Effets de réseau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Effets de réseau

Message par artus le Ven 2 Mar 2007 - 19:38

Beaucoup souhaiteraient la réouverture de lignes desaffectées (ex. caen-flers, briouze-bagnoles, glos-honfleur...) et je le suis le premier à les souhaiter. Néanmoins, avant d'envisager ces opérations couteuses en infrastructures à remettre en état, il semble que le réseau normand offre plein de possibilités de développement, juste en jouant sur les effets de réseaux, c'est-à-dire créer de nouvelles dessertes directes sur le réseau existant sans avoir besoin d'investissement en infrastructures puisque les voies et les raccordements existent déjà (souvent, ces raccordements ne sont utilisés que pour le fret, exemples à Serquigny pour passer du nord vers l'est ou Mezidon, de l'est vers le sud). C'est presque ce qu'essaye de faire la région basse-normandie avec son projet de desserte caen-granville directe, sauf que dans ce cas précis, il y a besoin d'aménagements à folligny. C'est tout à fait ce qui est espéré dans le sud Manche avec le projet de desserte Transbaie Granville-Avranches-Pontorson-Dol-st-Malo à l'horizon de l'été 2008, ce sans changement de l'infrastructure. C'est ce qui a été fait lorsque la région Haute-Normandie a crée des trains directs Le Havre-Fécamp alors qu'il fallait nécessairement auparavant une correspondance à Bréauté-Beuzeville. Dès lors, dans cette logique, imaginez ce que pourraient être ces nouvelles dessertes, qui ne demandent qu'à être ouvertes, et qui faciliteraient tant la vie de nombreux Normands :

Rouen - Trouville-Deauville (par Lisieux), qui pourraiet être bien utile notamment en été; cela renforcerait à la fois l'axe rouen-bernay et l'axe deauville-lisieux (qui à certaines heures de la journée est un peu limité en trains!)

Rouen - Le Tréport-Mers (par Abancourt), à croire que la vallée de la Bresle avec plusieurs gros bourgs comme Aumale (3000 hab.), Blangy-sur-Bresle (4000 hab.), Eu (8000 hab.) et Le Tréport (5000 hab. et ses touristes), ne font pas partie de la Normandie, étant donné la difficulté de s'y rendre depuis la capitale régionale (qui est aussi la préfecture du même département), et que la desserte est assurée en général par les TER Picardie, si bien qu'il est plus facile de se rendre à Beauvais qu'à Rouen, un comble!!! Et pour la rentabilité de la desserte, je ne comptais même pas la picarde Gamaches (3000 hab.)

Rouen - Gisors (par Serqueux), qui permettrait aussi de désenclaver l'est de la haute-normandie par rapport à Rouen, Forges-les-Eaux (station thermale et touristique) et Gournay-en-Bray sont aussi sur la ligne. Là encore, il est plus facile d'aller de Gisors à Paris (Gisors est un terminus de trains de banlieue) qu'à Rouen

Rouen - Cherbourg ou Rouen-Rennes sans la nécessité de changer à Caen. les temps de parcours sont déjà longs, autant s'en affranchir

Le Havre - Amiens (par Rouen) même problème de la correspondance, qui dissuade les voyageurs, tant elle rallonge des voyages déjà longs

Rouen - Alençon - Le Mans. dans la même optique, la correspondance à mézidon est rare et décourage beaucoup, surtout les non-initiés. avouez qu'il faut prendre le train pour connaître cette ville. Une telle desserte pourrait en plus avoir l'avantage de créer une facilité aux heures de pointe pour les lycéens (et autres) de st-pierre sur dives se rendant à lisieux. la desserte du pays d'auge y gagnerait

Rouen - Evreux (par Serquigny), au lieu de provoquer le tollé auprès des riverains de l'ancienne ligne et de dépenser des millions d'euros, cette desserte ne mettrait pas plus d'1h15/1h20 (avec arrêt à elbeuf, brionne, beaumont et conches, arrêts intermédiaires potentiels pourvoyeurs de voyageurs supplémentaires vers l'une ou l'autre des deux préfectures), le temps serait acceptable a priori

Caen - L'Aigle - Verneuil-sur-Avre, voire Paris (par Argentan et Surdon). Ceux qui se plaignent sur ce site d'avoir des changements à faire à paris, pourraient en plus peut-etre avoir un avantage à arriver à vaugirard ou montparnasse, gare TGV.

Alençon - Flers (par Argentan). dans l'esprit d'une desserte d'"ouvriers" ou de lycéens, un train le matin, un le midi, un le soir, serait déjà un gain

Granville - Rennes (par Folligny) le sud manche, notamment Avranches et Pontorson regarde bien plus souvent vers rennes que vers caen, car rennes est plus proche, souvent plus attractive pour les étudiants et offre davantage de correspondances que la lointaine caennaise. Pourquoi leur imposer le tout-voiture (il n'y a que 4 arrêts en semaine dans ces gares) sous prétexte que Rennes est en dehors de la région.

Pourquoi pas encore des Villedieu-les-Poele - St-Lo - Caen (par Folligny)

Quelles sont les dessertes qui vous sembleraient vraiment pertinentes? En imaginez vous d'autres sur le réseau existant?

artus
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 127
Date de naissance : 10/04/1983
Age : 34
Localisation : Deauville
Signature : Johan
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets de réseau

Message par Still76 le Sam 3 Mar 2007 - 19:21

Rouen - Trouville-Deauville (par Lisieux), qui pourraiet être bien utile notamment en été; cela renforcerait à la fois l'axe rouen-bernay et l'axe deauville-lisieux (qui à certaines heures de la journée est un peu limité en trains!)

Rouen - Alençon - Le Mans. dans la même optique, la correspondance à mézidon est rare et décourage beaucoup, surtout les non-initiés. avouez qu'il faut prendre le train pour connaître cette ville. Une telle desserte pourrait en plus avoir l'avantage de créer une facilité aux heures de pointe pour les lycéens (et autres) de st-pierre sur dives se rendant à lisieux. la desserte du pays d'auge y gagnerait

Un rappel : actuellement, la gare de Rouen est saturée, et il est impossible d'ajouter des trains supplémentaires. Donc, soit ça se fait au détriment des Rouen - Caen, soit on fait s'arrêter les trains partout entre Elbeuf et Rouen pour reprendre le sillon d'un omnibus. Rien de tel n'est envisageable d'ici la (lointaine) construction de la nouvelle gare, sauf éventuellement des Rouen - Deauville le week-end.

Rouen - Evreux (par Serquigny), au lieu de provoquer le tollé auprès des riverains de l'ancienne ligne et de dépenser des millions d'euros, cette desserte ne mettrait pas plus d'1h15/1h20 (avec arrêt à elbeuf, brionne, beaumont et conches, arrêts intermédiaires potentiels pourvoyeurs de voyageurs supplémentaires vers l'une ou l'autre des deux préfectures), le temps serait acceptable a priori

Outre l'inconvénient de que vient de citer ci-dessus, le tollé serait chez les usagers actuels de la ligne : actuellement, on met 1h par la route, avec un arrêt à Louviers qui se retrouverait squizzé.

Deux choses donc : il faudra attendre la nouvelle gare pour réouvrir la ligne de bout en bout (en revanche, pour jusqu'à Louviers, le prolongement des omnibus suffit), et il faudra passer par le chemin le plus court, n'en déplaise à la pensée ombilicale de certains.

Rouen - Le Tréport-Mers (par Abancourt), à croire que la vallée de la Bresle avec plusieurs gros bourgs comme Aumale (3000 hab.), Blangy-sur-Bresle (4000 hab.), Eu (8000 hab.) et Le Tréport (5000 hab. et ses touristes), ne font pas partie de la Normandie, étant donné la difficulté de s'y rendre depuis la capitale régionale (qui est aussi la préfecture du même département), et que la desserte est assurée en général par les TER Picardie, si bien qu'il est plus facile de se rendre à Beauvais qu'à Rouen, un comble!!! Et pour la rentabilité de la desserte, je ne comptais même pas la picarde Gamaches (3000 hab.)

Mais tu oublies un détail : c'est que pour les habitants de l'agglomération Eu-Le Tréport-Mers, il est plus avantageux de prendre le car jusqu'à Dieppe, ne serait-ce que pour des raisons de rapidité. Un billet unique est une meilleure solution pour eux.

Rouen - Gisors (par Serqueux), qui permettrait aussi de désenclaver l'est de la haute-normandie par rapport à Rouen, Forges-les-Eaux (station thermale et touristique) et Gournay-en-Bray sont aussi sur la ligne. Là encore, il est plus facile d'aller de Gisors à Paris (Gisors est un terminus de trains de banlieue) qu'à Rouen

Je pose quand même la question de l'avenir de la ligne Gisors - Serqueux. Actuellement, c'est une ligne à double voie exploité comme une ligne à voie unique, car l'inclinaison de la voie ne permet pas à des trains de se croiser en tout sécurité.

Et dans cette configuration, la priorité est donnée aux train en direction de Paris qui sont plus porteurs.

Caen - L'Aigle - Verneuil-sur-Avre, voire Paris (par Argentan et Surdon). Ceux qui se plaignent sur ce site d'avoir des changements à faire à paris, pourraient en plus peut-etre avoir un avantage à arriver à vaugirard ou montparnasse, gare TGV.

Oui, mais celà veut dire une dispersion des moyens... Il vaudrait mieux renforcer l'offre sur Paris - Caen depuis Saint-Lazare.

Granville - Rennes (par Folligny) le sud manche, notamment Avranches et Pontorson regarde bien plus souvent vers rennes que vers caen, car rennes est plus proche, souvent plus attractive pour les étudiants et offre davantage de correspondances que la lointaine caennaise. Pourquoi leur imposer le tout-voiture (il n'y a que 4 arrêts en semaine dans ces gares) sous prétexte que Rennes est en dehors de la région.

Là, je suis tout à fait d'accord sur le fait que l'offre est insuffisante. Première arrivée à Rennes à 8h50 et dernier départ de Rennes à 16h50 sauf le vendredi, ce n'est pas normal. De nouveaux TER pourraient être créés, où, si les régions concernées veulent faire à minima, des correspondances à Dol avec les Rennes - Saint-Malo seraient un bon début.

Still76
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 545
Date de naissance : 14/10/1984
Age : 33
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 21/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets de réseau

Message par Auriom le Dim 4 Mar 2007 - 10:55

D'accord avec l'idée de "diamétraliser" au maximum, dans la mesure du possible.
J'aimerais que l'on puisse ainsi voir des Caen-Rouen prolongés :
- une liaison Rouen-Rennes ;
- une liaison "Baie de Seine", alias "l'arc nomand", qui fasse Cherbourg-Caen-Rouen-Le Havre.

Comme je l'ai déjà écrit dans d'autres posts, un Cherbourg-Le Havre ne serait bien sûr pas compétitif de bout en bout (sauf pour une clientèle captive) mais ça permet de multiples liaisons sans rupture de charge.
Et si nos présidents de région veulent du symbole fort pour marquer le rapprochement...

(Il faudrait certes du matériel bimode, en attendant l'hypothétique électrification de Serquigny-Oissel.)
avatar
Auriom
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1350
Date de naissance : 05/09/1981
Age : 36
Localisation :
Date d'inscription : 28/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets de réseau

Message par koyot le Lun 4 Juin 2007 - 13:06

le passage par le raccordement direct de Serquigny nécessite la reprise du gardiennage du PN1, ce qui est fait ponctuellement pour des circulations exceptionnelles. si cet itinéraire devait être emprunté quotidiennement, il faudrait automatiser le PN. sinon, c'est rebroussemenent au BV.

pareil à Gisors : Rouen Gisors = rebroussement à Gisors. quant à l'ubuesque interdiction de croiser sur la double voie SEQ-GIS, elle n'est valable que l'été, en raison de la dilatation mal maitrisée de la voie, voie en rail DC (double champignon) d'un autre temps. De tout façon, le sort de cette ligne fait partie d'un cadre de réflexions globales sur des dessertes originales par rapport à ce qui se fait aujourd'hui, dont font partie nombre de tes exemples !

la modernisation de la signalisation, de la voie, et l'électrification de l'axe Lison Dol, travaux certes lents mais qui avancent, permettront à court terme une offre bien plus performante et abondante. Déjà le 10 km/h sur le viaduc de la Sélune n'a plus longtemps à vivre...
avatar
koyot
Intéressé

Masculin Nombre de messages : 23
Date de naissance : 08/07/1975
Age : 42
Localisation : Tourville la Rivière, ligne 340, pk 124
Date d'inscription : 04/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets de réseau

Message par Auriom le Lun 4 Juin 2007 - 22:19

koyot a écrit:la modernisation de la signalisation, de la voie, et l'électrification de l'axe Lison Dol, travaux certes lents mais qui avancent, permettront à court terme une offre bien plus performante et abondante. Déjà le 10 km/h sur le viaduc de la Sélune n'a plus longtemps à vivre...

Certes, ces travaux apporteront une amélioration notable... Mais de là à ce que la ligne devienne réellement attractive, il y a encore de la marge !
avatar
Auriom
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1350
Date de naissance : 05/09/1981
Age : 36
Localisation :
Date d'inscription : 28/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets de réseau

Message par Phil14 le Mar 5 Juin 2007 - 18:44

artus a écrit:
Le Havre - Amiens (par Rouen) même problème de la correspondance, qui dissuade les voyageurs, tant elle rallonge des voyages déjà longs

Rouen - Alençon - Le Mans. dans la même optique, la correspondance à mézidon est rare et décourage beaucoup, surtout les non-initiés. avouez qu'il faut prendre le train pour connaître cette ville. Une telle desserte pourrait en plus avoir l'avantage de créer une facilité aux heures de pointe pour les lycéens (et autres) de st-pierre sur dives se rendant à lisieux. la desserte du pays d'auge y gagnerait

Le Havre-Amiens pourrait très bien se faire sans passer par Rouen, en utilisant la ligne Motteville-Monterolier-Buchy refaite récemment à neuf (voies, électrification) pour le trafic fret.

Quant à Rouen-Alençon-Le Mans, cette relation a existé il y a quelques décennies et a disparu faute de voyageurs en nombre suffisant.
avatar
Phil14
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 402
Date de naissance : 09/06/1973
Age : 44
Localisation : Caen
Date d'inscription : 08/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets de réseau

Message par Phil14 le Mar 5 Juin 2007 - 19:09

artus a écrit:
Granville - Rennes (par Folligny) le sud manche, notamment Avranches et Pontorson regarde bien plus souvent vers rennes que vers caen, car rennes est plus proche, souvent plus attractive pour les étudiants et offre davantage de correspondances que la lointaine caennaise. Pourquoi leur imposer le tout-voiture (il n'y a que 4 arrêts en semaine dans ces gares) sous prétexte que Rennes est en dehors de la région

Qu'il y ait des flux, et encore modestes au regard de la taille de Pontorson et d'Avranches, vers Rennes en raison de sa proximité, est indéniable. Cela dit il serait quand même inacceptable que seule la région "Basse"-Normandie finance les rotations vers Rennes, capitale de la Bretagne.

Prioritairement la "Basse"-Normandie doit favoriser et financer les infrastructures et les matériels roulants pour les déplacements à l'intérieur de la région et vers sa capitale Caen. Aussi doit-elle au plus vite oeuvrer pour Granville-Caen et par ailleurs développer les liaisons de et vers la "Haute"-Normandie dans la perspective de ce que sera un jour la Normandie.
avatar
Phil14
Passionné(e)s

Masculin Nombre de messages : 402
Date de naissance : 09/06/1973
Age : 44
Localisation : Caen
Date d'inscription : 08/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets de réseau

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum