Rénovation des rames Paris-Granville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rénovation des rames Paris-Granville

Message par Auriom le Mer 31 Aoû 2005 - 13:45

Bonjour !

Voici un article paru dans Ouest-France (édition Sud-Manche) le 20 août dernier :

Ouest-France a écrit:Un programme d’amélioration des rames doit s’achever en 2006
Vers un Paris-Granville plus fiable ?

Victimes de défauts de jeunesse, les rames construites par Alstom, utilisées sur la ligne Paris-Granville depuis 1999, vont passer une par une par les ateliers de la SNCF pour une série de modifications. Ce programme d’un montant total de près d’1,5 million d’euros est entrepris depuis le mois de juillet, et doit s’achever en 2006.


Retards, pannes, la ligne Paris-Granville connaît de nombreux dysfonctionnements. En cause : les trains express régionaux (TER) X 72500, mis en service en 1999, qui se sont très vite avérés peu fiables et difficiles à entretenir.
Pour y remédier, un programme de fiabilisation des quinze rames fabriquées par Alstom entrepris depuis le mois de juillet doit s’achever dans le courant de l’année 2006. Un temps évoquée, l’hypothèse de l’abandon de ce type de matériels n’est donc plus à l’ordre du jour. Pour Michel Boudoussier, directeur régional de la SNCF Basse-Normandie, le constructeur avait perdu la main : « Alstom n’avait plus fabriqué de matériel diesel pendant près de vingt ans, et a perdu le savoir-faire en la matière. »

Un programme de 1,5 million d’euros

Le constructeur semble d’ailleurs partager cette analyse, et a accepté de s’engager financièrement dans le programme de fiabilisation des matériels. D’un coût de près d’un million et demi d’euros, celui-ci est financé pour un tiers par Alstom, un tiers par la région, et un tiers par la SNCF.
Pour le constructeur, cette démarche se situe « hors de tout engagement contractuel », comme l’explique Eric Tassilly, directeur grand compte SNCF chez Alstom. Cependant, le constructeur s’est engagé dans une démarche d’amélioration de la qualité des prestations de ses machines.
Afin d’effectuer les modifications nécessaires, chaque rame doit être immobilisée pendant quinze jours. Celles-ci portent sur le système d’ouverture et de fermeture des portes. Le matériel est également victime de surchauffe et de problèmes de freinage. Pour y remédier, les antienrayeurs, qui empêchent les roues de se bloquer lors d’un freinage comme le système ABS d’une voiture, seront modifiés.
Yann Alary, délégué de l’union locale CGT cheminots de Granville, reste perplexe. D’après lui, les rames ne sont pas adaptées : « On utilise des TER sur un trajet de grande ligne. » Entre Paris et Granville, les rames fonctionnent en effet à pleine vitesse sur la quasi-totalité du parcours et les moteurs sont très fortement sollicités. « Il y aura sans aucun doute des améliorations sur la ligne, mais ça ne suffira pas », conclut Yann Alary.

Sylvain Peuchmaurd.
avatar
Auriom
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1339
Date de naissance : 05/09/1981
Age : 35
Localisation :
Date d'inscription : 28/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum