Ligne nouvelle Paris-Normandie

Page 5 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par citaro le Sam 19 Fév 2011 - 10:43

Le projet LGV n'est pas pour tout de suite (2020/2030 ?) mais il faut prendre une decision de principe dès maintenant et c'est pourquoi le département de l'Eure ne veut pas rester à l'écart.
Même si on peut améliorer les lignes existantes, elles resteront encombrées et un LGV libérera des sillons laissant de la place pour plus de TER ou RER et trains de fret.

J'ai les differents scenri de tracés mais le fichier ne peut-être pris par "Serving" et il semble que les deux projets avec noeud dans l'agglo de Rouen soint rejetés au profit d'une séparation des deux branches soit vers Louviers, soit vers Evreux. L'Eure réclame une ou deux gares (Evreux, Louviers).

citaro
Passionné(e)s

Nombre de messages : 911
Date d'inscription : 18/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par heuliez14 le Dim 20 Fév 2011 - 16:00

Effectivement, dans un article poster sur le site de la Gazette.fr, il est expliqué que le département de l'Eure sera intégrée à la demande de son président Jean-Louis Destans dans le projet de TGV Paris-Normandie.

Un oubli qui semblait inconcevable pour l'élu... « ce « Y » doit se situer dans l'Eure à Evreux où juste à côté, où passent déjà les lignes Paris-Caen et Paris-Cherbourg. Cet arrêt représentant un atout incontestable pour le développement économique du département ».

Visiblement, le comité de pilotage en a tenu compte.

heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10817
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 38
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par Julien-Tcar le Dim 20 Fév 2011 - 20:01

La priorité pour moi est d'améliorer la liaison actuelle d'urgence, les retards se font quasi-quotidiennement, et il est impératif d'avoir au plus vite le doublement de la section entre Mantes et Poissy.

De plus je crains que la LGV amène à "tuer" les gares intermédiaires actuellement desservies par les trains Intercités, notamment Vernon, Gaillon, Val de Reuil, Bréauté... sur la section Le Havre Paris, et Serquigny, Bernay sur la ligne Caen Paris, des gares très fréquentées et qui remplissent actuellement des trains à deux niveaux...

Julien-Tcar
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 3210
Date de naissance : 03/12/1991
Age : 25
Localisation : Clichy 92110 / Rouen 76000
Signature : Julien-Tcar
Date d'inscription : 28/01/2007

http://jujutcar76.atpic.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par luckydes le Dim 20 Fév 2011 - 21:49

Mi-2009, on parlait d'un coup de 4 milliards ( http://www.lefigaro.fr/economie/2009/06/05/04001-20090605ARTFIG00557-en-2020-le-tgv-reliera-paris-au-havre-en-1-heure-15-.php ). On a rajouté des équipements en diamant pour alourdir la facture ?

La LGV normandie me parait excessivement chère en comparaison des autres LGV françaises...

luckydes
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 1148
Localisation : caen
Signature : http://picasaweb.google.fr/112890014350710717296
Date d'inscription : 15/06/2007

http://picasaweb.google.fr/112890014350710717296

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par heuliez14 le Lun 25 Avr 2011 - 10:45

Salut à tous,
L'Article à été publier le jeudi 21 avril dernier dans le quotidien Ouest-France, édition du Calvados.

Au cours d’une visite sur le Havre, Nicolas Sarkozy à annoncer le lancement immédiat d’une futur mission pour étudier les différentes hypothèses de financement de la ligne à grande vitesse (LGV) Paris – Normandie.

Dans le même temps, Nicolas Sarkozy a également annoncé la nomination d’Antoine Rufenacht à la tête d’un commissariat au développement de la vallée de la Seine. L’ancien maire UMP du Havre se voit confier cette mission de pilotage national avec compétence interministérielle.

Article Ouest-France © .

heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10817
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 38
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par Geo le Lun 25 Avr 2011 - 22:38

Patrick Bottois - l'Usine Nouvelle - 22/04/11
Nicolas Sarkozy accélère la LGV Paris-Normandie

le débat public doit s’achever fin 2011. Le choix du tracé et la répartition du financement de ce projet (entre 9 et 13 milliards d’euros) entre l’Etat, Réseau Ferré de France et les collectivités concernées en Ile-de-France et en Normandie sera connu début 2012.

Quant à la date de mise en service de cette ligne LGV : "Les experts les plus optimistes évoquent une mise en service au mieux en 2020. Eh bien, je refuse ces délais. Je préfère 2017 pour les 500 ans de la fondation du Havre. Si les procédures et règlements actuels ne permettent pas d’aller assez vite, je ferai voter une loi. A projet exceptionnel d’intérêt national, mesures exceptionnelles"
http://www.usinenouvelle.com/article/nicolas-sarkozy-accelere-la-lgv-paris-normandie.N150647


Dernière édition par Geo le Lun 25 Avr 2011 - 22:55, édité 1 fois

Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 6940
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 29
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par funi76 le Lun 25 Avr 2011 - 22:55

Ce délai de 2017 est totalment irréaliste : le tracé n'est pas défini, le financement - nerf de la guerre - n'est pas trouvé. Et même si ces deux points étaient règlés on voit mal comment un tel délai sera tenu sachant que le parcours entre Paris et Mantes en zone dense sera assez compliqué et donc long à réaliser.

La campagne électorale est vraiment commencée !

funi76
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 430
Localisation : Le Havre.
Signature : Le Havre
Date d'inscription : 26/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par Geo le Lun 25 Avr 2011 - 22:58

Antoine Rufenacht s'est lui même dit dubitatif sur ce délais. Mais rien est impossible, en URSS on aurait pas fait mieux !

Ce qui n'est pas irréaliste c'est un début de chantier en 2017...

Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 6940
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 29
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par heuliez14 le Lun 25 Avr 2011 - 23:42

Dans toutes ces belles paroles, j’ai tout simplement peur que ce projet ne reste qu’un effet d’annonce… Confused


heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10817
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 38
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par Geo le Mar 26 Avr 2011 - 0:15

heuliez14 a écrit:Dans toutes ces belles paroles, j’ai tout simplement peur que ce projet ne reste qu’un effet d’annonce… Confused


On pourrait penser celà, sans compter sur le developpement du trafic Fret au départ et à destination du Havre. Actuellement le Fret ferroviaire au Havre c'est 2% du trafic total du port. Si les objectifs sont respectés, la part du ferroviaire devrait atteindre les 25 à 30 % en 2020, soit le niveau actuel des ports d'Anvers et Rotterdam. La ligne ferroviaire Paris / Le Havre sera totalement saturée bien avant d'atteindre ce niveau de trafic.

Il deviendra inévitable de construire une seconde ligne Le Havre <> Paris, destinée exclusivement aux voyageurs >>> la LGV.

De plus on peut parfaitement imaginer une LGV limitée au tronc commun, avec ramification vers les 3 métropôles normandes via des lignes "classiques". S itel était le cas, le franchissement ferroviaire de l'Estuaire serait d'autant plus justifié.

Enfin, l'arrivée d'Antoine Rufenacht à la tête de ce commissariat de developpement est un gage de réussite. C'est un homme politique éfficasse et influent.

Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 6940
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 29
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par heuliez14 le Mar 26 Avr 2011 - 0:44

Certes ! Malgré tout, je continu de restée perplexe sur l’aboutissement de ce projet de ligne à grande vitesse entre Paris et la Normandie.

Cependant, cet effet d’annonce à pour mérite de relancer certain projet de quartier d’affaire jusqu’ici remis à plus tard suite à la crise de l’immobilier (…) C’est le cas pour le quartier de la Gare de Caen et du Havre qui se verront profondément changer à l’horizon 2012 – 2013.

Souhaitons tout de même, que ce projet de « LGV Paris – Normandie » aboutisse dans des proportions budgétaire « plus raisonnable » qu’aujourd’hui.

heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10817
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 38
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par Still76 le Ven 29 Avr 2011 - 7:25

Bonjour,

On pourrait penser celà, sans compter sur le developpement du trafic Fret au départ et à destination du Havre. Actuellement le Fret ferroviaire au Havre c'est 2% du trafic total du port. Si les objectifs sont respectés, la part du ferroviaire devrait atteindre les 25 à 30 % en 2020, soit le niveau actuel des ports d'Anvers et Rotterdam. La ligne ferroviaire Paris / Le Havre sera totalement saturée bien avant d'atteindre ce niveau de trafic.

Il deviendra inévitable de construire une seconde ligne Le Havre <> Paris, destinée exclusivement aux voyageurs >>> la LGV.

Si la ligne Paris - Rouen - Le Havre, devient saturée à cause du fret, cela justifie une ligne nouvelle pour le fret, mais une LGV ne sera jamais justifiée sur l'intégralité du parcours Paris - Le Havre.

A la limite, le parcours Paris - Rouen étant déjà proche de la saturation, on pourrait envisager une ligne nouvelle circulable à 250 km/h (au delà, le prix de la minute gagnée devient trop important).

En revanche, entre Rouen et Le Havre, une ligne nouvelle réservée au trafic voyageurs est injustifiable. Déjà, il y a plus de voyageurs sur les gares d'Yvetot et Bréauté réunies qu'au Havre, donc on ne peut déjà donc pas se passer d'une offre desservant ces gares. A supposer que Le Havre finisse par justifier des trains directs depuis Paris et Rouen, il semble difficilement envisageable qu'on dépasse les 2 départs par heure (l'offre actuelle sur Paris - Lille et Paris - Lyon, deux villes au niveau duquel le Havre ne hissera pas avant très longtemps). Cela ne saurait justifier une ligne nouvelle.

Donc, comme expliqué ci-dessus, si ligne nouvelle il y a, ce serait plutôt pour le fret puisque ce serait lui qui saturerait la ligne, on pourrait par exemple se diriger vers un passage à 4 voies de la section entre Le Havre et Motteville, le fret se dirigeant alors pour l'essentiel par Serqueux et Gisors ou par Amiens.

Quant au TGV de bout en bout pour Le Havre, c'est définitivement non, il suffit de voir les difficultés de financement du TGV Sud-Ouest qui dessert Bordeaux et indirectement Toulouse pour se convaincre que ces difficultés seraient multipliées d'autant pour Le Havre.

Still76
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 524
Date de naissance : 14/10/1984
Age : 32
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 21/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par Geo le Ven 29 Avr 2011 - 13:31

Still76 a écrit:Bonjour,

On pourrait penser celà, sans compter sur le developpement du trafic Fret au départ et à destination du Havre. Actuellement le Fret ferroviaire au Havre c'est 2% du trafic total du port. Si les objectifs sont respectés, la part du ferroviaire devrait atteindre les 25 à 30 % en 2020, soit le niveau actuel des ports d'Anvers et Rotterdam. La ligne ferroviaire Paris / Le Havre sera totalement saturée bien avant d'atteindre ce niveau de trafic.

Il deviendra inévitable de construire une seconde ligne Le Havre <> Paris, destinée exclusivement aux voyageurs >>> la LGV.

Si la ligne Paris - Rouen - Le Havre, devient saturée à cause du fret, cela justifie une ligne nouvelle pour le fret, mais une LGV ne sera jamais justifiée sur l'intégralité du parcours Paris - Le Havre.

A la limite, le parcours Paris - Rouen étant déjà proche de la saturation, on pourrait envisager une ligne nouvelle circulable à 250 km/h (au delà, le prix de la minute gagnée devient trop important).

En revanche, entre Rouen et Le Havre, une ligne nouvelle réservée au trafic voyageurs est injustifiable. Déjà, il y a plus de voyageurs sur les gares d'Yvetot et Bréauté réunies qu'au Havre, donc on ne peut déjà donc pas se passer d'une offre desservant ces gares. A supposer que Le Havre finisse par justifier des trains directs depuis Paris et Rouen, il semble difficilement envisageable qu'on dépasse les 2 départs par heure (l'offre actuelle sur Paris - Lille et Paris - Lyon, deux villes au niveau duquel le Havre ne hissera pas avant très longtemps). Cela ne saurait justifier une ligne nouvelle.

Donc, comme expliqué ci-dessus, si ligne nouvelle il y a, ce serait plutôt pour le fret puisque ce serait lui qui saturerait la ligne, on pourrait par exemple se diriger vers un passage à 4 voies de la section entre Le Havre et Motteville, le fret se dirigeant alors pour l'essentiel par Serqueux et Gisors ou par Amiens.

Quant au TGV de bout en bout pour Le Havre, c'est définitivement non, il suffit de voir les difficultés de financement du TGV Sud-Ouest qui dessert Bordeaux et indirectement Toulouse pour se convaincre que ces difficultés seraient multipliées d'autant pour Le Havre.

Et quid du TGV Le Mans <> Rennes ??? L'interêt de cette ligne est dicutable également si je suis ta logique.

D'ou sors tu cette affirmation que les gares de Bréauté et Yvetot réunies ont plus de trafic que celle du Havre ? Tu ne peux pas comparer la Gare du Havre et celle de Rouen car l'une est un terminus (voyageurs au départ ou à l'arrivée du Havre) tandis que Rouen est une gare de Banlieue (les travailleurs Rouen > Paris) ou une gare de correspondance pour des gens qui ne vont jamais à Rouen.

Si je suis ta logique, la future LGV n'à pas d'interêt non plus pour le trafic Rouen > Paris, qui n'est autre qu'un trafic de banlieue. Les banlieusard ne vont pas se ruiner à prendre le TGV tous les jours pour aller au travail !!!

Je suis totalement en désaccord avec toi, car cette LGV va dans le sens de l'aménagement du territoire. Rouen et Le Havre ont besoin d'être mieux connectées, pas seulement sur Paris, mais sur toute le reste de la France. De plus, Le Havre est le 5eme port Européen et compte bien developper son trafic, maintenant que la réforme portuaire est derrière nous. Enfin, je rappel que le département de la Seine Maritime fait parti des 10 départements les plus peuplés de France.


A mon idée, la ligne LGV doit se limiter à une section Poissy <> Pont Audmer avec prolon,gement en lignes "classiques" vers Rouen, Le Havre (par le 3eme franchissement de l'estuaire) et vers Caen par la ligne actuelle.



Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 6940
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 29
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par Invité le Ven 29 Avr 2011 - 14:31

Moi perso, je ne suis pas un professionnel du train. Mais je suis en désaccord avec toi Geo, sur le TGV Le Mans - Rennes. Car Rennes est l'entré de la Bretagne et donc un passage obligatoire des trains pour Brest. Et comme sur le trajet de la ligne, on retrouve la ville du Mans, logique que le TGV s'arrêt. Car le TGV après Rennes peut continuer en revanche, je vois mal le TGV continuer après Le Havre sauf si il devient BGV (Bateau Grand Vitesse Very Happy ).

A plusieurs repris, j'ai entendu le gouvernement (Ministres, Députés et Président) parlait de la ligne Paris-Le Havre en TGV en oubliant Rouen et Caen. Car le Président veut faire du Havre le port et la plage de Paris. Au passage, Le Havre est la seule GRANDE VILLE Normande à être de Droite (comme le gouvernement) et plusieurs sénateurs haut-normands ont souligné que la ligne TGV doit également servir aux autres villes de Gauche et ne pas les oubliaient car dans le projet initial la ligne devait passer au-dessus de Rouen et non dans Rouen même et aucune allusion de la Basse-Normandie.

Une ligne de TGV pour gagnait que 45 minutes entre Paris-Le Havre et Paris-Caen et 15 minutes entre Paris-Rouen est entièrement inutile de dépensé des Millions. Alors qu'on pourrait tout simplement utiliser cette somme pour doubler les lignes avant Paris pour arrêter la saturation qui fait perdre un temps monstre aux trains.

Une vraie LGV est utile pour les villes éloignaient, exemple le TGV Est (Strasbourg en 4h de Corail de Paris) avec une LGV que sur un tiers de la ligne. Le temps est passé de 4h à 2h15 soit un gain de 1h45 juste pour 1/3 de la ligne à grande vitesse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par artus le Ven 29 Avr 2011 - 16:18

Apparemment, il ne faut pas être un as de la grammaire pour être un "professionnel du train". Cela ne pose pas de problème non plus de dire des bêtises : sur Paris-Strasbourg, la LGV Est couvre environ 300km entre la banlieue parisienne et la Moselle. Il ne reste qu'environ 110km à parcourir alors en voie classique jusqu'à Strasbourg. En aucun cas, 300 est le tiers de 410!

artus
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 127
Date de naissance : 10/04/1983
Age : 33
Localisation : Deauville
Signature : Johan
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par Still76 le Ven 29 Avr 2011 - 20:33

Et quid du TGV Le Mans <> Rennes ??? L'interêt de cette ligne est dicutable également si je suis ta logique.

Comme le fait remarquer à juste titre Toutou, la LGV Bretagne ne dessert pas uniquement Rennes, mais aussi Saint-Malo, Saint-Brieuc, Brest, Vannes, Lorient, Quimper... Non seulement Le Havre n'arriverait jamais au niveau de la somme du poids de toutes ces villes, mais en plus, la région Bretagne dispose d'importants effectifs militaires (les militaires prenant beaucoup le train) avec plusieurs régiments de l'armée de terre, bases navales, escadrons de gendarmes mobiles ainsi que d'une école de gendarmerie... Bref on est loin de l'EGM et du sémaphore de la Hève qu'il y a au Havre.

J'aimerais donc savoir en quoi Le Havre serait égal à toute la région Bretagne.

D'ou sors tu cette affirmation que les gares de Bréauté et Yvetot réunies ont plus de trafic que celle du Havre ?

Les chiffres doivent venir de la région, en toute logique, mais je ne sais plus dans quel document je les ai trouvés.

Tu ne peux pas comparer la Gare du Havre et celle de Rouen car l'une est un terminus (voyageurs au départ ou à l'arrivée du Havre) tandis que Rouen est une gare de Banlieue (les travailleurs Rouen > Paris) ou une gare de correspondance pour des gens qui ne vont jamais à Rouen.

Sauf que si tu prenais un peu plus souvent le train Le Havre - Rouen - Paris, tu verrais que beaucoup de havrais et cauchois descendent à Rouen, le trafic local est loin d'être négligeable, même si les flux vers Paris sont majoritaires (encore qu'il ne s'agit pas seulement de flux pendulaires).

Si je suis ta logique, la future LGV n'à pas d'interêt non plus pour le trafic Rouen > Paris, qui n'est autre qu'un trafic de banlieue. Les banlieusard ne vont pas se ruiner à prendre le TGV tous les jours pour aller au travail !!!

J'ai bien pris soin de parler de ligne nouvelle et non pas de TGV, on a besoin d'une nouvelle infrastructure pour accroître la capacité, vu qu'il n'est pas possible d'élargir la voie actuelle à un coût raisonnable, ensuite on n'est pas obligé de faire un système TGV avec réservation obligatoire et tout le tremblement.

Rouen et Le Havre ont besoin d'être mieux connectées, pas seulement sur Paris, mais sur toute le reste de la France. De plus, Le Havre est le 5eme port Européen et compte bien developper son trafic, maintenant que la réforme portuaire est derrière nous. Enfin, je rappel que le département de la Seine Maritime fait parti des 10 départements les plus peuplés de France.

Le problème est que je ne consteste pas ça, je consteste le fait que la construction d'une LGV soit la meilleure solution à ces problématiques.

En fait, on s'occupe trop du meilleur temps de parcours de bout en bout dans cette affaire, sans regarder la fréquence, la lisibilité des dessertes, ainsi que les correspondances, qui sont tout aussi essentielles. L'objectif devant être, à mon avis, d'avoir le meilleur compromis entre la totalité de ces paramètres et le prix des travaux.

Still76
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 524
Date de naissance : 14/10/1984
Age : 32
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 21/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par Geo le Ven 29 Avr 2011 - 22:54

Still76 a écrit:
Comme le fait remarquer à juste titre Toutou, la LGV Bretagne ne dessert pas uniquement Rennes, mais aussi Saint-Malo, Saint-Brieuc, Brest, Vannes, Lorient, Quimper... Non seulement Le Havre n'arriverait jamais au niveau de la somme du poids de toutes ces villes, mais en plus, la région Bretagne dispose d'importants effectifs militaires (les militaires prenant beaucoup le train) avec plusieurs régiments de l'armée de terre, bases navales, escadrons de gendarmes mobiles ainsi que d'une école de gendarmerie... Bref on est loin de l'EGM et du sémaphore de la Hève qu'il y a au Havre.

J'aimerais donc savoir en quoi Le Havre serait égal à toute la région Bretagne.


Bien que Le Havre soit la 3eme ville Bretonne hors Bretagne après Paris et Montréal, je n'ai jamais prétendu comparer LH à la Bretagne.

En revanche, la LGV Le Mans <> Rennes pourrait être un exemple à suivre, car comme je disais précedemment, la "LGV Normandie" pourrait se limiter à un tronc commun à grande vitesse, puis une séparation en 3 branches "classiques" vers les 3 métropôles normandes, sans oublier Lisieux, Deauville, Cherbourg etc...
La desserte de Dieppe continuerai de se faire via Rouen, et la desserte de Fecamp via Le Havre, comme aujourd'hui.

Celà voudrait dire que 100 % de la ligne LGV serait au Sud de la Seine entre la région Parisienne et les limites du Calvados, avec prolongement à Rouen par quelques kms de lignes classiques et vers Le Havre par le 3eme franchissement de l'Estuaire (projet souhaité à l'horizon 2020). Ce dernier servirait à la fois au Fret et aux voyageurs (TGV + TER). Projet beaucoup plus utile à l'échelle national (ouverture de l'interland ferrovaire vers le Sud de l'Europe) qu'un tunnel sous la Seine à Rouen au rayonnement strictement local pour ne pas dire municipal.

Le scenario D (voir document) illustre mes propos. http://www.crbn.fr/images/documents/vivre-sedeplacer/LNPN-20101215.pdf

Les chiffres doivent venir de la région, en toute logique, mais je ne sais plus dans quel document je les ai trouvés.

Oui, on fait dire aux chiffres se que l'ont veut.

J'aimerai bien voir le nombre de voyageurs franchissant le pas de porte de la Gare de Rouen, car dans le chiffre de la fréquentation, on compte aussi les voyageurs en correspondance qui ne mettent jamais les pieds à Rouen ou dans les autres Gares.

Un voyageur havrais est forcement quelqu'un qui arrive ou qui part de la ville centre. Le banlieusard havrais aurait plutôt tendance à descendre à Graville (TER) ou même à Breauté Beuzeville (Corails). A Rouen, il n'y a qu'une seule gare "grande lignes" pour toute l'agglomération et c'est un noeuf ferroviaire.




Sauf que si tu prenais un peu plus souvent le train Le Havre - Rouen - Paris, tu verrais que beaucoup de havrais et cauchois descendent à Rouen, le trafic local est loin d'être négligeable, même si les flux vers Paris sont majoritaires (encore qu'il ne s'agit pas seulement de flux pendulaires).

Je prends le train très régulièrement pour aller à Paris voir de la famille. Je l'ai pris dernièrement Vendredi, Lundi et de nouveau demain. Mais j'avoue, depuis Le Havre c'est plus rapide d'y aller en voiture, pour un prix équivalent. Il est là le problème !

L'inverse est tout aussi important. Il y'a énormément de rouennais et de cauchois qui prennent le train pour venir travailler au Havre. Je bosse à deux pas de la gare du Havre et à chaque arrivée de train, aux heures de pointe, c'est un afflux de gens pressés. On voit bien la différence avec la clientèle dite "touristique" munie de bagages.

Au réseau du Havre, on ne compte plus le nombre de rouennais qui viennent travailler chez nous (agents de maitrise, conducteurs, techniciens) et tous ne viennent pas en train.


J'ai bien pris soin de parler de ligne nouvelle et non pas de TGV, on a besoin d'une nouvelle infrastructure pour accroître la capacité, vu qu'il n'est pas possible d'élargir la voie actuelle à un coût raisonnable, ensuite on n'est pas obligé de faire un système TGV avec réservation obligatoire et tout le tremblement.

Et pourquoi ne pas s'inspirer des Japonnais et de leur TGV de Banlieue. Faut-il vraiment parler d'une ligne LGV pour la Normandie, ou d'une ligne optimisée à 250 km/h de Paris jusqu'au Havre ???

Dans les années 30 il existait un service de Turbo-train en autorail Bugatti. Un service express sans aucun arrêt entre Paris et Le Havre qui permettait de relier les deux villes en 1h30 contre 2h10 aujourd'hui.


Le problème est que je ne consteste pas ça, je consteste le fait que la construction d'une LGV soit la meilleure solution à ces problématiques.

Tu dis ca parceque tu habite à rouen et que Rouen est près de Paris. En 1 heure vous y êtes, ce n'est même pas le temps que je mettais pour aller de ma ville de Banlieue (20 km de Paris) au centre de Paris.

Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 6940
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 29
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par luckydes le Sam 30 Avr 2011 - 12:15

Quid de la desserte de Lisieux-Bernay et Evreux, desservies environ 1 fois sur 2 par les Cherbourg-Paris ?

Dans aucun des tracés ces dessertes sont indiquées, sauf dans le B, ou il y a une desserte séparée de ces trois gares. Pour continuer à les desservir, il y aura donc toujours des Cherbourg-Paris via ces trois villes, et donc toujours en 2h10 !? Seul les trains directs prendront la LGV en passant par Rouen? Ou bien Lisieux et Bernay devront se rabattre sur des gares "tgv" plantés en campagne hors d'accès par les transports en communs..?

luckydes
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 1148
Localisation : caen
Signature : http://picasaweb.google.fr/112890014350710717296
Date d'inscription : 15/06/2007

http://picasaweb.google.fr/112890014350710717296

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par artus le Sam 30 Avr 2011 - 15:03

Tous les scénarios proposés jusqu'alors proposent une desserte de Lisieux. Ce serait un non-sens de priver la ligne Paris-Cherbourg d'un de ses principaux points d'arrêt en terme de fréquentation, notamment grâce à la correspondance vers Trouville-Deauville. Ce n'est pas de Lisieux dont il faut s'inquiéter mais plutôt de Bernay, Evreux, Yvetot et Bréauté-Beuzeville...

artus
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 127
Date de naissance : 10/04/1983
Age : 33
Localisation : Deauville
Signature : Johan
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par Still76 le Sam 30 Avr 2011 - 20:42

Tu dis ca parceque tu habite à rouen et que Rouen est près de Paris. En 1 heure vous y êtes, ce n'est même pas le temps que je mettais pour aller de ma ville de Banlieue (20 km de Paris) au centre de Paris.

Ce type d'argument est assez nul en soi, il l'est d'autant plus que, bien que n'ayant pas actualisé ma localisation, je vis au fin fond de la Bretagne, à plus de 4h30 de Paris.

Je prends le train très régulièrement pour aller à Paris voir de la famille. Je l'ai pris dernièrement Vendredi, Lundi et de nouveau demain. Mais j'avoue, depuis Le Havre c'est plus rapide d'y aller en voiture, pour un prix équivalent. Il est là le problème !

Plus rapide, déjà c'est discutable, via Michelin indique 2h06 en étant très optimiste comme à son habitude, le temps de parcours en train étant de 2h05/2h10. Par contre, moins cher, les optimistes de viamichelin indiquent 37,11 euros pour la voiture, là où voyages SNCF fait payer 30,80 au tarif plein pot.

J'aimerai bien voir le nombre de voyageurs franchissant le pas de porte de la Gare de Rouen, car dans le chiffre de la fréquentation, on compte aussi les voyageurs en correspondance qui ne mettent jamais les pieds à Rouen ou dans les autres Gares.

Eh bien, en te rendant à la gare de Rouen de bon matin, tu verras que le flux des voyageurs qui sortent de la gare est plus que conséquent.

Un voyageur havrais est forcement quelqu'un qui arrive ou qui part de la ville centre. Le banlieusard havrais aurait plutôt tendance à descendre à Graville (TER) ou même à Breauté Beuzeville (Corails). A Rouen, il n'y a qu'une seule gare "grande lignes" pour toute l'agglomération et c'est un noeuf ferroviaire.

Déjà, le banlieusard havrais qui va à Graville doit passer par la gare centrale du Havre (sauf à venir de Montivilliers), puisque les TER Rouen - Le Havre ne s'y arrêtent plus depuis décembre 2004. Pour les voûtes d'Harfleur, il y a peu d'usagers du secteur, ce sont plutôt des gens qui viennent travailler sur la zone industrielle.

Si on se tourne vers Rouen, les gares qui permettent de se rendre à Paris avec correspondance à la gare centrale sont au nombre de plusieurs : Maromme, Le Houlme, Sotteville, Saint-Etienne. Il faut aussi signaler Oissel, qui est une gare "grandes lignes" et TER qui est attractive pour les gens de la banlieue sud.

En parlant de la gare de Maromme, il y a un certain nombre de personnes qui y prennent le train pour aller au Havre ou à Dieppe.

Projet beaucoup plus utile à l'échelle national (ouverture de l'interland ferrovaire vers le Sud de l'Europe) qu'un tunnel sous la Seine à Rouen au rayonnement strictement local pour ne pas dire municipal.

Eh bien voyons, qualifier le fait de multiplier par deux ou trois la capacité d'un noeud ferroviaire comme Rouen comme un projet d'intérêt municipal, tu ne recules devant rien!

Le projet de nouvelle gare de Rouen, tel qu'il est prévu, se base sur des trafics existants et permet de s'attaquer à la capacité de l'ensemble du noeud rouennais, pour l'ensemble des trafics qui le traversent.

Le franchissement de l'estuaire au Havre, même si son intérêt semble évident, se base sur des trafics existants pas toujours colossaux à l'heure actuelle, et pour le coup, bénéficierait uniquement au Havre, là où la nouvelle de gare de Rouen (qu'on devrait appeller augmentation de la capacité du noeud rouennais, car c'est plutôt là l'intérêt du projet comme expliqué ci-dessus) permettrait d'augmenter le nombre de trains pour Le Havre, mais aussi pour l'ensemble de la Seine-Maritime.

Après si le rapport coût/intérêt du franchissement de l'estuaire au Havre s'avère intéressant, je le cautionnerai totalement (à ce sujet, à combien est-il estimé?).

Bien que Le Havre soit la 3eme ville Bretonne hors Bretagne après Paris et Montréal, je n'ai jamais prétendu comparer LH à la Bretagne.

En revanche, la LGV Le Mans <> Rennes pourrait être un exemple à suivre, car comme je disais précedemment, la "LGV Normandie" pourrait se limiter à un tronc commun à grande vitesse, puis une séparation en 3 branches "classiques" vers les 3 métropôles normandes, sans oublier Lisieux, Deauville, Cherbourg etc...
La desserte de Dieppe continuerai de se faire via Rouen, et la desserte de Fecamp via Le Havre, comme aujourd'hui.

Dont acte, je t'avais mal compris. Ceci dit, la population desservie reste plus faible que celle de la Bretagne, le "relief" est plus difficile, et le temps à gagner plus faible. Autant de raisons qui font qu'une LGV Normande a beaucoup de plomb dans l'aile.

Still76
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 524
Date de naissance : 14/10/1984
Age : 32
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 21/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par artus le Sam 30 Avr 2011 - 22:21

C'est impressionnant comme les Normands font toujours un complexe d'infériorité vis-à-vis des autres régions. La Normandie est aussi peuplée que la Bretagne et reçoit elle aussi de très nombreux flux touristiques. Comme la Bretagne, la Normandie est un finistère, dans la logique d'un réseau en étoile autour de Paris car sinon, au sens géographique pur, la Normandie n'est pas du tout un cul-de-sac : il existe par exemple un axe routier sud-ouest/nord-est qui est l'autoroute des estuaires. Les Normands ont été capables d'accueillir la première autoroute de France, mais ne mériteraient pas de LGV?
Mais la question que l'on doit se poser, ce n'est pas si ligne nouvelle ou LGV il doit y avoir, c'est comment optimiser les quelques milliards d'euros qui vont être dépensés pour améliorer les dessertes en Normandie. Et j'ai l'impression qu'à ce sujet, les Normands ne pensent qu'à Paris... Ils sont pourtant parmi les rares provinciaux à être encore contraints de changer de gare à Paris, pour aller dans d'autres régions de France ou dans les aéroports (et je ne parle pas de l'exception anecdotique du TGV Le Havre-Marseille qui met autant de temps que le trajet avec changement de gare à Paris).
Alors ne pourrait-on pas par exemple imaginer connecter la Normandie et par là-même tout l'ouest parisien (de Versailles à Mantes . N.B. la SNCF veut plus de gares TGV en ile-de-france) au réseau à grande vitesse en créant une voie nouvelle qui contournerait Paris par le sud-ouest par exemple et qui pourrait se prolonger jusqu'aux abord de Rouen et d'Evreux, de sorte que le trajet vers Paris soit également amélioré en terme de régularité?
Ne pourrait-on pas aussi imaginer une nette amélioration des liaisons interrégionales existantes (et aujourd'hui squelettiques) vers Lille, Le Mans, Tours et Rennes qui sont des hubs du réseau à grande vitesse?

artus
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 127
Date de naissance : 10/04/1983
Age : 33
Localisation : Deauville
Signature : Johan
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par Geo le Sam 30 Avr 2011 - 23:43

artus a écrit:Yvetot et Bréauté-Beuzeville...

Yvetot sera connecté à Rouen, et Bréauté Beuzeville sera connecté au Havre.

Il y'a quelques années, l'arrêt à Bréauté et Yvetot était facultatif. La correspondance se faisait en TER.

Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 6940
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 29
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par Geo le Dim 1 Mai 2011 - 0:19

Still76 a écrit:

Plus rapide, déjà c'est discutable, via Michelin indique 2h06 en étant très optimiste comme à son habitude, le temps de parcours en train étant de 2h05/2h10. Par contre, moins cher, les optimistes de viamichelin indiquent 37,11 euros pour la voiture, là où voyages SNCF fait payer 30,80 au tarif plein pot.

Sincèrement, je pratique beaucoup le trajet Le Havre <> Paris en train et en voiture. Le rapport temps / distance / fatigue est équivalent. Je suis arrivé ce soir par le train de 22h00 et depuis Paris ca m'a paru interminable. Les arrêts à Yvetôt et Bréauté ralentissent considérablement la vitesse commerciale pour le peu de voyageurs qui descendent. Pourtant sur le plateaux du pays de Caux, les trains arrivent à prendre une vitesse de pointe importante.


Eh bien, en te rendant à la gare de Rouen de bon matin, tu verras que le flux des voyageurs qui sortent de la gare est plus que conséquent.

On est pas là à comparer qui à la plus grosse. !!! Laughing

Voici un document du ministère du developpement durable qui montre le nombre de déplacements en train Domicile > Travail et leur évolution entre 1999 et 2006. Les déplacement Rouen vers Le Havre ont augmenté de +25% en 7 ans.






Déjà, le banlieusard havrais qui va à Graville doit passer par la gare centrale du Havre (sauf à venir de Montivilliers), puisque les TER Rouen - Le Havre ne s'y arrêtent plus depuis décembre 2004. Pour les voûtes d'Harfleur, il y a peu d'usagers du secteur, ce sont plutôt des gens qui viennent travailler sur la zone industrielle.

Je rajouterai les gares de St Laurent Gainneville, St Romain, Virville. Beaucoup d'automobilistes de la grande couronne havraise laissent leur voiture à ces gares pour se rendre vers le centre de l'agglomération.

La Gare d'Harfleur possède un trafic essentiellement local, vers Le Havre. La gare qui dessert la zone industrielle est portuaire n'est pas la même. Il s'agit de la "Halte d'Harfleur" en correspondance avec les lignes Bus Océane 105 / 115 / 116 / 117.


Eh bien voyons, qualifier le fait de multiplier par deux ou trois la capacité d'un noeud ferroviaire comme Rouen comme un projet d'intérêt municipal, tu ne recules devant rien!

Le projet de nouvelle gare de Rouen, tel qu'il est prévu, se base sur des trafics existants et permet de s'attaquer à la capacité de l'ensemble du noeud rouennais, pour l'ensemble des trafics qui le traversent.

Certains scanarios pour la LGV excluent les passages par Rouen pour rejoindre Le Havre. ca serait la meilleure solution pour gagner du temps et éviter la lente remontée vers les plateaux du pays de Caux. Le trafic Rouen <> Le Havre devrait être reservé exclusiement aux TER. Celà voudrait dire la la future Gare de Rouen, si elel voit le jour, deviendrait une gare Terminus.



Le franchissement de l'estuaire au Havre, même si son intérêt semble évident, se base sur des trafics existants pas toujours colossaux à l'heure actuelle, et pour le coup, bénéficierait uniquement au Havre, là où la nouvelle de gare de Rouen (qu'on devrait appeller augmentation de la capacité du noeud rouennais, car c'est plutôt là l'intérêt du projet comme expliqué ci-dessus) permettrait d'augmenter le nombre de trains pour Le Havre, mais aussi pour l'ensemble de la Seine-Maritime.

Après si le rapport coût/intérêt du franchissement de l'estuaire au Havre s'avère intéressant, je le cautionnerai totalement (à ce sujet, à combien est-il estimé?).

Je ne connais pas précisement le coût du 3eme franchissement de l'estuaire. Probablement le même que celui de la nouvelle gare de rouen, à la différence près que le 3eme franchissement de l'estuaire aurait une triple utilitée: le developpement du Fret, l'ouverture sur la future LGV Normandie par le sud de l'estuaire, l'ouverture de la Pointe de Caux vers la basse Normandie et inversement...bref une réelle valeur ajoutée .

En ce qui concerne le coût de ce 3eme franchissement de l'Estuaire, c'est probablement la CCI du Havre qui le financera, comme les Ponts de Tancarville et de Normandie... C'est grâce à la CCI que ces deux magnifiques ouvrages existent car si les politiques et les professionnels de la place havraise avaient attendu des aides du département ou de la région, ces ponts seraient encore à l'état de projet.


Dont acte, je t'avais mal compris. Ceci dit, la population desservie reste plus faible que celle de la Bretagne, le "relief" est plus difficile, et le temps à gagner plus faible. Autant de raisons qui font qu'une LGV Normande a beaucoup de plomb dans l'aile.

Voir la réponse d'Artus, que je cautionne à 100%

Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 6940
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 29
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par Still76 le Dim 1 Mai 2011 - 11:33

Sincèrement, je pratique beaucoup le trajet Le Havre <> Paris en train et en voiture. Le rapport temps / distance / fatigue est équivalent. Je suis arrivé ce soir par le train de 22h00 et depuis Paris ca m'a paru interminable. Les arrêts à Yvetôt et Bréauté ralentissent considérablement la vitesse commerciale pour le peu de voyageurs qui descendent. Pourtant sur le plateaux du pays de Caux, les trains arrivent à prendre une vitesse de pointe importante.

J'ai déjà pratiqué Le Havre - Paris en train, il me semble pas en être mort. Par contre, la fréquentation des arrêts de Bréauté et d'Yvetot dépend des heures, mais sur les 16h, 17h et 18h c'est tout sauf négligable.

On est pas là à comparer qui à la plus grosse. !!! Laughing

Voici un document du ministère du developpement durable qui montre le nombre de déplacements en train Domicile > Travail et leur évolution entre 1999 et 2006. Les déplacement Rouen vers Le Havre ont augmenté de +25% en 7 ans.

Que les gens aillent travailler au Havre, je vais pas dire le contraire puisque j'ai pratiqué cet exercice il y a 2 ans. Ceci dit, au passage, tu constateras que les mouvements inverses du Havre vers Rouen sont identiques, même si les flux vers Le Havre ont plus augmenté.

La Gare d'Harfleur possède un trafic essentiellement local, vers Le Havre. La gare qui dessert la zone industrielle est portuaire n'est pas la même. Il s'agit de la "Halte d'Harfleur" en correspondance avec les lignes Bus Océane 105 / 115 / 116 / 117.

Ton analyse de la gare des voûtes d'Harfleur est totalement contraire aux faits. J'ai pris pendant un certain temps quotidiennement un train qui s'arrêtait aux Voûtes d'Harfleur. Non seulement je n'ai jamais vu plus d'une personne monter à cet arrêt (alors que Saint-Romain et Saint-Laurent chargeaient beaucoup), mais j'ai plutôt vu une dizaine de personnes y descendre à chaque fois, dont certaines avaient un vélo pour rallier la zone industrielle...

Certains scanarios pour la LGV excluent les passages par Rouen pour rejoindre Le Havre. ca serait la meilleure solution pour gagner du temps et éviter la lente remontée vers les plateaux du pays de Caux. Le trafic Rouen <> Le Havre devrait être reservé exclusiement aux TER. Celà voudrait dire la la future Gare de Rouen, si elel voit le jour, deviendrait une gare Terminus.

Couper les liaisons directes entre le pays de Caux et Paris tandis qu'on créé des liaisons totalement directes Paris - Le Havre, ça fait joli sur la carte, mais il y a autant d'Yvetotais qui vont à Paris que de Havrais. Il s'agit certes de trafics différents, celui d'Yvetot étant plutôt pendulaire, mais c'est pas très sérieux de pénaliser des usagers réels pour des usagers potentiels (à évaluer au demeurant).

Celà voudrait dire la la future Gare de Rouen, si elel voit le jour, deviendrait une gare Terminus.

Une gare terminus, qu'il en existe, c'est un fait, mais qu'on cherche à en créer, c'est tout sauf sérieux. En regardant vers l'étranger, nos voisins du nord de l'Europe cherchent plutôt à supprimer les gares en terminus, comme celà s'est fait à Anvers ou Malmö, et comme celà est projeté à Stuttgart (même si le projet est contestable par ailleurs). Ce type de gare est très pénalisant en terme d'exploitation.

Je ne connais pas précisement le coût du 3eme franchissement de l'estuaire. Probablement le même que celui de la nouvelle gare de rouen, à la différence près que le 3eme franchissement de l'estuaire aurait une triple utilitée: le developpement du Fret, l'ouverture sur la future LGV Normandie par le sud de l'estuaire, l'ouverture de la Pointe de Caux vers la basse Normandie et inversement...bref une réelle valeur ajoutée .

Moi, je dirais qu'il est probablement plus difficile de creuser dans un estuaire qu'à l'intérieur des terres, mais je ne vais pas avancer d'estimation personnelle et préférer m'en tenir à des évaluations plus précises.

Quant à la triple utilité, on peut en parler :
- pour le développement du fret, le fait de créer une nouvelle traversée ferroviaire de l'agglomération rouennaise permet de développer de la même façon le fret par la traversée existante, que ce soit vers le sud ou vers le nord d'ailleurs
- pour l'ouverture sur la LGV Normandie je n'ai pas grand chose à rajouter à mes arguments précédents
- pour l'ouverture de la pointe de Caux vers la Basse-Normandie, selon les chiffres que tu as exposés toi-même, il y a très peu de havrais travaillant à Caen et vice-versa, les flux sont globalement très faibles

Ne pourrait-on pas aussi imaginer une nette amélioration des liaisons interrégionales existantes (et aujourd'hui squelettiques) vers Lille, Le Mans, Tours et Rennes qui sont des hubs du réseau à grande vitesse?

Pour montrer un des intérêts spécifiques à la gare de Rouen, je vais me référer à la réponse d'Artus que tu cautionnes à 100%.

Créer des liaisons vers Le Mans, je suis totalement pour, mais celà est subordonné à la construction d'une nouvelle gare.

Par contre, pour arriver à développer des liaisons supplémentaires vers Lille (je suis également pour), on est obligé d'augmenter la capacité du noeud ferroviaire rouennais, car une nouvelle gare sans nouvelle traversée ne résoudrait pas la saturation des tunnels Sainte-Catherine et Beauvoisine que ces trains seraient obligés d'emprunter pour rejoindre une gare rouennaise, qu'on choisisse rive droite ou rive gauche.

C'est impressionnant comme les Normands font toujours un complexe d'infériorité vis-à-vis des autres régions. La Normandie est aussi peuplée que la Bretagne et reçoit elle aussi de très nombreux flux touristiques. Comme la Bretagne, la Normandie est un finistère, dans la logique d'un réseau en étoile autour de Paris car sinon, au sens géographique pur, la Normandie n'est pas du tout un cul-de-sac : il existe par exemple un axe routier sud-ouest/nord-est qui est l'autoroute des estuaires. Les Normands ont été capables d'accueillir la première autoroute de France, mais ne mériteraient pas de LGV?
Mais la question que l'on doit se poser, ce n'est pas si ligne nouvelle ou LGV il doit y avoir, c'est comment optimiser les quelques milliards d'euros qui vont être dépensés pour améliorer les dessertes en Normandie. Et j'ai l'impression qu'à ce sujet, les Normands ne pensent qu'à Paris... Ils sont pourtant parmi les rares provinciaux à être encore contraints de changer de gare à Paris, pour aller dans d'autres régions de France ou dans les aéroports (et je ne parle pas de l'exception anecdotique du TGV Le Havre-Marseille qui met autant de temps que le trajet avec changement de gare à Paris).

Il y a une grosse erreur dans cet argumentaire, c'est qu'une LGV n'est pas une question de "mérite", c'est une question de besoin. La question n'est pas si les normands méritent plus ou moins que les bretons une LGV, c'est si la LGV est la solution la plus efficace pour répondre à leurs besoins avérés.

Et je ne vois en quoi, à partir du moment où la LGV n'est pas l'outil le plus adapté aux besoins des normands, ce serait un service rendu à cette région de la réaliser, au détriment d'autres choses plus utiles...

Still76
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 524
Date de naissance : 14/10/1984
Age : 32
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 21/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par Geo le Dim 1 Mai 2011 - 12:37

J'ai déjà pratiqué Le Havre - Paris en train, il me semble pas en être mort. Par contre, la fréquentation des arrêts de Bréauté et d'Yvetot dépend des heures, mais sur les 16h, 17h et 18h c'est tout sauf négligable.

Effectivement, le trafic des Gares d'Yvetôt et Breauté Beuzeville corresponds aux heures de migrations pendulaires. C'est un trafic parfaitement adapté aux TER.

[quote]Que les gens aillent travailler au Havre, je vais pas dire le contraire puisque j'ai pratiqué cet exercice il y a 2 ans. Ceci dit, au passage, tu constateras que les mouvements inverses du Havre vers Rouen sont identiques, même si les flux vers Le Havre ont plus augmenté.[/uqote]

Le nouvement inverse Le Havre > Rouen est inférieur au mouvement Rouen > Le Havre. C'est encore un trafic parfaitement adapté aux TER et non aux trains grande ligne Paris <> Le Havre.

Ton analyse de la gare des voûtes d'Harfleur est totalement contraire aux faits. J'ai pris pendant un certain temps quotidiennement un train qui s'arrêtait aux Voûtes d'Harfleur. Non seulement je n'ai jamais vu plus d'une personne monter à cet arrêt (alors que Saint-Romain et Saint-Laurent chargeaient beaucoup), mais j'ai plutôt vu une dizaine de personnes y descendre à chaque fois, dont certaines avaient un vélo pour rallier la zone industrielle...

Jusqu'à la rentrée dernière, aucune ligne d'autobus partait d'Harfleur pour la zone industrielle. Aujourd'hui c'est le cas.
en même temps, prendre le train à Harfleur pour se rendre au Havre c'est un peut idiot sachant qu'il existe déjà la LER et plusieurs lignes de Bus.


Couper les liaisons directes entre le pays de Caux et Paris tandis qu'on créé des liaisons totalement directes Paris - Le Havre, ça fait joli sur la carte, mais il y a autant d'Yvetotais qui vont à Paris que de Havrais. Il s'agit certes de trafics différents, celui d'Yvetot étant plutôt pendulaire, mais c'est pas très sérieux de pénaliser des usagers réels pour des usagers potentiels (à évaluer au demeurant).

Autant d'Yvetotais que de Havrais qui vont à Paris ??? Te rends tu compte de la bétise que tu viens de dire !!! La Gare du Havre rayonne sur un bassin de vie de près de 300 000 habitants tandis que le canton d'Yvetôt ne dépasse pas les 20 000 habitants (soit la population d'une ville comme Montivilliers)...
Ahhh mais c'est vrai, j'allais oublier les correspondances avec St Valery en Caux effectuées en Car Laughing

Certes, vu le temps perdu, les havrais sont moins nombreux que les rouennais à se rendre sur Paris, sans parler du détour. La ligne Paris - Le Havre fait 230 kms tandis que par la route (en suivant l'A13) le trajet est inférieur à 190 kms.


Une gare terminus, qu'il en existe, c'est un fait, mais qu'on cherche à en créer, c'est tout sauf sérieux. En regardant vers l'étranger, nos voisins du nord de l'Europe cherchent plutôt à supprimer les gares en terminus, comme celà s'est fait à Anvers ou Malmö, et comme celà est projeté à Stuttgart (même si le projet est contestable par ailleurs). Ce type de gare est très pénalisant en terme d'exploitation.

Pourtant, je parle en expérience de cause, une gare terminus est très pratique pour le client. Au Havre, les trains restent en gare longtemps et ca laisse le temps aux clients de se réperer et de s'installer. Idem à l'arrivée, pas besoin de sauter du train en marche (comme à Rouen).


Moi, je dirais qu'il est probablement plus difficile de creuser dans un estuaire qu'à l'intérieur des terres, mais je ne vais pas avancer d'estimation personnelle et préférer m'en tenir à des évaluations plus précises.

Je ne suis pas géologue, mais ca ne doit pas être pire que de creuser un tunnel sous la Manche. D'autant plus que les projets de 3eme franchissement de l'estuaire se concentrent autour de Tancarville, voir au niveau de l'ancine Bac du Hode.


Quant à la triple utilité, on peut en parler :
- pour le développement du fret, le fait de créer une nouvelle traversée ferroviaire de l'agglomération rouennaise permet de développer de la même façon le fret par la traversée existante, que ce soit vers le sud ou vers le nord d'ailleurs
- pour l'ouverture sur la LGV Normandie je n'ai pas grand chose à rajouter à mes arguments précédents
- pour l'ouverture de la pointe de Caux vers la Basse-Normandie, selon les chiffres que tu as exposés toi-même, il y a très peu de havrais travaillant à Caen et vice-versa, les flux sont globalement très faibles

Pour rejoindre, la Bretagne, la Basse Normandie et le Sud de l'Europe, les trains de Fret passent déjà par Rouen. C'est pour celà que le trafic routier reste majoritaire sur ces destinations (comme sur toutes les autres d'ailleurs car la ligne SNCF est saturée).
Passer par Rouen pour rejoindre le Sud de l'estuaire ralonge le trajet de plus de 200 kms, soit probablement plus de 3 heures.

Les liens entre Le Havre et la Basse Normandie étaient quasiement inexistants avant la crétaion du Pont de Normandie. Aujourd'hui, les havrais sont toujorusp lus nombreux à faire construire "de l'autre côté de l'eau" là ou les terrains sont moins cher. Economiquement ce fut bénéfique pour la Basse Normandie, qui capte directement les flux routier du Port du Havre. C'est ainsi que des entreprises de logistique on réussi à faire bénéficier à l'emploi caennais des retombée du trafic portuaire havrais.

Effectivement, les liens domiciles travail entre Caen et Le Havre sont très faibles. Il le sont à peine plus entre Rouen et Caen au passage.
Juste pour remetter les choses à leur place, il existe un pauvre service d'autocars entre Le Havre et Caen, et il ne faut pas être pressé car il faut compter 3 heures !!!
Antoine Rufenacht et Edouard Philippe , dans leur projet de communauté urbaine de l'estuaire qui devrait regrouper 500 à 600 000 habitants comptent énormément sur ce lien ferroviaire entre les deux rives de l'estuaire pour créer cette future "Métropôle de l'Estuaire".


Pour montrer un des intérêts spécifiques à la gare de Rouen, je vais me référer à la réponse d'Artus que tu cautionnes à 100%.

Créer des liaisons vers Le Mans, je suis totalement pour, mais celà est subordonné à la construction d'une nouvelle gare.

Je ne vois pas en quoi la liaison avec Le Mans, Tours ou Rennes depuis Le Havre ou Caen devrait être conditionné par un passage par Rouen, surtout dans l'optique d'un 3eme franchissement de l'Estuaire.

Mais bon, si cette perte de temsp est necessaire pour remplir les trains je dis pourquoi pas. On sait bien que les liaisons interrégionales on du mal à vivre car la France à l'habitude de tout centraliser notamment sur Paris.


Par contre, pour arriver à développer des liaisons supplémentaires vers Lille (je suis également pour), on est obligé d'augmenter la capacité du noeud ferroviaire rouennais, car une nouvelle gare sans nouvelle traversée ne résoudrait pas la saturation des tunnels Sainte-Catherine et Beauvoisine que ces trains seraient obligés d'emprunter pour rejoindre une gare rouennaise, qu'on choisisse rive droite ou rive gauche.

De toute façon si cette nouvelle gare voit le jour, pour rejoindre Lille il restera toujours un tunnel à franchir, celui situé juste après le Pont sur la Seine.
De plus, je ne vois pas en quoi un nouveau tunnel sous la Seine permettrait de résoudre le noeuf ferroviaire.


Il y a une grosse erreur dans cet argumentaire, c'est qu'une LGV n'est pas une question de "mérite", c'est une question de besoin. La question n'est pas si les normands méritent plus ou moins que les bretons une LGV, c'est si la LGV est la solution la plus efficace pour répondre à leurs besoins avérés.

Et je ne vois en quoi, à partir du moment où la LGV n'est pas l'outil le plus adapté aux besoins des normands, ce serait un service rendu à cette région de la réaliser, au détriment d'autres choses plus utiles...

Nuance, la LGV n'est pas une besoin plus adaptée aux Rouennais car je le repète, faire Rouen <> Paris quotidiennement n'est pas un problème etant donné la proximité avec Paris.
En revanche pour les Havrais, les Caennais, les Cherbourgeoins, Les Deauvillais, et tous les habitants de la Normandie de l'Ouest c'est un vrai problème.
Mettre autant de temps pour faiore un Paris <> Le Havre ou un Paris <> Caen, qu'un Paris <> Nantes ou un Paris <> Lyon c'est problématique.

Effectivement les bassins de population ne sont pas les mêmes et pourtant, avant guerre la ligne Paris <> Le Havre était une des plus rapide et plus moderne de France.
De plus, si Le Havre veut devenir une place portuaire aussi importante qu'Anvers ou Rotterdam, il va falloir améliorer ses dessertes. On en revient aux objectifs du Grand Paris qui rendent necessaire la création d'une véritable façade maritime à la région capitale.

Il s'agit là d'aménagement du territoire avec toutes les repercutions positives qu'une LGV peut apporter à notre région "réunifiée" en terme de developpement économique et d'emplois.
Reste à savoir quelle forme aura cette LGV ??? Est-ce que la Normandie n'aurait pas plutôt besoin d'une ligne optimisée ou les trains peuvent circuler à plus de 200 kms/h de bout en bout ? Faut-il vraiment parler de LGV comme nous avons l'habitude de les concevoir en France ?

Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 6940
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 29
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par luckydes le Lun 2 Mai 2011 - 15:41

Quelques mots :
Juste pour remetter les choses à leur place, il existe un pauvre service d'autocars entre Le Havre et Caen, et il ne faut pas être pressé car il faut compter 3 heures !!!
Les Bus Verts effectues depuis des années le trajet Caen - Le Havre (via Honfleur) en 1h30...

Le coût du scénario D est le plus élevé du fait d'
un franchissement de l’embouchure de la Seine par tunnel, dont le surcoût est évalué à 3 milliards d'euros.

(Reflet n°80 (magazine de la région B-N)).

Pour la dernière question de Géo, je rejoins l'avis de Dam qui précaunise d'avantage une amélioration des points noirs de la ligne actuelle. En trajet direct, avec ligne actuelle "remise à niveau", un Caen - Paris doit être possible en 1h30. Dépasser des milliards en plus pour arriver à 1h15.. ça fait beaucoup autant développer avec le même montant les relations TER.


luckydes
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 1148
Localisation : caen
Signature : http://picasaweb.google.fr/112890014350710717296
Date d'inscription : 15/06/2007

http://picasaweb.google.fr/112890014350710717296

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligne nouvelle Paris-Normandie

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum