assis, Antoine jubile. « C'est trop bien, ça fait plein de sensations. » Motivés par le déjeuner sans doute, les enfants sont plus dissipés, et circulent de l'avant à l'arrière du tram, pour observer le chauffeur, faire coucou aux passants. « Je ne sais pas s'ils ont conscience que c'est une part de l'histoire de leur ville qui se tourne, s'interroge l'institutrice, Nathalie Viot. En tout cas, ils sont vraiment ravis, ça se voit. Je vais recueillir leurs impressions au retour à l'école. Et les faire écrire là-dessus. »

Adelise FOUCAULT.

Ouest-France

    Les élèves de l'école Mauboussin mouraient d'envie de monter enfin dans le tram.
avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par heuliez14 le Ven 16 Nov 2007 - 10:15

Salut à tous,
Voici un article du quotidien Ouest-France (édition du Mans) sur la dernière grande ligne droite pour le Tram Manceaux… J-1 !!!!! à cette occasion l'ensemble du réseau Setram sera gratuit pendant tout ce week-end… Bonne lecture à tous.

Pour admirer le tram ce week-end, circulez futé !

Des milliers de personnes sont attendus ce week-end pour l'inauguration du tram. Quelques bons tuyaux pour éviter des embouteillages monstres...


Garez-vous le plus loin possible... Pour circuler futé ce week-end, mieux vaut éviter de sortir votre voiture du garage si vous habitez en ville. Ou la garer en dehors du coeur de ville si vous venez de l'extérieur. « L'idéal, c'est de rejoindre les bouts de ligne et de se garer à proximité des stations de tramway », estime Bruno Mélocco, de la Mission tramway. À l'Université, une petite partie du parking-relais (50 à 100 places) est déjà accessible ; d'autres espaces de stationnement sont disséminés à proximité. À Antarès, le parking-relais et le parking de la salle de spectacles laisseront aussi de la marge aux visiteurs...
Prenez le tram, évidemment ! Vous venez pour lui... Vous aurez donc sûrement envie d'embarquer à bord : le tramway ouvrira ses portes au public, samedi de 13 h à 22 h, et dimanche, de 9 h à 22 h. Cerise sur le tram : il sera gratuit tout le week-end... Libre à vous ensuite de descendre à toutes les stations pour flâner au gré des animations.
Les bus aussi seront gratuits. Pour rallier une station ou le centre-ville, vous pourrez circuler gratuitement en bus à travers toute l'agglomération, dès samedi matin. L'ancien réseau reste d'actualité tout le week-end : le changement des lignes ne sera effectif qu'à partir de lundi matin.
Depuis les communes aussi. Vous habitez dans l'agglomération ? Aucune hésitation : prenez le bus directement de chez vous. Dimanche matin, des petits-déjeuners en musique seront organisés dans les communes : à partir de 9 h, des bus partiront toutes les 40 minutes.
Les bons tuyaux... Vous persistez à vouloir venir en voiture et vous cherchez des bons plans pour ne pas tourner des heures ? À deux pas du centre-ville, vous pourrez toujours vous rabattre sur les parkings du stade Bollée (500 places), de l'avenue Chancel et de la rue Claircigny. Au sud, vous pouvez aussi opter pour le parking rouge de l'ACO (3 500 places).
... et les mauvais plans. Vous comptez vous garer au parking de la République ou sur la place des Jacobins ? De deux choses l'une : vous êtes givré... ou vous adorez rester coincé dans les bouchons. À vous de voir.
Dimanche, 1 € le parking souterrain. Dimanche, en revanche, vous pourrez tenter les parkings souterrains du centre-ville sans vous ruiner : il ne vous en coûtera qu'1 € pour toute la journée. Mais là encore, les bouchons seront peut-être de mise.
Sens interdit ! En plein coeur de la fête, plusieurs rues du centre seront totalement fermées à la circulation : avenue Leclerc, rue Nationale, avenue Jaurès (entre la rue de la Bertinière et l'avenue Churchill) et la rue Gambetta. Mais vous pourrez continuer à les traverser, en utilisant des voies perpendiculaires.

Ouest-France

    Le tramway embarquera ses premiers « vrais » voyageurs gratuitement tout le week-end, de 13 h à 22 h samedi et de 9 h à 22 h dimanche.
    Les bus, eux, seront gratuits sur tout le réseau dès samedi matin (l'ancien réseau reste d'actualité jusqu'à lundi matin). :Archives Joël Le Gall
avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par heuliez14 le Sam 17 Nov 2007 - 22:55

Salut à tous,
Voici un nouvelle article du quotidien Ouest-France (Edition du Mans) à propos de l'inauguration du Tram Manceau… Bonne lecture à tous.

Inauguration du tramway du Mans: jusqu'à une heure d'attente pour embarquer !

Du monde, du monde, du monde en ville ! Franc succès pour l'inauguration du tramway du Mans, ce samedi. Les curieux étaient si impatients de monter à bord qu'une fois assis, plus question de redescendre. Du coup, les rames sont restées bondées tout l'après-midi. Aux terminus des lignes, les accros devaient même se faire tirer l'oreille pour descendre et changer de quai. Du coup, les tramways rendus en bout de ligne ont mis plus de temps que prévu pour manoeuvrer et certains passagers, entre 15h et 17h, ont dû patienter jusqu'à une heure avant de pouvoir embarquer ! Ce soir, à 19h30, le centre-ville du Mans reste noir de monde. On peut désormais plus facilement accéder aux rames, qui sont cependant toujours bien pleines. Dernier départ, ce soir, à minuit.

    La place de la République, noire de monde, en début de soirée. :Franck Dubray©
avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par ligne 2 le Sam 17 Nov 2007 - 23:10

Il est super leur tram. Moi j'ai du aller au Mans pour des raisons professionnelles (hélas je ne le savais que depuis vendredi que j'étais admis pour un seminaire au Mans), donc j'ai pu profiter pour prendre ce tram avec un peu d'attente, mais je vous confirme il est vraimment superbe et vraiment reussi

Félicitation au ville de Mans et mon message aux élus caennais... ALLEZ VOUS RENSEIGNER AU MANS !!!!!
avatar
ligne 2
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 376
Localisation : les bus, les TER
Signature : Caen
Date d'inscription : 08/04/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par heuliez14 le Dim 18 Nov 2007 - 15:26

Salut à tous,
Voici un nouvelle article du quotidien Ouest-France, toujours sur l'Inauguration du Tram Manceau… Bonne lecture à tous.

Le tramway du Mans a démarré... bondé !

Plaisir et frustration étaient au rendez-vous du lancement du tramway du Mans. L'ouverture de la ligne, plébiscitée hier,
est fêtée tout le week-end.


« Station Préfecture, annonce la voix enregistrée. Ouverture à droite. Laissez descendre les voyageurs avant de monter. » Ding ! Ding ! Il est 14 h 30, au coeur du Mans, et les portes de la rame Bérengère s'ouvrent. Sur le quai, ça pousse. On poireaute depuis un moment pour embarquer. Pas de bol : personne ne descend ! « On peut prendre deux personnes en plus, pas plus, lance une dame aux curieux qui ne peuvent pas embarquer. J'en ai assez de me faire marcher sur les pieds ! »

Le tram le moins cher de France

Elle rigole. Ceux qui voient passer la rame sans pouvoir y monter aussi. Mais jaune. Eux aussi, ils l'attendent depuis trois bonnes années, ce tramway. Et aujourd'hui, c'est gratuit. C'est leur fête, ils veulent en être. Le problème, c'est que dès qu'un chanceux a réussi à monter, il s'offre le voyage sur toute la ligne. Aller et retour, sans descendre, histoire de bien en profiter ! « Ils n'ont qu'à pousser, il y a encore de la place, souffle un petit malin, habitué à la survie en milieu urbain. Les gens n'ont pas encore l'habitude de se bousculer pour rentrer. Ça viendra ! »

Ben tient. Un beau tram tout neuf comme ça, ça va leur changer la ville, aux Manceaux. C'est sûr. Et ce n'est qu'un début. Hier, c'est la ligne principale, reliant le Nord au Sud de la ville, qui a été mise en service. Onze kilomètres de voies sur 15,4 kilomètres prévus. Les quatre kilomètres manquants, une branche annexe desservant le quartier des Sablons, à l'Est, accueilleront leurs premiers voyageurs le 22 décembre. Quatre mois avant la date prévue.

C'est la bonne surprise de ce chantier qui a salement perturbé la ville. La municipalité, consciente que les travaux feraient des mécontents, avait décidé, dès le départ, de faire en sorte qu'ils soient le plus court possible. Plutôt que d'opérer par tronçon, elle a fait en sorte que les engins de terrassements entrent en action quasiment tous en même temps, sur toute la ligne. Un cauchemar pour la circulation, les automobilistes et, par ricochet, pour une bonne partie des commerçants du centre-ville.

Les années noires oubliées d'un coup

Des années noires oubliées d'un coup, hier, au son du carillon des trams. Au final, le choix des élus manceaux s'est avéré payant : les travaux auront non seulement duré moins longtemps que prévu, mais ils ont également coûté moins chers (305 millions d'euros hors taxes), faisant du tramway manceau « le moins cher de France » (20 millions le km). Un beau rapport qualité prix quand on sait qu'il a déjà donné un sacré coup de jeune à la ville. Bref... une réussite sur toute la ligne !

Stéphane VERNAY.

L'inauguration se poursuit ce dimanche (bus et tramways gratuits, animations dans les quartiers, commerces ouverts). A partir de lundi, tickets vendus 1,25 €.

Renseignements sur lemans.maville.com et ouest-france.fr

Ouest-France

    Le tramway du Mans plaît tellement que ceux qui ont réussi à monter dedans, hier, ne voulaient plus en descendre ! D'où d'interminables files d'attente aux stations... :Franck Dubray
avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par Geo le Dim 18 Nov 2007 - 22:15

Longue vie au tram du Mans et vive le tram ferré. Franchement lorsque je vois ces images ca me donne encore plus hâte d'avoir le tram dans ma ville I love you Very Happy thumleft flower

A propos quelqu'un du forum a pu assister à l'inauguration de ce tram ?
avatar
Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 6973
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 29
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le tram du Mans

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum