La croisière à Caen/Ouistreham

Aller en bas

La croisière à Caen/Ouistreham

Message par Auriom le Ven 15 Jan 2016 - 10:04

On n'en avait pas parlé à l'époque mais un club s'est créé il y a quelques mois avec pour objectif de multiplier les escales de navires de croisière à Caen et Ouistreham.
Il faut dire qu'on part de loin : 5 escales en moyenne par an.
Les objectifs restent modestes : 20 par an d'ici 2020.

On est encore loin des rêves d'un terminal croisière sur le Nouveau Bassin connecté au tramway (qui devrait passer dans le coin d'ici 2024, en lien avec le développement d'un nouveau quartier)... Laughing

Un article de Paris Normandie fait le point, sans toutefois apporter aucune information nouvelle.

Paris Normandie a écrit:
La ville de Caen veut plus de paquebots de croisière
Publié le 14/01/2016 à 22h50

Tourisme. Le port de Caen veut tripler le nombre d’escales de navires de croisière d’ici 2020. Un club chargé de promouvoir la destination auprès des armateurs se lance dans la prospection.

Le port de Caen-Ouistreham, ses ferries, ses cargos, sa plaisance... mais pas ses paquebots. Ou si peu. Les écluses de Ouistreham ne voient passer chaque année que 5 navires en escale. Trop peu, comparé aux voisins de Cherbourg (32 escales en 2014) ou Rouen-Honfleur (30 escales). Le constat a trop duré, et de Ouistreham à Caen, les acteurs de la filière veulent changer la donne. « Il est temps d’y travailler ensemble. Nos atouts sont importants, mais sous-exploités », résume Catherine Pradal-Chazarenc, maire-adjoint de Caen en charge du tourisme. Depuis octobre, l’élue préside le club Caen-Ouistreham Normandy Cruise (1), créé justement pour « développer l’activité croisière en engageant un travail de structuration, de coordination, de promotion et de communication. »

Objectif : 20 escales par an d’ici 2020

Le potentiel de progression semble effectivement important. Avec seulement 2 726 croisiéristes enregistrés en 2015, l’escale caennaise se classe loin derrière celle de Cherbourg (80 000), alors qu’en parallèle le marché de la croisière traverse une embellie spectaculaire. En 10 ans, + 68 % dans le monde et + 14 % en Europe. « C’est un produit touristique à la mode, qui s’est totalement démocratisé, analyse Catherine Pradal-Chazarenc. Caen a donc une belle carte à jouer. »

Les infrastructures portuaires locales offrent par ailleurs des conditions attractives pour les compagnies : grand tirant d’eau (9 m), accostage proche du cœur de ville et écluses dimensionnées pour des navires d’environ 500 passagers et dotées, d’ici fin 2016, d’un système d’embectage pour faciliter les manœuvres.

Un gros travail de prospection à réaliser

Avec un budget d’amorçage de 34 000 € pour 2016, le club croisière engage, dès maintenant, un travail de prospection vers les compagnies à l’occasion de rendez-vous professionnels : Londres en février, Southampton en mai, puis Tenerife... « Nous venons d’adhérer au CLIA (Cruise Lines International Association), ce qui nous ouvre un vaste réseau international. » Les émissaires du Caen-Ouistreham Normandy Cruise y proposeront des produits touristiques complémentaires, adaptés aux escales de courte durée : excursions à la journée, parcours thématiques autour de Guillaume, balades à vélo le long du canal... Les idées fusent mais restent à concrétiser. « À nous d’imaginer une offre différenciante et qualitative. » Avec un budget opérationnel amené à croître les années suivantes, l’objectif est d’approcher le seuil des 20 escales en 2020.

Laurent Cauville/aprim Caen

(1) Le club rassemble les villes de Caen et de Ouistreham, leurs offices de tourisme, la communauté d’agglomération, la CCI de Caen Normandie, Calvados Tourisme et Ports normands associés (PNA).


Escale du Boréal (Compagnie du Ponant) à Caen. La ville ambitionne de multiplier par trois son activité croisière d’ici 2020 (photo CCI Caen Normandie)


(On sait à Paris Normandie que passer de 5 à 20 ce n'est pas tripler mais quadrupler ?)
avatar
Auriom
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1375
Date de naissance : 05/09/1981
Age : 36
Localisation :
Date d'inscription : 28/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

Ambitions à la baisse

Message par Auriom le Mer 28 Mar 2018 - 14:15

La presse reprend la communication de la CCI, pour faire à peu près le même article qu'il y a deux ans. Et il n'y a pas eu de progrès depuis.
Au contraire, les ambitions ont même assez nettement reculé : on souhaite 15 escales par an en 2023. Il y a deux ans, on en voulait 20 par an dès 2020.

Tendance Ouest a écrit:Le port de Caen veut accueillir plus de bateaux de croisière

Le Club croisière Caen-Ouistreham (Calvados) créé en 2015 a pour objectif de promouvoir le port pour attirer des paquebots de croisières. Déjà cinq vaisseaux doivent accoster à Caen en 2018.

Comment faire en sorte que les bateaux de croisière fassent escale dans le port de Caen-Ouistreham (Calvados) ? C'est tout le travail du club croisière créé en 2015 et qui regroupe Caen la mer, l'office de tourisme, la CCI, Calvados tourisme et les Ports normands et associés (PNA).

Une quinzaine d'escales en 2023 ?

Entre mai et septembre 2018, cinq escales sont prévues soit sur le quai de Calix soit sur le quai Gaston Lamy, cours Cafarelli, selon la taille des bateaux. "Depuis plusieurs années, nous sommes entre trois et huit escales par an, explique Morgan Pravos, agent de promotion croisière pour l'Office de tourisme. Vers 2023 nous aimerions en avoir une quinzaine". Jeudi 23 août 2018, le Saga Pearl II s'arrêtera pendant deux jours dans le port de Caen-Ouistreham, avec à son bord 460 personnes. "C'est le plus gros bateau jamais accueilli à Caen".

Vendre les atouts du territoire

Pour attirer ces croisières de luxe, Morgan Pravos et un confrère de Ports normands associés se rendent régulièrement sur des salons pour promouvoir le port et vendre les atouts du territoire. "Nous proposons notamment des excursions sur les plages du Débarquement qui fonctionnent toujours bien, la gastronomie dans le Pays d'Auge". Des demi-journées golf ou visite de haras attirent également les touristes anglais ou américains qui dépensent en moyenne, selon une étude de la ville de Cherbourg, une centaine d'euros en escale. Le club croisière mise aussi sur la proximité des quais avec le centre-ville. "Nous mettons en place des navettes direction le centre avec toujours un membre de l'office de tourisme à l'intérieur pour guider les visiteurs".

Fidéliser les compagnies

Des réunions de sensibilisation des commerçants de Caen ont commencé pour communiquer sur les dates des escales et mettre en place, par exemple, des promotions pour les croisiéristes dans les boutiques. "L'enjeu est de fidéliser les compagnies pour les faire venir une vingtaine de fois dans l'année comme c'est déjà le cas avec le port de Honfleur".

(Source : ici - et il y a des photos de bateaux)
avatar
Auriom
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1375
Date de naissance : 05/09/1981
Age : 36
Localisation :
Date d'inscription : 28/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum