Quand le tram sert de salle de cours !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand le tram sert de salle de cours !

Message par heuliez14 le Jeu 5 Mar 2009 - 10:23

Je vous mes cette article venant du Ouest-France Edition du Mans. Bonne lecture et Bonne Journée à tous Wink.

La fac en grève balance un cours dans le tram


  • Pour protester contre la réforme de l'université, cinq profs ont offert une leçon d'histoire dans le tramway. Thème du jour : l'autonomie de la fac déraille.

En guise de chaire, le marchepied d'un fauteuil orange. Hervé Guillemain, prof d'histoire à l'université du Maine, prend la parole au milieu du brouhaha : « Aujourd'hui, nous proposons que l'université descende dans la ville, emprunte les voies du tram et dise comment, du Moyen-Âge à nos jours, elle a défendu, par de multiples formes de contestation, une véritable autonomie. Bienvenue à l'université ! ». Dans la rame bondée, une bonne cinquantaine d'étudiants applaudissent.

Cours sauvage

Il est 14 h, mercredi. Cinq enseignants-chercheurs, maîtres de conférence en histoire, entament un « cours sauvage » dans le tram. Dans l'amphi sur rails, des mordus d'histoire et de géographie, comme Florian ou Hélène, brassard blanc « en grève » noué autour du bras. Mais aussi de jeunes militants venus de biologie, comme Mathieu et Guillaume : « Ça change du blocage, c'est une mobilisation différente, pour montrer qu'on peut faire des trucs intelligents, qui peuvent intéresser tout le monde. »

« Direction Antarès », égrène la voix enregistrée. Le voyage à travers le temps et la ville démarre avec une plongée au Moyen-Âge, où l'on apprend que, déjà, des étudiants « semaient le trouble ». Le prof évoque la menace d'étudiants, plutôt riches à l'époque, appelant à une grève de six ans : « Une catastrophe économique. »

Place de la Rep' s'engouffre une vague de nouveaux passagers, surpris, puis vite indifférents au récit du tribun mobile. Précisant que les enseignants ont parfois été « inamovibles, sauf faute lourde », un des profs contestataires souligne qu'au XIXe siècle, ces intellectuels ont contré le pouvoir : « Dans l'empire austro-hongrois et en Russie, histoire et philosophie sont interdites, car considérées comme subversives. » En France, l'Empire contrôle le recrutement des universitaires. Et leurs opinions. Dans la rame, des blagues fusent sur « Sarko-Napoléon ».

Au terminus, changement de salle, tout le monde passe sur le quai d'en face. Les troupes ont fondu. En tram, facile de sécher le cours... C'est le temps du retour. Vers la fac. Et Mai 68, où certains contestataires posaient notamment cette question : « Pourquoi des professeurs ? »
Jérôme LOURDAIS.
Ouest-France
avatar
heuliez14
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 10819
Date de naissance : 23/12/1977
Age : 39
Localisation : Le Havre - Caen
Signature : heuliez14
Date d'inscription : 11/02/2005

http://www.flickr.com/photos/62839788@N04/sets

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le tram sert de salle de cours !

Message par Geo le Jeu 5 Mar 2009 - 20:20

Ridicule,

vive le bourrage de crane Rolling Eyes Mad
avatar
Geo
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 6988
Date de naissance : 17/10/1987
Age : 30
Localisation : LE HAVRE - le réseau "LiA" exploité par la C.T.P.O.
Signature : LiA - Les Lignes de l'Agglo / C.T.P.O. Compagnie des Transports de la Porte Océane
Date d'inscription : 07/06/2005

http://www.lehavrephoto.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum