Areva "freine" sur les transports de salariés sur la Hague.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Areva "freine" sur les transports de salariés sur la Hague.

Message par heuliez14 le Lun 20 Fév 2012 - 10:50

Salut à tous,
Quant la raison économique l'emporte sur l'intérêt général... Je vous laisse juger de cet article, vu dans le quotidien Ouest-France (édition de Cherbourg) de ce matin. Bonne lecture à tous. Rolling Eyes

Areva freine sur les transports des salariés

En semaine, douze cars font la navette entre l'usine de La Hague et Cherbourg. Areva et Keolis comptent réduire le nombre des rotations quotidiennes.

La CGT accuse Areva - La Hague de réduire le nombre de cars transportant les salariés de l'usine chaque jour. Conséquences : davantage de voitures sur les routes et des émissions de CO2 plus importantes.


Il y a de l'eau dans le gasoil du ramassage des salariés de l'usine Areva - La Hague. Depuis les années 60, des dizaines de cars sillonnent la campagne pour amener gratuitement les 3 000 salariés d'Areva à leur travail. Mais le système ne tourne plus rond, affirme la CGT, qui craint un « démantèlement du transport collectif. Areva, avec la complicité de Keolis, veut supprimer 11 lignes [sur 30], plus deux lignes spéciales de navettes en milieu de journée entre Areva et Cherbourg. »

Cette réduction va entraîner des retards pour les utilisateurs, assure la CGT. Ils ne pourront plus récupérer leurs enfants à la sortie de l'école et prendront alors leur voiture, ce qui réduira encore la fréquentation des cars.

« 4 000 voitures sur les routes ! »

« Areva, avec l'aide de Keolis, va vider les cars pour mieux les supprimer », affirme Patrick Giraudou, secrétaire de l'union locale CGT. Agitant un nuage de pollution effrayant, la CGT s'indigne des effets sur l'environnement d'une telle mesure. « Comment accepter ce scandale quotidien de voir 4 000 voitures [en comptant les sous-traitants] qui montent vers le site [distant de Cherbourg de 25 km]. 4 000 voitures par jour, ce sont 6 000 tonnes de CO2 par an. »

Attaquer Areva sur le CO2, c'est blessant pour une société qui affirme le réduire en recyclant les combustibles nucléaires. Et fait des efforts localement. En 2009, elle a décidé de faire de l'usine de La Hague « un site sans voiture » où tous les déplacements se font en bus, justement. Le problème, c'est que les transports en commun sont de moins en moins prisés.

« Les gens ne prennent pas le bus », constate Catherine Argant, directrice de la communication d'Areva. Les cars tournent avec une moyenne de 10 passagers, pour 55 places offertes. Pour Keolis, la perte s'élève à deux millions d'euros sur cinq ans. Intenable. « Soit on supprime, soit on adapte. On ne va pas obliger les gens qui ne veulent pas monter dans le bus à le prendre. Il faut s'adapter à la réalité. Les gens sont dans une logique de confort personnel. Une majorité préfère prendre sa voiture. »

Areva se débat également avec une autre casserole écologique. Toujours pour verdir son image, elle voulait remplacer sa chaudière à fuel par une chaudière à bois. En vain jusqu'ici. Le projet est retoqué depuis deux ans par l'Autorité de sûreté nucléaire et la justice. Et contesté par les salariés, qui n'en retiennent que les nuisances provoquées par les 25 camions de transport du bois qui emprunteront la même route qu'eux. Mettre le nucléaire au vert, ce n'est pas simple.

Gilles COLLAS.
Source : Ouest-France©
avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10823
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 40
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum