À bord du 62, l'autobus de la mer et du soleil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

À bord du 62, l'autobus de la mer et du soleil

Message par heuliez14 le Mar 25 Aoû 2009 - 10:08

Salut à tous,
Je vous post cette article publier dans le quotidien Ouest-France de ce matin, parlant de la ligne 62 de twisto.
Bonne lecture ainsi qu'une bonne journée à tous. Wink

À bord du 62, « l'autobus de la mer et du soleil »


Le bus 62 démarre du Calvaire-Saint-Pierre. Il est possible de s'y rendre en tramway.
Le car transporte chaque jour les vacanciers vers les plages de Lion-sur-Mer et d'Hermanville.Voyage dans l'une des navettes vers la Côte de Nacre.


Reportage
Le panneau, sur l'abribus du Calvaire Saint-Pierre, affiche « Bus 62 Lion-sur-Mer : prochain départ dans 12 minutes ». Le trottoir, à proximité de l'arrêt, est déjà bien rempli. Parents et enfants, jeunes et personnes âgées, tous se massent à l'ombre en cette journée de grand soleil. Une petite fille, sac au dos, demande à son père: « Papa on va chercher une crêpe ? ». Le papa accepte mais doit faire vite : la navette suivante ne passera que dans 56 minutes. Ce serait dommage de rater la première.

Mais Alain et sa fille reviennent à l'arrivée du bus. Le véhicule vient ramasser les vacanciers à l'heure indiquée. Il peut mettre les gaz, direction Lion-sur-Mer.

À l'intérieur, les rangées de deux sièges sont séparées d'un long couloir. Au fond, trois jeunes garçons essaient de faire connaissance avec deux anglaises. « C'est la première fois que vous venez ici ? », tente l'un d'eux. Pas de réponse des belles blondes. Hilarité des compères, qui hurlent à la déroute amoureuse.

Une formule abordable

Premier arrêt : Cité U-Lébisey. Lunettes de soleil, serviette sur le dos, un des nouveaux passagers ne s'est pas trompé de bus. Dans le même temps, deux adolescentes se racontent leur soirée très arrosée de la veille. Derrière, la petite fille à la crêpe s'impatiente. « Papa, c'est quand qu'on arrive ? ». Le père s'agace, trop occupé à admirer les vastes champs traversés par le véhicule. « Bientôt, bientôt ma chérie... »

À l'avant, Denise, la conductrice, apprécie cette ligne. « Les gens et le trajet sont agréables ! », jubile cette femme, qui conduit le 62 depuis trois mois. Seul petit bémol : lorsque les touristes font le chemin inverse, du sable plein les jambes. « C'est vrai que les femmes de ménage ont plus de boulot sur cette ligne. Mais on ne peut pas faire autrement ».

Le bus 62 existe depuis trois ans. Et la formule elle est abordable. Pour un aller à 1,20 €, le retour est offert par la maison. « Ce qui est pratique pour ceux qui n'ont pas de voiture », selon Marie, mère de famille, qui emmène ses enfants voir la mer.

À l'arrêt d'Hermanville, un flot de passagers se déverse sur le trottoir. Les plus patients attendent Lion-sur-Mer. Au terminus, les derniers passagers descendront, après 30 minutes de trajet. Le bus repartira en sens inverse, dix minutes plus tard. Vide, cette fois-ci.

Ali BEKHTAOUI.
Ouest-France
avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10821
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum