Quand certains partis politiques rêve d'un retour au tout-voiture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand certains partis politiques rêve d'un retour au tout-voiture

Message par heuliez14 le Mer 24 Avr 2013 - 11:13

À l'heure du développement durable, de la réduction de la pollution dans nos villes...

Certains partis politiques rêve d'un retour au tout-voiture !... On croit rêver où cauchemarder What the fuck ?!?

Quant au tramway sur le boulevard des Maréchaux, (...) n'est pas une offre nouvelle ; il y avait déjà le bus de petite ceinture. Le tramway, c'est du confort et ça coûte 61 millions d'euros le kilomètre. Voilà comment les socialistes dépensent l'argent du contribuable ! (...)


Quand la droite parisienne rêve d’un retour au tout-voiture

"Réveil de l’écologie", "croissance verte", "écologie raisonnable". On allait voir ce qu’on allait voir ; la reconquête de l’environnement par la droite était en marche. Le parti de Jean-Louis Borloo, l’Union des démocrates et indépendants (UDI), qui rassemble une vaste nébuleuse au centre-droit, se rêvait en "premier parti écologiste de France". Ce mercredi 17 avril, la fédération de Paris de l’UDI organisait une réunion publique sur le thème des transports dans la capitale et sa région. L’occasion, peut-être, de mettre en pratique ce "chiffon vert" que Jean-Louis Borloo prétend agiter ? L'occasion, sait-on jamais, de se démarquer de l'UMP, avec laquelle le parti pourrait toutefois faire alliance lors des prochaines municipales. En tous cas, pour Edith Gallois, conseillère régionale UDI et administratrice du Syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF), chargée d’animer la réunion, les transports constituent "un sujet magique, passionnant, qui concerne tout le monde". On est bien d’accord.

Valoisiens. Ce qui est magique, c’est le lieu de la réunion : un immeuble ancien sis place de Valois, en plein cœur de Paris, siège du vieux Parti radical d’Edouard Herriot, dont avaient hérité, dans les années 1970, les radicaux ralliés à Giscard, pour cette raison appelés "valoisiens". Dans la chaleur lourde de cette exceptionnelle journée d’avril, une petite centaine de personnes prend place dans une salle au parquet grinçant. Des cacahuètes, des packs de jus de fruit et un petit cubi de rosé ont été posés sur une table. On attend André Santini, 72 ans, maire d’Issy-les-Moulineaux depuis 33 ans et auréolé de son statut d’ancien ministre.

Éradication. En préambule, Mme Gallois attaque fort : "La gauche dogmatique et sectaire a désorganisé les transports dans la capitale en cherchant à éradiquer la voiture". Pour l’administratrice du STIF, "la liberté de circuler est la première des libertés individuelles en démocratie". Les politiques visant à partager l’espace public au profit de la circulation à pied ou à vélo aboutissent à "monter les gens les uns contre les autres" et se révèlent "mauvais pour l’économie", assure-t-elle.

Rares sont les aspects de la politique menée par le maire Bertrand Delanoë (PS) depuis 12 ans qui trouvent grâce à ses yeux. "Autrefois, pour un appartement, on construisait deux places de parking. Aujourd’hui, c’est une demi-place", s’insurge Mme Gallois, qui semble ignorer que 63% des Parisiens ne possèdent pas de voiture individuelle. L’aménagement des voies sur berges de la rive gauche "est l’exemple-type de mesure qui limite l’accès des banlieusards à Paris", dit l’élue en admettant précisément qu’elle "adore passer par les voies sur berges en voiture". Une manière d’illustrer le phénomène, très fréquent en matière de transports, consistant à généraliser son cas personnel (voir d’autres exemples ici).

Le coût du tram. Le tramway aménagé le long des boulevards des Maréchaux "n’est pas une offre nouvelle ; il y avait déjà le bus de petite ceinture. Le tramway, c’est du confort et ça coûte 61 millions d’euros le kilomètre. Voilà comment les socialistes dépensent l’argent du contribuable !", s’exclame l’élue, qui n’est toutefois pas à une contradiction près : "Nous avons voté pour", admet-elle immédiatement après. Quant aux bus, "60% d'entre eux roulent encore au diesel. Le STIF doit imposer à la RATP des bus propres", lâche-t-elle, sans se soucier, cette fois, du coût d’une telle décision.

Tout pour les "élites". L’encouragement du vélo est en revanche "une très bonne idée, car c’est bon pour la santé". D’ailleurs, Mme Gallois possède elle-même un vélo et a voté en faveur des double-sens cyclables (précisions ici), "au risque de choquer certains d’entre vous", indique-t-elle à son auditoire. Mais le vélo ne saurait constituer un mode de déplacement à généraliser car "il s’adresse à une élite". Et d’ailleurs, "il ne représente que 2% des trajets". Le bus, curieusement, est lui aussi classé parmi les "transports destinés aux élites". Dans la salle, une militante se prend la tête entre les mains.

Puis M. Santini, arrivé entretemps, se lance dans un discours décousu et souvent hors sujet, où il est question des cimenteries situées au bord de la Seine, des files d’attente au guichet où l’on délivre les passeports ou de sa dernière rencontre avec Nicolas Sarkozy, la veille. Et puis soudain, à propos du RER, "on ne nous transporte pas, on nous roule". Et un peu plus tard : "Les écolos sont des gens très intelligents. Ils se baladent par deux, il y en a un qui sait lire et l'autre qui sait écrire". Ah, l’autre Monsieur Petites blagues de la République !

Ces feux rouges inutiles. La soirée s’achève par une série d’interventions du public, comme cet homme qui dit "faire partie de ces arriérés qui considèrent que posséder une voiture particulière n’est pas un crime". Une "nouvelle inscrite à l’UDI, qui habite Auteuil", se désole que "rien ne soit fait pour les mamans avec les poussettes dans le métro" et dénonce "la gentrification" de Paris. Un autre intervenant s’agace : "Rue de Crimée (19ème), il y a trois feux rouges qui se succèdent et qui ne servent à rien. On m’a dit que c’était pour que les piétons puissent traverser".

Répondant à un intervenant qui lui demande si la politique de la municipalité est "réversible", Mme Gallois admet que "la gauche a fait le sale boulot" en "incitant les Parisiens à moins utiliser la voiture". Comprenne qui pourra. A la fin de la réunion, alors que parviennent dans la salle surchauffée les bruits joyeux d’un Paris enfin estival, une poignée de militants ne cache pas sa déception. Ils avaient cru que leur parti adopterait des positions novatrices et originales. Aucun d’entre eux, toutefois, n’a pris la parole pour aller à l’encontre du discours vantant le retour aux années Pompidou.

Making of : je me suis inscrit à cette réunion publique par e-mail, en me présentant bien sûr comme journaliste. Au cours de la réunion, l’animateur a curieusement précisé : "ce qui se dit ce soir est complètement off. Il n’y a pas de journaliste parmi nous". Ben si. thumleft
Source : LeMonde.fr
avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10818
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand certains partis politiques rêve d'un retour au tout-voiture

Message par Geo le Mer 24 Avr 2013 - 22:18

Mme Gallois devrait être pendue en place publique pour ses propos ! Laughing

Bon, puisque j'exagère souvent et que la peine de mort est abolie, je propose de lui faire faire 100 fois le tour de la petite ceinture, en heure de pointe, dans une de ces bétaillères de bus articulés. Un bien faible supplice par rapport à la bêtise de ce que je viens de lire.

Mme Gallois semble ignorer que le tramway des Maréchaux est juste devenu la ligne de tramway la plus fréquentée au monde. C'est vrai qu'un vulgaire bus serait suffisant !


A quand la suppression du chemin de fer métropolitain ? Du confort ca aussi, alors que les omnibus à Chevaux coûtaient tellement moins cher. Et ca se dit administratrice du STIF Rolling Eyes
avatar
Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 6964
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 29
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand certains partis politiques rêve d'un retour au tout-voiture

Message par CC40110 le Mer 24 Avr 2013 - 23:25

UMP à Lyon et Paris : Même combat, la connerie !!!! Idées débiles, pro-bagnolarderie, aucun programme, du brassage d'air à tous les niveaux ...

CC40110
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 210
Date de naissance : 30/08/1996
Age : 20
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 23/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand certains partis politiques rêve d'un retour au tout-voiture

Message par DrakkarSurRail le Lun 13 Mai 2013 - 22:35

Geo a écrit:
Mme Gallois semble ignorer que le tramway des Maréchaux est juste devenu la ligne de tramway la plus fréquentée au monde. C'est vrai qu'un vulgaire bus serait suffisant !

Les lignes 3a et 3b sont bien distinctes. Il n'empêche qu'elles sont bien plus usitées que les PC.
En tout cas pour la ligne 3b, après Porte d'Asnières qui est prévue, cela va être difficile d'aller plus loin grâce à la "résistance" des habitants du XVIème arrondissement de Paris qui trouvent que le RER C est parfaitement adapté et qu'il n'y a nul besoin d'un tramway.... What the fuck ?!?
avatar
DrakkarSurRail
Intéressé

Masculin Nombre de messages : 23
Date de naissance : 18/09/1970
Age : 46
Localisation : Anciennement à Caen
Date d'inscription : 13/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand certains partis politiques rêve d'un retour au tout-voiture

Message par Geo le Mar 14 Mai 2013 - 16:29

DrakkarSurRail a écrit:
Geo a écrit:
Mme Gallois semble ignorer que le tramway des Maréchaux est juste devenu la ligne de tramway la plus fréquentée au monde. C'est vrai qu'un vulgaire bus serait suffisant !

Les lignes 3a et 3b sont bien distinctes. Il n'empêche qu'elles sont bien plus usitées que les PC.
En tout cas pour la ligne 3b, après Porte d'Asnières qui est prévue, cela va être difficile d'aller plus loin grâce à la "résistance" des habitants du XVIème arrondissement de Paris qui trouvent que le RER C est parfaitement adapté et qu'il n'y a nul besoin d'un tramway.... What the fuck ?!?


A mon avis, le tramway de "rocade" parisien, se limitera à la Porte Maillot au Nord et à la Porte d'Auteuil au Sud.

Entre deux, le long du XVIeme et du Bois de Boulogne, un autobus PC amélioré et prolongé sera suffisant car, comme tu le dis, le tramway ferait double emplois avec le RER C.

Après il faudra nécessairement s'attaquer a la tramification du 91, qui relie la Gare de Lyon à la Gare Montparnasse, dans des secteurs ou le réseau métropolitain est peu dense. Cet autobus est déjà essentiellement en site propre.

avatar
Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 6964
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 29
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand certains partis politiques rêve d'un retour au tout-voiture

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum