C'est la "Galère" sur le Paris - Granville…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

C'est la "Galère" sur le Paris - Granville…

Message par heuliez14 le Mer 19 Mai 2010 - 10:01

Salut à tous,
Voici ce qu'on peut lire dans le quotidien Ouest-France d'aujourd'hui, Mercredi 19 Mai 2010. Bonne lecture à tous.

« Paris - Granville en train, c'est vraiment la galère ! »

La SNCF est allée à la rencontre des usagers mardi matin. Retards, wagons bondés, pannes...L'occasion était trop belle d'exprimer ses remontrances.
Reportage


7 h 14 mardi matin en gare d'Argentan (Orne). Le train Paris - Granville est à l'heure. A l'intérieur, Denis Le Corre, 46 ans, utilise cette ligne depuis 20 ans, au départ de Surdon. « Je l'ai vu se dégrader. Avant, je me rendais à Paris quotidiennement, aujourd'hui épisodiquement. C'est quasi impossible d'arriver à l'heure au boulot. »

En 1999, les trains Corail ont été remplacés par de nouvelles rames. « Depuis, les retards se sont multipliés. Un jour, c'est deux heures à cause des portes bloquées, un autre plus de trois heures à cause des feuilles mortes. » A l'arrivée dans la région parisienne, il faut partager la ligne avec les trains de banlieue. « En cas de retard nous arrivons lorsque le réseau est saturé. »

Pour exprimer son ras-le-bol, un jour Denis a refusé de donner son billet au contrôleur. « Je suis allé avec plusieurs usagers mettre des sacs de feuilles mortes devant les TGV, pour attirer l'attention. »

Pas de place

Claudie, 54 ans, emprunte régulièrement ce trajet depuis Verneuil-sur-Avre (Eure) pour son travail. Sa principale crainte : ne pas avoir de place assise. « A l'aller ça va, mais au retour c'est souvent bondé. Je tiens difficilement debout alors je m'assois par terre. Avant, les trains au départ de Paris étaient plus longs, des voitures ont été supprimées. »

Sa voisine, Hélène Ford, 58 ans, a vécu la même expérience. « Un jour, une amie n'a pas pu monter, les gens étaient entassés comme du bétail. » Hélène fait un aller-retour par semaine Briouze - Paris. Pour elle, cette ligne, « c'est un cauchemar. Le matériel semble inapproprié. On ne sait jamais si on va arriver à l'heure. »

Un peu plus loin, Benoit Durand, 40 ans, se dit « blasé ». Depuis 10 ans, il fait Flers - Paris cinq fois par semaine pour le travail. « J'ai rempli des dizaines de questionnaires, en vain. » Son pire souvenir : « Avoir été planté en gare d'Argentan à 11 h, sans explication. Je suis rentré en stop car aucun bus n'avait été affrété. »

Ligne indispensable

Benoit connaît plusieurs personnes qui ont fini par abandonner le train pour la voiture. Il se pose beaucoup de questions sur la manière dont est gérée la ligne : « Pourquoi n'a-t-elle pas été électrifiée ? Pourquoi il n'y a qu'une voie de Granville à Argentan, ce qui occasionne des bouchons en cas de panne ? »

Pour lui, cette ligne est laissée pour compte. « Or, elle est vitale pour le développement des villes moyennes qu'elle dessert, comme Flers, L'Aigle. »

Son voisin, qui préfère rester anonyme, habite Villedieu-les-Poêles (Manche). Il monte souvent sur Paris pour le boulot. « Un quart d'heure, une demie heure, il y a toujours un truc qui ne marche pas. Le train est un outil fabuleux. Un service public qui sert aux gens pour bosser. On le laisse se dégrader. »

L'initiative de la SNCF lui semble bonne, sans le persuader que cela fera bouger les choses : « Chaque fois qu'il y a un nouveau directeur de ligne il vient nous voir. » Il espère des changements, « sans augmentation du prix des billets ».

Sylvie DEJOUY.
Ouest-France

heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10817
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 38
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum