À dada...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

À dada...

Message par solcarluscaen le Mer 24 Juin 2009 - 18:17

Un article de Ouest-France du 24 juin 2006 sur une nouvelle initiative.

Le bio ambulant démarre au petit trot

Une roulotte et deux percherons sillonneront bientôt les rues de Caen et de la côte. Dans ce drôle d'attelage, Hippo Facto vendra des jus de fruits et de légumes, des soupes et des tartines aux saveurs bio.

L'initiative

« Ça me trottait dans la tête depuis un moment. » Évidemment, une fois l'idée lancée, le cheval ne pouvait pas être bien loin. Remarquant qu'« il n'existait pas de vente à emporter bio », Christopher Mauduit et Fabrice Vanderschooten ont commencé à réfléchir. Ce sera Hippo Facto, vente ambulante en roulotte tractée par deux percherons.

Leur « véhicule » n'est pas encore construit. Il prendra forme cet été à l'atelier Archimède de Vincent Gaignard installé à Isigny-sur-Mer. Mais Christopher et Fabrice savent déjà ce qu'ils y vendront : des jus de fruits et de légumes, des soupes, des tartines... « Le tout issu de l'agriculture biologique et si possible locale », insistent les deux compères qui se connaissent depuis dix ans. Ils ont longtemps collaboré dans le milieu culturel. Le festival Cap Latino, c'est eux. [...] Quand les chevaux et le menu seront prêts, la roulotte prendra la route, à partir du 4 novembre.

Basée à Douvres, la société coopérative de production Hippo Facto travaillera au petit trot dans un triangle Caen-Ouistreham-Courseulles. [...] Soixante-dix villes utilisent déjà les chevaux pour la police montée, le ramassage scolaire, la collecte sélective des déchets...

Pour la suite, c'est ici : http://www.caen.maville.com/actu/actudet_-Le-bio-ambulant-demarre-au-petit-trot-_loc-981346_actu.Htm

solcarluscaen
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 53
Date de naissance : 07/05/1980
Age : 36
Localisation : Paris
Signature : solcarluscaen
Date d'inscription : 15/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: À dada...

Message par solcarluscaen le Dim 22 Nov 2009 - 20:36

Adieu les autos au pied du Mont, bonjour les cobs


En novembre 2011, des voitures hippomobiles tirées par des cobs et des percherons transporterontles touristes au Mont-Saint-Michel. Norbert Coulon, éleveur, est à l'origine du projet.

L'homme

Agriculteur, éleveur à Saint-Malo-de-la-Lande (Manche), Norbert Coulon baigne dans le milieu des chevaux de trait depuis tout petit. Il dispute des compétitions internationales d'attelage avec sa fille, et y réussit fort bien. « On a la chance d'être le seul pays du monde à avoir neuf races de chevaux de trait. J'ai toujours pensé que l'on ne les sauverait que s'il y a un intérêt économique. »

Le projet

Norbert Coulon a pensé aux voitures hippomobiles pour relier le Mont, à partir de La Caserne, « dès que j'ai appris le projet. Mais je me taisais. Cela paraissait tellement énorme ». Il a fini par en parler, et surtout convaincre « les politiques de l'intérêt des chevaux ». Depuis dix ans, il teste la formule avec succès l'été à Gouville-sur-Mer pour visiter des parcs ostréicoles. Pour le projet du Mont, il travaillera avec Veolia, l'entreprise retenue après l'appel d'offres, dont il sera prestataire de service.

La voiture

La première s'élancera le 11 novembre 2011. Le 11 - 11 - 11, pour les distraits. Impossible de montrer la voiture pour le moment. Sa ligne sera design et ressemblera à une voiture de tramway à deux étages. Elle pourra transporter cinquante personnes à la fois. Le service sera assuré par six voitures. Les départs se feront à horaires réguliers, « toutes les cinq minutes en période de pointe ».

Le prototype sera testé au printemps et « le constructeur est un local ».

Les chevaux

Norbert Coulon commencera avec des cobs normands, des percherons et des postiers bretons. « Des hongres. Ils sont toujours d'une humeur égale. » Deux chevaux suffiront à tirer une voiture et ses passagers sur les 4 km, aller et retour. « Mais, je réfléchis à une pente douce pour le départ. » À terme, 38 chevaux devront être opérationnels. Il en possède une quinzaine pour le moment. « J'ai tout l'hiver et le printemps pour acheter des chevaux. » Les conducteurs seront du personnel de Veolia.

Le coût

Le trajet simple coûtera 4 €, aller et retour 6,50 €. « On estime que 70 % des visiteurs prendront la navette, 20 % la voiture hippomobile et 10 % iront à pied. »

Une vitrine

Pour l'heure, élever des chevaux de trait relève plus du sentimental que des finances. « Les éleveurs ne savent pas quoi en faire. Un mâle à la foire de Gavray, ça se vend 300 €. Heureusement, la consommation de viande a sauvé des races. » Le Mont sera « une vitrine pour la France, s'enthousiasme Norbert Coulon. Nous sommes les seuls au monde à faire du transport public en voiture hippomobile. Ce n'est pas passéiste. Au contraire, c'est moderne et novateur. »

Christophe LECONTE.

Ouest-France, 16 novembre 2009

Mont-Saint-Michel : Le retour des « maringotes »



Les « maringotes », ces carrioles tirées par des chevaux, qui transportaient jadis les pèlerins, seront de retour dans la baie dès l'été 2012.

« Elles seront au Mont ce que les gondoles sont à Venise », dit François-Xavier de Beaulaincourt, directeur général du syndicat mixte Baie du Mont-Saint-Michel, qui précise qu'elles seront payantes (6,50 € l'aller-retour).

Les navettes

En revanche, les navettes automobiles seront gratuites, entre un point de départ aménagé à 800 m des parkings, et un point de débarquement à 300 m des portes du site. « Notre volonté est de rétablir une démarche piétonne. On ne peut pas comprendre le Mont sans, quelque part, y aller à pied », ajoute-t-il. D'ailleurs, les visiteurs désireux de faire le trajet de 2,5 km à pied auront à leur disposition une passerelle en bois très esthétique.

Les parkings

Forts de 4 000 places, ils seront aménagés au lieu-dit « La caserne ». Leurs tarifs : 8,50 € pour une automobile, 12,50 € pour un camping-car, 3,50 € pour une moto, et 55 € pour un autocar privé alors que leur stationnement était jusqu'à présent gratuit. Leur localisation et le tracé de la voie piétonne fréquentée par des milliers de personnes par jour (jusqu'à 25 000 en été) font encore l'objet d'âpres débats entre commerçants, certains s'estimant écartés des grands flux de consommateurs de rafraîchissements, de bibelots et souvenirs divers. Les enjeux sont énormes.

La Passerelle

Avant de détruire la digue-route et les parkings actuels, il faut en construire d'autres. Le planning du chantier prévoit la création des nouveaux parkings entre l'été 2010 et l'été 2012, la mise en service des navettes sur l'ancien tracé pendant la construction de la passerelle, puis la mise en service de celle-ci à l'automne 2014. Etant construite sur pilotis, elle permettra à l'eau de circuler : après démolition de l'actuelle digue-route, le barrage produira tous ses effets à partir de 2015.

Paris-Normandie

solcarluscaen
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 53
Date de naissance : 07/05/1980
Age : 36
Localisation : Paris
Signature : solcarluscaen
Date d'inscription : 15/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: À dada...

Message par Invité le Jeu 14 Avr 2011 - 19:22

Bonsoir
Effectivement, il y aura des chevaux au Mont mais pas avant 2012. C'est une bonne idée quand même, le parking ayant été éloigné (au mécontentement des riverains Shit )
Au prochain bus
Irisbus35

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: À dada...

Message par rabelaisien le Ven 20 Mai 2011 - 9:34

Mais selon une liste de cyclistes, on ne pourra pas aller à vélo au Mont-Saint-Michel.
Mes liens sur le retour du cheval http://mobilitedurable.forumdediscussions.com/search?mode=searchbox&search_keywords=cheval&show_results=topics

rabelaisien
Bavard

Masculin Nombre de messages : 16
Date de naissance : 17/03/1944
Age : 72
Date d'inscription : 02/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: À dada...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:07


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum